13.7K Partages

Des compagnies spécialisées dans la transformation du corps d’un proche en un diamant bleu sont présentes dans plusieurs pays développés. Une méthode de conservation qui est en hausse.

Avec une prédiction de plus de 50% des défunts qui passeront par ce procédé en 2020, la crémation est de plus en plus populaire dans le monde. Cependant, une autre technique moins connue, qui n’existe que depuis plusieurs années, consiste à conserver un bien-aimé sous une forme plus « éternelle » : le diamant.

Seulement cinq compagnies dans le monde en sont capables, dont la plus importante, Algordanza, qui a son siège en Suisse. Mais comment font-ils pour transformer un cadavre en une matière quasi incassable ?

Le carbone est le 2ème élément le plus abondant dans un organisme vivant, après l’hydrogène. Dans la nature, il s’agit de la matière principale pour la formation de diamants dans des conditions d’extrême chaleur et de pression. Ces différentes conditions sont reproduites par ces entreprises.

La première étape doit tout de même être le passage du corps au crématoire, qui permet d’obtenir environ entre 2.2 et 4.5 kg de cendres, constituées principalement de carbone.

Pour Algordanza, seulement 500 grammes sont nécessaires pour un diamant. Une fois les cendres envoyées chez eux, un échantillon est mis dans un four spécial pour vérifier s’il y a suffisamment de carbone pour synthétiser la pierre précieuse. La quantité est rarement insuffisante, mais si c’est le cas, il suffit de leur en envoyer un peu plus de cendres. Même une simple mèche de cheveux peut compléter. L’élément est ensuite extrait et purifié grâce à un composé acide, augmentant la pureté du carbone à 99% ou plus.

Les impuretés restantes sont généralement du bore, un élément atomique et également un oligo-élément qui, bien que son rôle ne soit pas encore clair, semble être important pour les os, la régulation du système immunitaire et la guérison des blessures. Il est difficile à séparer du carbone, les deux possédants des propriétés et un poids similaires.

La présence de bore dans des diamants leur donne une couleur bleue, tout comme dans la nature. Plus il y en a, plus ce bleu est foncé.

Pour purifier à plus de 99.9%, le diamant est empaqueté dans une sorte de petite capsule dans laquelle ils ajoutent du fer et du cobalt, qui retirent efficacement les impuretés.

Le contact de diamants existant dans le sol avec du carbone facilite la transformation de ce dernier. Pour simuler la même réaction, un minuscule diamant est ajouté dans les petites capsules. Le carbone est ensuite placé dans de minces feuillets de graphite (ce dernier étant également une autre forme de carbone) pour finaliser la purification.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Vous allez aussi aimer : Des scientifiques ont créé un diamant plus dur que le diamant naturel

Les diamants sont formés dans la croute terrestre, lorsque le carbone est coincé dans des tunnels de lave. Pour reproduire un environnement similaire, la compagnie suisse insert les petites capsules empaquetées dans du graphite dans un plateau, et place ce dernier dans une machine pouvant chauffer jusqu’à 1370 °C, capable d’engendrer une pression similaire (voire plus grande) à la zone de la croute terrestre, où la réaction se réalise naturellement. Le diamant en formation doit rester entre 6 et 8 semaines dans la machine, l’épaisseur désirée déterminant la durée.

Le morceau de graphite formé est finalement retiré et cassé, pour obtenir à l’intérieur un diamant brut. Certains clients le laissent sous cette forme, les autres demandent à ce qu’ils soient polis et bien sculptés par un bijoutier.

diamant mort anneau

Les restes d’un défunt conservés à jamais dans un anneau, sous forme de diamant. Crédits : Algordanza

Ce procédé peut aussi être employé sur des animaux morts. « Nous avons d’abord eu les restes d’un berger allemand et récemment, nous avons reçu les restes d’un chat », déclare la porte-parole d’Algordanza, Christina Martoia.

Le coût pour l’obtention d’un diamant de 0.3 carat est de 2600-2700 Euros chez Algordanza. En moyenne, les clients demandent 0.4-0.5 carat. Les Américains désirent souvent dans les 0.8 carats.

Depuis quelques années, la demande chez Algordanza est en croissance. En 2016, la compagnie a vendu plus de 1000 diamants.

Source : Business Insider

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13.7K Partages
13.7K Partages
Partager via
Copier le lien