792 Partages

Deuxième plus grand satellite du Système solaire et plus grand satellite de Saturne, Titan est une lune composée de roche et de glace, et la seule lune connue à posséder une atmosphère dense. Titan intéresse les planétologues car les conditions qui y règnent, ainsi que les molécules organiques qui y ont été découvertes, pourraient permettre l’existence d’une vie extraterrestre ou, à tout le moins, auraient pu le permettre. Après avoir analysé les données recueillies par la mission Cassini, des planétologues de la NASA ont publié la carte la plus détaillée de Titan à ce jour, révélant des structures géologiques diversifiées.

La nouvelle carte, publiée dans la revue Nature Astronomy, est la première à montrer la géologie globale de Titan, permettant ainsi aux planétologues de mieux comprendre les interactions entre les différentes régions du satellite naturel.

Titan est considéré comme un bon exemple pour en savoir plus sur l’apparence de la Terre pendant les premiers jours de son existence, car cette lune de la taille de Mercure possède un cycle du liquide (comme la Terre). Elle contient également des molécules organiques complexes.

Le liquide qui coule sur Titan n’est pas de l’eau, mais des hydrocarbures tels que le méthane et l’éthane. C’est la très basse température régnant sur Titan qui conditionne ces hydrocarbures à l’état liquide, alors que sur Terre ils se retrouvent principalement sous forme gazeuse.

planisphere titan

La nouvelle carte de Titan révèle la diversité des nombreuses caractéristiques géomorphologiques de la lune : lacs, cratères, dunes, labyrinthes, etc. Crédits : R. M. C. Lopes et al. 2019

« Malgré les matériaux, les températures et les champs de gravité différents entre la Terre et Titan, de nombreuses caractéristiques de surface sont similaires entre les deux mondes et peuvent être interprétées comme étant le produit du même processus géologique. La carte montre que les différents terrains géologiques ont une répartition claire avec la latitude, globalement, et que certains terrains couvrent une superficie beaucoup plus grande que d’autres » déclare Rosaly Lopes, planétologue au JPL de la NASA.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sur le même sujet : Mission Dragonfly : la NASA part sur Titan à la recherche des origines de la vie

Une carte détaillée de Titan obtenue grâce aux observations de Cassini

Lopes et son équipe ont obtenu la carte en utilisant les données de la sonde Cassini de la NASA, qui a orbité Saturne pendant 13 ans et qui a survolé Titan plus de 120 fois entre 2004 et la fin de la mission en 2017.

La carte comprend des informations provenant de l’instrument radar de Cassini, pouvant observer à travers les épais nuages ​​oranges de Titan et voir les lacs et le liquide qui coule à sa surface. Les instruments visibles et infrarouges de Cassini ont également été utilisés pour la cartographie des grandes caractéristiques géologiques de Titan au milieu de la brume.

structures titan

Les instruments de la sonde Cassini ont pu observer en détails les structures géologiques parsemant la surface de Titan. Crédits : R. M. C. Lopes et al. 2019

La nouvelle carte a également fait largement appel à l’expertise du géologue David Williams de l’Arizona State University. Auparavant, il avait travaillé avec des images radar de Vénus issues de la mission Magellan de la NASA et avait développé une carte géologique à plus petite échelle de Titan. Les hydrocarbures de la lune, explique-t-il, « pleuvent à la surface, coulent dans les ruisseaux et les rivières, s’accumulent dans les lacs et les mers et s’évaporent dans l’atmosphère. C’est un monde assez renversant ».

Sources : Nature Astronomy

carte titan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

792 Partages
792 Partages
Partager via
Copier le lien