iRonCub, un robot humanoïde volant (muni de moteurs à réaction) au visage de bébé

iRonCub robot humanoide volant propulseurs
Les recherches autour de l’iRonCub devraient permettre le développement d’exosquelettes humains volants. | IIT
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La science-fiction semble parfois être un vrai moteur d’inspiration pour les chercheurs. Une équipe italienne développe actuellement un robot humanoïde propulsé par quatre moteurs à réaction. Il devrait, à terme, être capable de voler tout en ayant la capacité de se maintenir au sol. Si son développement parvient à son terme, l’iRonCub pourrait devenir un outil très utile lors des catastrophes naturelles.

L’iRonCub n’aura pas vocation d’arrêter des criminels ou de sauver les passagers d’un avion en plein vol comme le ferait Iron Man. Mais à terme, ce robot en cours de développement par une équipe de l’institut italien de technologie (IIT) pourrait peut-être sauver des vies.

Les autorités s’appuient déjà régulièrement sur des drones afin de cartographier un terrain, notamment suite à une catastrophe naturelle, comme le précise un article publié dans le journal IEEE Robotics and Automation Letters. Mais le robot que développe l’équipe italienne pourrait faire plus, en remplaçant (presque) les humains lors d’une intervention. Cette nouvelle technologie est décrite quant à elle dans un article publié en novembre dans la revue IEEE Xplore.

Plus stable, plus robuste

Daniele Pucci, chef du laboratoire d’intelligence artificielle et mécanique du Centre de robotique et de systèmes intelligents de l’IIT, décrit l’importance de ces robots humanoïdes volants à IEEE Spectrum : « La robotique humanoïde aérienne étend la manipulation aérienne à un niveau plus robuste et économe en énergie. En fait, la manipulation aérienne est souvent illustrée par des quadrirotors équipés d’un bras robotisé. Ces robots ont souvent du mal à voler dans des environnements venteux tout en manipulant un objet. Afin d’accomplir cette tâche de manipulation, ils doivent avoir un contrôle de position précis. Ainsi, la main supplémentaire d’un robot humanoïde volant pourrait établir un point de contact entre le robot et son environnement, rendant ainsi le contrôle de la position plus simple et plus stable ».

À LIRE AUSSI :
Les fibres optiques pourraient être utilisées pour écouter des conversations à distance
iRonCub robot humanoide volant propulseurs
Une version précédente (que celle en image de titre) d’iRonCub. © Artificial and Mechanical Intelligence (YouTube)

L’iRonCub est équipé de quatre moteurs à réaction : deux sont fixés sur son dos, et deux autres à l’extrémité de ses bras. On note, dans sa première version (ci-dessus), son pantalon argenté qui rappelle plus Astroboy que Tony Stark. Néanmoins, cet accessoire n’a pas été installé par simple souci esthétique. Afin de pouvoir envisager de faire voler leur robot, les chercheurs devaient trouver un moyen pour empêcher que les propulseurs ne mettent le feu à la machine. Ils l’ont ainsi équipée d’un pantalon ignifuge.

C’est à partir de la technologie iCub, déjà utilisée dans la recherche, que les spécialistes ont pu développer leur concept de robot humanoïde volant. Ils ont ajouté les propulseurs afin que le robot puisse décoller. Pour l’heure, ce n’est toujours pas le cas, mais ça ne devrait plus tarder.

Des exosquelettes volants pour les humains ?

Le petit robot sera dans un premier temps utilisé par les chercheurs pour étudier les algorithmes de vol et pour déterminer la poussée nécessaire au décollage. L’iRonCub devrait également permettre aux chercheurs de perfectionner la technologie de propulsion et, à terme, pouvoir permettre le développement d’exosquelettes volants pour les humains.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Daniele Pucci précise : « Je crois vraiment que la robotique humanoïde aérienne peut être utilisée comme banc d’essai pour les exosquelettes volants pour les êtres humains. La récente histoire à succès de Richard Browning (l’inventeur de la combinaison jet) montre la faisabilité technique de ces exosquelettes futuristes. Cependant, le voyage qui nous attend est encore long, et nous pouvons utiliser des robots humanoïdes volants pour booster cela et éviter de nombreux tests sur les humains ».

À LIRE AUSSI :
Un robot joueur d'échecs casse le doigt d'un enfant durant un tournoi

Vidéo de présentation de l’iRonCub :

Sources : IEEE Xplore

Laisser un commentaire