Marie-Antoinette : les lettres d’amour censurées de la reine de France révélées aux rayons X

marie-antoinette lettres amour censurees revelees rayons x
| Domaine public/CRC

Grâce à l’avancée des technologies de radiographie et de reconstitution par algorithmes, de nombreux documents historiques auparavant illisibles (entièrement ou partiellement) révèlent petit à petit leurs secrets. C’est notamment le cas de certaines lettres rédigées par Marie-Antoinette durant les affres de la Révolution française, dont le contenu biffé a pu être révélé grâce à de nouvelles techniques d’imagerie par rayons X, 230 ans après leur écriture.

Dans ces lettres, Marie-Antoinette, reine de France et épouse de Louis XVI, exprime notamment son amour pour le comte suédois Axel von Fersen. Selon Anne Michelin, de l’université de la Sorbonne, à Paris, les techniques modernes de numérisation qu’elle a utilisées, dans le cadre d’une nouvelle recherche, ont permis de distinguer l’encre de la reine française de celle de von Fersen, qui a gribouillé sur son texte dans le but probable de protéger son ami proche et probable amante.

Michelin et ses collègues ont récemment étudié 15 lettres échangées entre Antoinette et von Fersen entre 1791 et 1792 à la demande des Archives nationales françaises. Si la majorité de chaque lettre était lisible, certains mots ou sections avaient été cachés sous des boucles lourdement tracées et des lettres aléatoires (J, L et Ts pour la plupart), destinées à censurer le document. Les détails ont été publiés dans la revue Science Advances.

Quand la technologie moderne permet de lire dans le passé…

Dans les années 1990, les unités médico-légales de la police nationale française ont tenté sans succès de découvrir les mots cachés, mais la technologie de l’époque était insuffisante, explique Michelin. Pour enfin lire à travers ces gribouillis, elle et son équipe ont utilisé le balayage par fluorescence X pour affiner la composition des éléments métalliques tels que le cuivre, le fer et le zinc dans l’encre des lettres.

À LIRE AUSSI :
Des toilettes intelligentes connectées qui détectent les signes de pathologies dans les excréments

Comme les différentes encres utilisées dans les lettres contenaient des proportions différentes de ces éléments, les chercheurs ont pu personnaliser leurs techniques de numérisation pour déchiffrer les mots originaux enfouis sous les couches d’encre — devant parfois ajuster leurs méthodes pour un seul mot, dont la numérisation pouvait prendre plusieurs heures.

Leurs analyses ont également permis de résoudre le mystère de l’auteur de la censure des lettres. En comparant la composition de l’encre utilisée pour gribouiller les mots et celle utilisée pour l’écriture de von Forsen, les chercheurs ont confirmé que c’est bien von Fersen lui-même qui avait procédé à la censure.

lettre marie antoinette axel 1792
Une lettre de Marie-Antoinette partiellement censurée, destinée à Axel von Fersen et datée du 4 janvier 1792. © Centre de Recherche sur la Conservation (CRC)

« Il y avait sans doute des raisons politiques de conserver ces lettres », explique Michelin, ajoutant qu’elles pouvaient être destinées à présenter une image publique plus favorable de la reine, qui a finalement été décapitée par la guillotine en 1793. « Mais von Fersen pourrait aussi avoir été très attaché à ces lettres ».

Sept lettres conservent toujours leur part de mystère…

Marie-Antoinette a longuement écrit à von Fersen sur les préoccupations politiques de l’époque, notamment sur la façon dont la famille royale faisait face à la révolution, explique Michelin. Ses écrits censurés, cependant, comportaient un vocabulaire plus romantique, notamment des termes comme « bien-aimé » et « adore » et des phrases intimes comme « non, pas sans vous » et « vous, que j’aime et que j’aimerai jusqu’à mon… ».

dechiffrage lettre marie-antoinette cuivre rayons x
Récupération du texte à l’aide du processus élémentaire. Détails de la page 1 de la lettre 440AP_1_1_4, écrite par Marie-Antoinette le 4 janvier 1792. Déchiffrages élémentaires correspondant à la zone quadrillée en rouge (seuls les éléments composant les encres sont représentés). Texte lu grâce au mappage Cu (cuivre) : « non pas sans vous ». © CRC

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Les relations extraconjugales étaient monnaie courante tout au long de l’histoire de la royauté française, de sorte qu’une romance entre Marie-Antoinette et von Fersen ne serait pas surprenante. Malgré tout, les mots nouvellement découverts ne confirment pas qu’ils étaient amants.

À LIRE AUSSI :
Un spectacle de drones vire au cauchemar en Chine : des dizaines d'engins tombent sur la foule, d'autres se posent brutalement

« La correspondance n’est toujours qu’une partie de l’histoire », déclare Michelin. « Nous écrivons, mais nous n’écrivons pas nécessairement ce que nous pensons. Et ce que nous écrivons peut être exacerbé par des situations dramatiques, comme une révolution. La reine n’étant plus libre de ses mouvements, il est évident que cela exacerbe ses émotions. On peut vraiment le ressentir dans ses écrits ». Malheureusement, les techniques de microanalyse des chercheurs ne sont pas encore assez avancées pour discriminer les mots enfouis dans sept des lettres, qui restent un mystère.

bruker m6 rayons x lettre marie-antoinette
Photo du scanner à fluorescence X Bruker M6 Jetstream durant l’analyse de la lettre du 25 octobre 1791, écrite par le comte de Fersen pour la reine Marie-Antoinette. © CRC

À l’avenir, de nouvelles technologies d’imagerie et des algorithmes de déchiffrage basés sur l’intelligence artificielle pourraient peut-être nous aider à révéler les mots contenus dans ces sept lettres… L’année dernière, des chercheurs ont fait savoir qu’ils étaient sur le point d’utiliser un système d’édition génique combiné à une nouvelle technologie d’imagerie par rayons X pour visualiser le contenu de papyrus vieux de 2000 ans carbonisés par le Vésuve — par dépliage virtuel. Des possibilités inimaginables il y a 15 ans à peine…

Source : Science Advances

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.