Un homme paraplégique parcourt plus de 170 kilomètres grâce à un exosquelette motorisé

homme paraplegique parcourt 180 kilometres grace exosquelette motorise
Simon Kindleysides avec son exosquelette conçu par ReWalk Robotics. | Danielle Booden

Dans le monde, des millions de personnes paraplégiques affrontent le quotidien en ne s’aidant de rien d’autre que leurs nouvelles habitudes et de leur courage. L’espoir de pouvoir remarcher ne fait généralement pas partie de leur quotidien, et pourtant, de nombreux chercheurs travaillent avec acharnement pour un jour rendre cela possible, que ce soit par le biais de la médecine, de la technologie, ou par la mise en commun des deux domaines. Au cours du mois de février, un homme, Simon Kindleysides, a parcouru 180 kilomètres à pied malgré une paralysie totale à partir de la taille (paraplégie). Comment ? Grâce à un exosquelette motorisé, conçu par ReWalk Robotics.

Kindleysides, qui avait déjà utilisé l’exosquelette robotisé pour participer au marathon de Londres en 2018 (parcourant 42,2 km en 36 heures), a revêtu l’appareil d’assistance pour collecter des fonds pour le Service national de santé du Royaume-Uni (NHS), rapporte BBC News.

L’exosquelette robotisé lui a redonné la capacité de marcher, le temps d’une longue promenade. Chaque jour du mois, il s’équipait du dispositif et parcourait seul environ six kilomètres. Sa seule aide ? Deux cannes, utilisées uniquement pour maintenir son équilibre.

Un parcourt douloureux, mais rien n’arrête Kindleysides

En plus de la difficulté mécanique et musculaire de l’exploit, Kindleysides déclare avoir enduré de fortes douleurs durant tout son parcours. Il précise avoir eu « beaucoup de mal » à terminer la marche du jeudi en raison de douleurs neuropathiques continues.

homme paraplegique parcourt kilometres exosquelette
Simon Kindleysides a déclaré qu’il était ravi d’avoir battu son propre record de distance parcourue en un mois. © BBC

Mais malgré ces obstacles, les six kilomètres de marche ont été limités par l’autonomie de l’exosquelette, et non par Kindleysides… C’est à peu près la distance qu’il pouvait parcourir avant que les batteries ne soient à plat, ce qui finalement constituait un point d’arrêt assez logique. L’exosquelette, qui pèse environ 25 kg, lui a été offert par un bienfaiteur anonyme. Développé par ReWalk Robotics, ce modèle coûte près de 115 000 €.

À LIRE AUSSI :
Voici la peinture la plus blanche jamais conçue, et elle pourrait changer le monde
Simon Kindleysides, père de trois enfants, est devenu l’an dernier l’homme le plus rapide à parcourir seul les 42,2 km du marathon de Londres en 2018 avec un exosquelette. © Archant

Au cours du mois, Kindleysides a récolté plus de 16 700 $ pour le NHS, qui, selon la BBC, seront consacrés à une unité de soins intensifs et à un bloc opératoire pour enfants. Cela dit, Kindleysides est soulagé de pouvoir faire une pause avant de tenter son prochain défi : « Je suis très heureux que tout soit fait ». Il se prépare maintenant à un nouvel objectif : gravir les marches d’un gratte-ciel. « Je veux monter les 58 étages d’un bâtiment de Londres », déclare-t-il.

Découvrez également l’histoire de Steven Sanchez, qui a pu remarcher grâce à un prototype d’exosquelette de l’université de Berkeley :

Laisser un commentaire