Pour la première fois en 200 ans, une meute de loups sauvages vivait au Danemark. Mais ça, c’était jusqu’à ce qu’un chasseur abatte l’unique femelle connue, la semaine dernière.

L’événement tragique a eu lieu dans la région agricole du Jutland et a été entièrement filmé, provoquant l’indignation à travers le pays et au-delà, quant à cette tuerie insensée.

Deux photographes locaux de la faune observaient trois des loups alors qu’ils jouaient et erraient à travers les champs, lorsqu’un véhicule vert s’est arrêté et qu’un homme s’est penché par la fenêtre. Les deux photographes ont continué à filmer, ignorant que la personne dans la voiture possédait une arme à feu, jusqu’à ce qu’ils entendent le coup de feu. Ils ne pouvaient alors que constater avec horreur la façon dont le loup est tombé au sol. La voiture est alors partie, laissant les photographes appeler la police.

Des loups n’avaient pas été vus au Danemark depuis 1813. Puis en 2012, quatre mâles sont apparus. Ce n’est que l’année dernière que les espoirs de voir une meute se créer sont nés, après qu’une seule femelle ait parcouru plus de 500 kilomètres depuis l’Allemagne pour rejoindre les mâles. Cet espoir a donc été réduit à néant. En effet, les experts craignent à présent que les chances de voir une meute viable au Danemark soient très minces.

La police aurait arrêté un homme de 66 ans soupçonné d’avoir tiré illégalement sur le loup, bien que ce dernier nie que ce soit le cas. La police va à présent effectuer des tests médico-légaux sur la propriété, les armes et la voiture de l’homme, ainsi que sur le site où le loup a été abattu. Les résultats devraient apparaître dans quelques semaines. « Il nie avoir tué le loup, mais ne veut pas donner plus d’informations à la police », a déclaré un porte-parole de la police danoise. « Nous avons confisqué la voiture du suspect, d’où il aurait tiré son arme, ainsi qu’un certain nombre d’armes de chasse que nous avons trouvé dans la résidence de l’homme », a ajouté le porte-parole.

Les sites internet danois rapportent que le loup a peut-être traversé des terres appartenant à l’ancien candidat au parlement, Steffen Troldtoft, lorsqu’il a été abattu. Ils suggèrent également que l’homme qui a été arrêté est un membre de la famille proche de Troldtoft.

Après des siècles de persécution à travers l’Europe, les loups ont fait un retour retentissant ces dernières années. Tout récemment, des loups ont été repérés pour la première fois depuis 200 ans en Belgique, confirmant qu’ils sont maintenant revenus dans plusieurs pays d’Europe continentale.

Mais tandis que les défenseurs de l’environnement célèbrent cette renaissance étonnante, les agriculteurs sont moins satisfaits. Au Danemark, les loups ont été accusés d’avoir tué des moutons, mais le gouvernement a déjà mis en place un programme de remboursement aux agriculteurs. Sans compter que dans ce cas précis, la louve ne faisait rien de mal ou de potentiellement dangereux.

Guillaume Chapron, professeur agrégé à l’Université suédoise des sciences agricoles, a déclaré que ce meurtre était « complètement inacceptable », la louve ne montrant aucun signe de comportement agressif avant d’être abattu mais, « plutôt un mélange de prudence et de curiosité ». Il a ajouté : « Je ne pense pas que nous ayons un problème de loups ici, mais nous avons certainement un « problème de chasseur », et de telles personnes doivent être arrêtées ».

Sources : The Guardian, The Local DK, DR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.