Meta ouvre les portes vers les premières bribes de son métavers au public

La société mère de Facebook lance officiellement sa plateforme VR Horizon Worlds en Amérique du Nord.

meta ouvre portes premieres bribes metavers
| Meta/Oculus
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La société mère de Facebook, Meta, promet une arrivée progressive du métavers avec diverses applications et extensions. Jeudi, la société a ouvert l’accès au public d’Amérique du Nord à Horizon Worlds, sa plateforme gratuite de jeux vidéos en réalité virtuelle (VR). Cette dernière intègre également un système de création de jeux et de mondes virtuels.

Horizon Worlds, le premier né du projet de métavers de Meta présenté notamment dans la fameuse vidéo d’introduction publiée en octobre, trouve déjà des adeptes. Utilisateurs intrigués ou passionnés, youtubeurs et gameurs, se sont déjà lancés dans l’aventure. Si la plateforme était disponible en version d’essai depuis l’année dernière, elle n’était destinée qu’à un nombre limité d’utilisateurs.

Comme nous le savions, et surtout comme nous le montrent certaines vidéos test qui jaillissent ça et là sur la toile, Horizon Worlds est loin d’être le métavers entièrement immersif que l’on nous promet à terme. Cependant, les utilisateurs des casques VR de Meta (Oculus Quest ou Oculus Quest 2) situés aux États-Unis et au Canada peuvent désormais déjà se réunir avec des amis ou des inconnus dans un environnement virtuel captivant, jouer à des jeux et construire leurs propres mondes virtuels.

mini-jeux zombies horizon worlds meta
Munie du dispositif VR Oculus Quest 2, la youtubeuse OtterWorldly joue à un mini-jeu de zombies avec des amis, intégré à Horizon Worlds. © OtterWorldly (YouTube)

Selon Meta, les utilisateurs d’Horizon Worlds ont déjà construit des milliers de mondes dans l’application depuis la version bêta lancée l’année dernière. La société espère attirer dès aujourd’hui un grand nombre d’utilisateurs, et l’objectif semble stratégique : exploiter en quelque sorte leur travail de construction pour commencer à enrichir gratuitement ce premier morceau de métavers.

À LIRE AUSSI :
Un microrobot hélicoïdal qui nage dans les vaisseaux sanguins pour les nettoyer

Vers le métavers en toute sécurité ?

C’est en octobre que Facebook a rebaptisé sa société mère Meta. L’objectif est certes de souligner son ambition de passer d’une « simple » plateforme de médias sociaux à un univers bâti sur la réalité virtuelle et augmentée sur le long terme (le métavers qu’elle nous promet), mais il s’agit également de mettre l’entreprise mère derrière toute cette technologie à l’abri des répercussions des scandales engendrés par Facebook, notamment concernant la confidentialité et la sécurité des données des utilisateurs.

En effet, les plateformes de Meta, à savoir Facebook et Instagram (et dans une moindre mesure WhatsApp), luttent désormais depuis des années pour mettre derrière elles une véritable « crise des données ».

Le dernier scandale a cependant été déclenché en septembre 2021 par des d’études internes divulguées à des journalistes et aux autorités américaines par la lanceuse d’alerte Frances Haugen. Haugen pointait notamment du doigt le fonctionnement de l’algorithme servant à orchestrer le fil d’actualité Facebook, qui encouragerait encore aujourd’hui les publications suscitant la haine dans un but d’enrichissement de la plateforme (via les publicités).

Un avenir plus serein pour Meta ?

« Nous voulons que Horizon Worlds soit un environnement sûr et respectueux, donc tout le monde doit suivre notre politique de conduite dans la VR », a déclaré Meta en annonçant le lancement de Horizon Worlds. « Vous disposez de plusieurs options de sécurité […] qui vous permettent de faire une pause, puis de bloquer, de couper le son ou de signaler des personnes », a-t-il ajouté. Une entrée particulièrement prudente, qui sent le vécu…

À LIRE AUSSI :
Le seuil des 99% de précision atteint pour le calcul quantique basé sur le silicium

Ce lancement arrive peu de temps après que Facebook a dévoilé une plateforme de réalité virtuelle destinée au travail, baptisée Horizon Workrooms (qui sera intégrée à sa solution professionnelle WorkPlace). Workrooms permet la collaboration à distance pour les personnes utilisant son équipement de réalité virtuelle Oculus, notamment des conférences VR sous la forme d’avatars. Il est bien entendu possible de passer à une conférence en ligne standard si nécessaire.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Alors même que Meta vient d’annoncer son projet de métavers ultra-ambitieux, l’entreprise au logo désignant l’infini semble déjà prête à en montrer les premières bribes sans trop craindre les risques de déception de la part du public. Cela laisse comprendre une chose : elle travaille sur le projet avec acharnement depuis des années, et semble avoir annoncé la reconversion en Meta au moment où la première version finalisée de Horizon Worlds était déjà prête au lancement.

Vidéo de présentation de Horizon Worlds par Oculus :

Laisser un commentaire
definition metavers univers virtuel internet futur Le terme « métavers » (contraction de méta-univers) a été évoqué pour la première fois par Neal Stephenson, un auteur de science-fiction américain. Dans un roman, il y décrit un univers futuriste apocalyptique auquel les personnages peuvent momentanément échapper en plongeant dans un univers de réalité virtuelle. Ce métavers, c’est [...]

Lire la suite