Établir le contact avec une civilisation extraterrestre est un fantasme récurrent pour l’Homme. La communauté scientifique comme Hollywood réfléchissent couramment sur les implications d’une potentielle rencontre avec nos voisins interstellaires. Pour les scientifiques, aujourd’hui, la question n’est plus de savoir si cette rencontre se fera, mais plutôt quand se fera-t-elle. Pour Michio Kaku, physicien théoricien mondialement reconnu, le contact se fera au cours du siècle actuel.

Le physicien théoricien et futurologue Michio Kaku n’est plus à présenter. Titulaire de la Chaire universitaire Henry Semat et enseignant-chercheur au City College de New York, il est l’un des principaux contributeurs à la théorie des supercordes et au modèle de la supersymétrie avec plus de 170 articles publiés sur le sujet ; faisant de lui une référence internationale dans le domaine des hautes énergies. En outre, avec plus de 10 livres scientifiques à son actif, Kaku est un vulgarisateur renommé.

Durant une session Questions-Réponses menée sur le site communautaire Reddit la semaine dernière, Kaku a été interrogé par de nombreux internautes, et notamment sur la question de la rencontre avec une civilisation extraterrestre. Le physicien est convaincu que l’espèce humaine détectera la présence d’extraterrestres avant 2100, en interceptant leurs radiocommunications. Cependant, il ne sait pas encore si nous serons capables de répondre à ces signaux.

À la question « Dr Kaku, si nous établissons le contact avec une civilisation extraterrestre, que se passera-t-il ? Et comment communiquerons-nous ? », le théoricien a répondu « personnellement, je suis convaincu qu’au cours de ce siècle, nous établirons le contact avec une civilisation extraterrestre en écoutant leurs radiocommunications. Mais discuter avec eux sera difficile, car ils pourraient se trouver à plusieurs dizaines d’années-lumière. Nous devrons également déchiffrer leur langage, afin d’identifier leur niveau d’avancement technologique. Sont-ils de Type I, II ou III ? Et aussi, la nature de leurs intentions. Sont-ils plutôt agressifs et colonisateurs ? Ou plutôt pacifistes ? ».

Les « types » auxquels Kaku fait référence correspondent aux différents niveaux de l’échelle de Kardachev. En 1964, l’astronome russe Nikolaï Kardachev invente une méthode théorique de classement des civilisations selon leur avancement technologique. Cette classification est principalement basée sur la capacité d’une civilisation à exploiter l’énergie disponible.

Une civilisation de Type I est capable de collecter toute l’énergie disponible sur sa planète (environ 1×1016 W) : énergies solaire, thermique, océanique, éolienne, etc. L’espèce humaine n’est donc actuellement pas encore tout à fait au Type I. Le Type II signifie être capable d’exploiter toute l’énergie de son étoile (environ 1×1026 W). Enfin, une civilisation de type III doit pouvoir collecter toute l’énergie de sa galaxie (environ 1×1036 W).

Le physicien poursuit en ajoutant « une autre possibilité serait qu’ils atterrissent directement sur la pelouse de la Maison Blanche pour annoncer leur existence. Mais je pense que c’est très peu probable, étant donné que pour eux, nous serions certainement comme des animaux forestiers, c’est-à-dire insignifiants ».

compact array radiotelescope

Les radiotélescopes de l’Australia Telescope Compact Array, comme tous les autres radiotélescopes à travers le monde, scannent en permanence l’univers proche pour en capter les signaux radio. Crédits : CSIRO

Michio Kaku n’est pas le seul scientifique à prédire un contact à court terme avec une intelligence extraterrestre. Seth Shostak, astronome titulaire au Search for Extra-Terrestrial Institute (SETI), avait déjà affirmé qu’il attendait une rencontre pour 2020. Prédiction également effectuée par le physicien Stephen Hawking qui expliquait récemment être « plus convaincu que jamais que nous ne sommes pas seuls ».

Hawking est d’ailleurs membre du projet Breakthrough Listen destiné à scanner les signaux radios en provenance des planètes orbitant autour des étoiles les plus proches, incluant l’exoplanète Gliese 832c, à la recherche de potentiels signes de vie. Il explique que « un jour nous pourrions recevoir un signal d’une planète comme Gliese 832c, mais nous devrions être prudents quant au fait de répondre ».

Formant une bande étroite du spectre électromagnétique comprise entre 9 kHz et 300 GHz, les ondes radios sont classiquement utilisées pour les communications longue distance. C’est donc sur elles que les scientifiques se concentrent. Contrairement aux autres ondes électromagnétiques, les ondes radio se distinguent nettement du bruit électromagnétique de l’espace. En outre, de telles ondes n’ont pas vocation à être régulièrement produites si ce n’est pour communiquer. Les radiotélescopes scannent donc en permanence le ciel à leur recherche.

Même si encore aucun signe de vie extraterrestre n’a été détecté, les chercheurs rappellent que cela ne signifie pas que nos voisins interstellaires n’existent pas. D’ailleurs, peut-être ont-ils déjà détecté nos propres ondes radio. Dans tous les cas, si l’on se fie à l’équation de Drake, il est extrêmement peu probable que nous soyons la seule forme de vie intelligente dans ce vaste univers.

Source : Reddit

2 Réponses

  1. Tassis

    Les lumières artificielles que les hommes utilisent la nuit où mêmes si d’autres civilisations
    les utilisent n’ont jamais été remarqué ? La terre brille la nuit comme un sapin de Noël et on a toujours pas été repéré où on a toujours rien vu d’anormal sur d’autres planètes , je répète Lumière artificielles pour ceux qui n’ont pas encore compris sans compter les bombardements à lasers des télescopes qui scrutent le ciel toutes les nuits, après je dis ça mais bon j’ai rien dit.

    Répondre
  2. Alain

    moi, ce qui m »étonne c’est que ça soit nous qui rentrions en contact avec une civilisation,. Une civilisation qui n’aurait disons que 50 000 ans d’avances technologique sur nous, ce qui est peu au vue de l’age de l’univers, ne serait elle pas deja rentrer en contact avec nous. Pour moi il y a soucis quelque part

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share
Share

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (données anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies sont également utiles à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous pouvons vous garantir une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.