L’Univers aussi sait se montrer terrifiant par moments. Le cosmos recèle de nombreux objets, et plusieurs d’entre eux possèdent des formes particulières qui n’ont pas échappé à l’œil attentif des astrophysiciens. Tant et si bien que certains noms attribués par les scientifiques reflètent certaines des peurs les plus ancrées dans la culture humaine. 

Avec l’avènement des instruments d’observation, notamment des télescopes spatiaux, de plus en plus de détails sont révélés quotidiennement sur les structures cosmiques peuplant notre univers. Si la plupart d’entre elles ne revêtent aucune morphologie hors du commun, certaines réveillent toutefois l’imagination des astrophysiciens.

Fomalhaut A est une étoile blanche de la séquence principale (type spectral A) située dans la constellation du Poisson Austral, à environ 25 années-lumière du Soleil. Elle est entourée d’un disque de poussières en forme de tore dans lequel se trouve Fomalhaut Ab, une exoplanète tournant autour de l’étoile :

disque protoplanetaire fomalhaut

Cette image capturée par Hubble montre le système de Fomalhaut formé par l’étoile Fomalhaut A et l’exoplanète Fomalhaut Ab. La structure du disque protoplanétaire révèle une forme troublante d’œil cosmique. Crédits : NASA/Hubble

La nébuleuse planétaire NGC 3242 est le rémanent de l’explosion en supernova d’une étoile en fin de vie. Située dans la constellation de l’Hydre, elle est surnommée le « Fantôme de Jupiter » :

ngc3242 fantome jupiter

Cette image infrarouge capturée par le Spitzer Space Observatory de la NASA montre la nébuleuse NGC 3242, autrement appelée le Fantôme de Jupiter. Crédits : NASA/JPL-CALTECH/Harvard

La nébuleuse planétaire ESO 456-67, ou M1-42, est située dans la constellation du Sagittaire, à 10’000 années-lumière de la Terre. Elle est baptisée « l’Oeil de Sauron », en référence à sa ressemblance avec l’œil du seigneur du mal du Seigneur des anneaux :

oeil sauron m142

Cette image prise par Hubble dans de multiples longueurs d’onde montre la nébuleuse planétaire ESO 456-67. L’opacité et la réfraction des gaz révèlent une structure surnommée l’Oeil de Sauron. Crédits : NASA/Hubble/ESA

2015 TB145 est un astéroïde de 650 m de large qui devrait passer à proximité de la Terre d’ici quelques jours. Il est cependant généralement appelé « astéroïde d’Halloween », pour des raisons évidentes… :

asteroide forme crane halloween

La forme de crâne de l’astéroïde 2015 TB145 lui a valu le nom évident d’astéroïde d’Halloween. Crédits : NAIC-Arecibo/NSF

Sur le même sujet :
Cet astéroïde en forme de crâne humain viendra hanter la Terre juste après Halloween

Capturé par la sonde de la NASA Viking 1 en 1976 à la surface de la planète rouge, le Visage de Mars a fait couler beaucoup d’encre, conduisant à l’apparition de nombreuses théories du complot. Des analyses ultérieures montreront qu’il ne s’agit que d’une banale formation rocheuse :

visage mars viking1

Au moment de la publication de ces clichés pris par la sonde Viking 1 à la surface de Mars, le Visage de Mars a provoqué de nombreuses réactions au sein de la population. Cependant, plusieurs études scientifiques confirmeront relativement vite qu’une simple formation rocheuse en est à l’origine. Crédits : NASA

L’amas de Persée (Abell 426) est un amas de galaxies situé dans la constellation de Persée à environ 250 millions d’années-lumière. Il s’agit de l’amas galactique le plus brillant dans le domaine des rayons X. Observé dans cette bande du spectre électromagnétique, l’amas de Persée révèle une apparence pour le moins troublante :

amas persee rayons x

Cette image capturée dans le domaine des rayons X montre le « visage terrifiant » de l’amas galactique de Persée. Le rayonnement X provient de l’émission thermique du plasma au centre de l’amas. Crédits : A. Fabian/NASA

NGC 2080 est une nébuleuse en émission (nuage de gaz ionisé absorbant la lumière d’une étoile chaude pour la réémettre dans des couleurs différentes à des énergies plus basses) située dans la constellation de la Dorade, dans le Grand Nuage de Magellan. Elle est plus communément appelée « nébuleuse de la Tête de Fantôme » :

nebuleuse tete fantome

Les « yeux brillants » composant le visage de cette Tête de Fantôme ont deux origines différentes. À gauche, il s’agit d’une seule étoile très brillante (produisant également les élongations d’oxygène vertes visibles sur le côté). À droite, il s’agit d’un groupe d’étoiles opacifiées par un nuage de poussière. Crédits : NASA/MOHAMMAD HEYDARI-MALAYERI

La sombre et ténébreuse nébuleuse IRAS 05437+2502 n’est pas sans rappeler la forme d’un visage monstrueux aux yeux lumineux, qui attendrait patiemment sa prochaine victime. Elle est d’ailleurs surnommée le « Visage de la Gargouille » :

nebuleuse visage gargouille

Capturé ici par Hubble, le Visage de la Gargouille arbore deux jeunes étoiles brillantes en guise d’yeux. L’aspect sombre de la nébuleuse provient de l’opacification du gaz extrêmement dense entourant les étoiles. Crédits : ESA/Hubble/NASA

Les pulsars sont des objets à l’origine de l’émission de puissants vents stellaires. Dans ce cas-ci, les vents provenant de PSR B1509-58, un jeune pulsar situé dans la constellation du Compas à 17’000 années-lumière de la Terre, forment, lorsqu’ils sont observés dans le domaine des rayons X, une gigantesque main spectrale appelée la « Main de Dieu » :

main dieu pulsar gaz

La Main de Dieu est en réalité une émission de rayons X provenant du gaz éjecté du pulsar central porté à très haute température. La structure rouge est le nuage de gaz RCW 89, également chauffé par les vents du pulsar. Crédits : NASA/CXC/SAO

SH2-136 est une nébuleuse à réflexion située dans la constellation de Céphée, près du groupe NGC 7023. Les sombres silhouettes fantomatiques qui semblent se dresser à sa surface lui ont valu le nom de « Nébuleuse Fantôme » :

nebuleuse fantome gaz

Les silhouettes fantomatiques se dressant à la surface de la nébuleuse Sharpless 2-136 ne sont en réalité que des régions gazeuses soufflées par les étoiles en formation. Crédits : Adam Block/Université de l’Arizona

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

annee lumiere distance astronomieL'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite