Un milliardaire japonais emmènera huit internautes avec lui autour de la Lune

milliardaire japonais Yusaku Maezawa emmenera huit internautes autour lune
| Reuters

S’il a longtemps été un vieux rêve d’auteurs de science-fiction, le tourisme spatial représente aujourd’hui un domaine concret pour lequel de nombreuses entreprises ont lancé des projets. C’est notamment le cas de SpaceX, dont la fusée réutilisable à visée commerciale Starship est en cours de tests. L’entreprise d’Elon Musk s’est associée avec le milliardaire japonais Yusaku Maezawa pour le projet dearMoon, qui consiste à effectuer un voyage autour de la Lune en 2023. Et Maezawa a récemment annoncé qu’il emmènerait avec lui huit personnes du grand public pour un voyage tous frais payés.

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa a annoncé mardi qu’il choisirait huit internautes pour le rejoindre lors d’un voyage autour de la Lune ; ce voyage lunaire se fera à bord de la fusée Starship de SpaceX en 2023. « Je vous invite à vous joindre à moi dans cette mission », a déclaré Maezawa dans une vidéo, qui a annoncé la mission en septembre 2018 aux côtés du fondateur de SpaceX. Son projet, appelé dearMoon, fera désormais voler « 10 à 12 personnes en tout », avec huit membres d’équipage provenant de membres du public que Maezawa envisage de choisir.

Le milliardaire dit qu’il « paiera pour tout le voyage », donc ceux qui le rejoindront voleront gratuitement. Maezawa a fait fortune après avoir fondé la société de vente au détail de mode Zozotown, dont il a démissionné en 2019 après avoir vendu une participation majoritaire à SoftBank. La mission dearMoon prendra trois jours pour atteindre la Lune et effectuer une boucle autour d’elle, puis à nouveau trois jours pour le voyage retour.

À LIRE AUSSI :
Plus d'un millier d'explosions cosmiques détectées en 47 jours intriguent les astronomes
plan vol dearmoon
Plan de vol du projet dearMoon pour 2023. © dearMoon

Musk a ajouté qu’en plus de la première historique en tant que mission lunaire privée, la trajectoire de vol du vaisseau signifie qu’il ira au-delà de la distance parcourue par les missions Apollo. « Durant cette mission, nous nous attendons à ce que les gens aillent plus loin que n’importe quel humain ayant jamais quitté la planète Terre », a déclaré Musk.

Des inscriptions ouvertes jusqu’au 14 mars

Le site de dearMoon indique que la « pré-inscription » est ouverte jusqu’au 14 mars. Le formulaire de préinscription demande un nom, un pays, une adresse e-mail et une photo de profil. Un processus de « dépistage initial » débute le 21 mars, avec un « entretien final et un examen médical » à la fin mai. Il y a deux « critères clés » pour toute personne qui demande à voler avec Maezawa : premièrement, un passager potentiel doit expliquer en quoi aller dans l’espace lui permettra d’améliorer son quotidien ou encore de l’aider dans un projet.

« En allant dans l’espace, pourriez-vous faire quelque chose d’encore mieux, encore plus grand ? », demande Maezawa. Deuxièmement, les huit futurs astronautes doivent « être disposés et capables de soutenir et d’aider d’autres membres d’équipage qui partagent des aspirations similaires ».

Starship : la clé de SpaceX pour le tourisme spatial

Cela fait près de deux ans et demi que Maezawa a annoncé le lancement de dearMoon et le projet est resté fidèle à son objectif 2023 pour le début de la mission. Dans l’intervalle, SpaceX a continué à travailler sur le développement de Starship. La fusée représente un véhicule de nouvelle génération qui est la clé des rêves d’exploration spatiale de Musk.

prototype-lanceur-orbital-super-lourd-starship-spacex
Le prototype de Starship de SpaceX, en plein test de vol effectué avec succès. © SpaceX

Musk vise à ce que Starship soit entièrement réutilisable — pas seulement le booster, qui est la partie inférieure de la fusée — d’une manière plus similaire à un avion de ligne commercial. SpaceX n’a ​​pas encore atteint l’orbite avec sa fusée Starship, mais l’entreprise construit et teste rapidement des prototypes dans ses installations de Boca Chica, au Texas. La société a lancé avec succès plusieurs prototypes de Starship, les faisant atterrir en toute sécurité après de courts vols à environ 150 m d’altitude.

À LIRE AUSSI :
Blue Origin et Sierra Space veulent construire une énorme station spatiale commerciale "à usage mixte"

Deux de ses trois vols les plus récents à haute altitude, malgré le franchissement de plusieurs jalons de développement, ont explosé à l’impact lors de tentatives d’atterrissage. Mais récemment, l’entreprise a franchi un nouveau cap en faisant atterrir avec succès son vaisseau avant qu’il n’explose (probablement en raison d’une fuite).

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

SpaceX n’a ​​pas révélé ses dépenses pour le programme Starship à ce jour, mais Musk avait précédemment estimé qu’il s’attendait à ce qu’il en coûte environ 5 milliards de dollars à l’entreprise. Notamment, la valorisation de SpaceX a grimpé en flèche depuis l’annonce initiale de Maezawa, passant d’environ 25 milliards de dollars à l’époque à environ 74 milliards de dollars le mois dernier.

Vidéo présentant le projet dearMoon :

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.