1.1K Partages

Avec l’essor et le perfectionnement toujours plus avancé de l’intelligence artificielle, de nombreux secteurs professionnels sont impactés et doivent se réorganiser autour de l’intégration croissante de l’IA dans les techniques et méthodes utilisés. C’est notamment le cas du journalisme, domaine dans lequel l’IA commence à occuper une place importante, soit dans l’aide qu’elle apporte aux journalistes, soit dans le remplacement pur et simple de ceux-ci. Et Microsoft est l’un des précurseurs dans ce domaine, comme en témoignent les premiers licenciements récents de journalistes au profit de l’IA.

Microsoft licencie des dizaines de journalistes et de rédacteurs dans ses organisations Microsoft News et MSN. Les licenciements font partie de la volonté de Microsoft de s’appuyer de plus en plus sur l’intelligence artificielle pour sélectionner les nouvelles et le contenu qui sont présentés sur MSN.com, dans le navigateur Edge de Microsoft et dans les diverses applications Microsoft News de l’entreprise.

De nombreux employés concernés font partie de la division SANE (Search, Ads, News, Edge) de Microsoft et sont engagés en tant qu’éditeurs humains pour aider à choisir les informations. « Comme toutes les entreprises, nous évaluons régulièrement notre activité. Cela peut entraîner une augmentation des investissements dans certains domaines et, de temps en temps, un redéploiement dans d’autres. Ces décisions ne sont pas le résultat de la pandémie actuelle », explique un porte-parole de Microsoft.

Bien que Microsoft affirme que les licenciements ne sont pas directement liés à la pandémie de coronavirus en cours, les entreprises médiatiques du monde entier ont été durement touchées par les revenus publicitaires en chute libre à la télévision, dans les journaux, en ligne et plus encore.

Sur le même sujet : L’intelligence artificielle prend désormais de nombreuses décisions à la place de l’Homme

Environ 50 emplois sont affectés aux États-Unis. Les pertes d’emplois de Microsoft News affectent également les équipes internationales, et environ 27 emplois sont affectés au Royaume-Uni après que Microsoft a décidé de cesser d’employer des humains pour organiser des articles sur ses pages d’accueil. Microsoft est dans le secteur de l’information depuis plus de 25 ans, après avoir lancé MSN en 1995. Au lancement de Microsoft News il y a près de deux ans, Microsoft a révélé qu’il comptait plus de 800 éditeurs travaillant à partir de 50 sites à travers le monde.

Microsoft s’est progressivement orientée vers l’IA pour son travail sur Microsoft News ces derniers mois et a également encouragé les éditeurs et les journalistes à utiliser l’IA également. Microsoft a utilisé l’IA pour rechercher du contenu, puis le traiter et le filtrer et même suggérer des photos aux éditeurs humains. Microsoft utilisait des éditeurs humains pour organiser les meilleurs articles provenant de diverses sources à afficher sur Microsoft News, MSN et Microsoft Edge.

microsoft ia

Une réponse

  1. Nanabozo

    Comment saurons-nous si l’information est plus fiable qu’avec des humains ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
1.1K Partages
1.1K Partages
Partager via
Copier le lien