Médecines douces : une autre façon de gérer son bien-être

medecine douce autre facon gerer bien etre
| Getty

Lorsqu’il s’agit de se soigner, de nombreuses opportunités nous sont offertes. Pour un certain nombre de troubles ou pathologies relativement bénins ne nécessitant pas de traitements médicaux standards de première intention, il peut être utile de se tourner vers les médecines douces. Ces médecines, qui se présentent sous différentes formes, possèdent chacune leurs avantages et leurs indications.

En général, le terme « médecines douces ou naturelles (ou encore alternatives) » fait référence à tout traitement non standardisé par la méthodologie clinique. Lorsqu’elles sont utilisées parallèlement aux pratiques médicales standard, les approches douces sont appelées médecine « complémentaire ».

Au-delà de cela, les thérapies complémentaires et alternatives sont difficiles à définir, en grande partie à cause de la diversité du domaine. Elles englobent les changements de régime et d’exercice, l’hypnose, l’ajustement chiropratique et l’acupuncture, entre autres traitements. Les avantages des médecines douces sont contestés. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l’efficacité de presque toutes ces pratiques, mais cela n’empêche pas de nombreuses personnes d’y avoir recours. Pour en apprendre plus sur ces méthodes, cliquez ici.

Quant à la médecine naturopathique, elle est fondée sur le pouvoir de guérison de la nature, et c’est une large branche de la médecine alternative. Les médecins en naturopathie sont formés à la fois aux médecines conventionnelles et alternatives. Ils cherchent à comprendre la cause d’une pathologie en explorant ses manifestations mentales, physiques et spirituelles chez un patient donné. La naturopathie implique généralement une variété de techniques, y compris la nutrition — tels que les compléments alimentaires myVeggie —, les changements de comportement, la phytothérapie, l’homéopathie et l’acupuncture.

À LIRE AUSSI :
Pleine lune : quel impact sur votre sommeil ?

Alimentation et phytothérapie

Au fil des siècles, l’Homme est passé d’un régime simple composé de viandes, de fruits, de légumes et de céréales à un régime souvent composé d’aliments riches en graisses, huiles et glucides complexes. L’excès et les carences nutritionnelles sont devenus des problèmes dans la société d’aujourd’hui, conduisant tous deux à certaines maladies chroniques. De nombreuses approches diététiques et à base de plantes tentent d’équilibrer le bien-être nutritionnel du corps.

bienfaits herbes aromatiques sante
De nombreuses plantes et herbes possèdent des bienfaits cliniquement prouvés sur la santé. © www.lasantedanslassiette.com

Les approches diététiques et à base de plantes peuvent inclure : les suppléments alimentaires, l’herboristerie (phytothérapie) et le rééquilibrage du régime alimentaire. L’herboristerie utilise des parties d’une plante — ses racines, ses feuilles, ses baies ou ses fleurs — à des fins thérapeutiques. Selon l’Organisation mondiale de la santé, environ 80% des personnes dans le monde utilisent la phytothérapie au moins une fois dans leur vie.

Des études montrent que certaines herbes sont efficaces pour traiter un certain nombre de problèmes de santé, comme les allergies, le syndrome prémenstruel, la fatigue chronique, etc. Malheureusement, les suppléments à base de plantes peuvent être vendus sans qu’il soit prouvé qu’ils sont sûrs ou efficaces.

Médecines traditionnelle et corporelle

Le domaine des médecins traditionnelles comprend les formes de thérapie les plus courantes et acceptées, telles que l’acupuncture, l’homéopathie et les pratiques orientales. Ces thérapies sont pratiquées depuis des siècles dans le monde entier. La médecine alternative traditionnelle inclut l’acupuncture, l’homéopathie, la naturopathie, l’aromathérapie (via les huiles essentielles), la médecine chinoise et l’Ayurvéda.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Adultes surdoués : et si vous l’étiez aussi ? Comment éviter d’en souffrir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Dans cette dernière méthode, les praticiens utilisent une variété de techniques, y compris des herbes, des massages et des régimes alimentaires spécialisés, dans le but d’équilibrer le corps, l’esprit pour promouvoir le bien-être général. Il existe plusieurs études qui montrent des résultats positifs pour des pratiques ayurvédiques spécifiques, comme la prise de curcuma pour réduire l’inflammation, utilisant un pot Neti pour nettoyer les sinus (appelé irrigation nasale), ou l’huile de noix de coco dans la bouche pour éliminer les bactéries.

L’aromathérapie utilise des huiles essentielles — des extraits hautement concentrés de racines, de feuilles, de graines ou de fleurs de plantes — pour favoriser la guérison. C’est une pratique qui remonte à au moins 5000 ans. Les huiles peuvent être inhalées à l’aide d’un diffuseur, ou diluées dans une huile de support et massées sur la peau. Certaines sont utilisées pour traiter l’inflammation ou les infections tandis que d’autres sont utilisées pour favoriser la relaxation et le calme.

Dans les milieux cliniques, les chercheurs se sont concentrés sur l’aromathérapie concernant l’anxiété, la dépression, le soulagement de la douleur, les nausées et l’insomnie. Dans une étude de 2017, par exemple, l’aromathérapie à la lavande s’est avérée favoriser le sommeil et réduire l’anxiété chez les patients souffrant de maladies cardiaques.

Laisser un commentaire