Les Nations Unies répondent à la « provocation » de Musk concernant la lutte contre la faim dans le monde

nations unies repondent provocation elon musk faim monde
| Afp.com/Frederic J. BROWN/Fotolia
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

C’est un petit affrontement qui court depuis maintenant quelques semaines par médias et Twitter interposés… Entre David Beasley, directeur du programme alimentaire des Nations Unies, et Elon Musk, l’entrepreneur multimilliardaire, 6 milliards de dollars font l’objet d’un pari un peu particulier. En toile de fond : la crise alimentaire mondiale renforcée par la conjonction de différents facteurs aggravants.

Le Programme alimentaire des Nations Unies a publié il y a quelques jours un appel exceptionnel aux milliardaires de ce monde pour soutenir la lutte contre la famine dans 43 pays différents. L’organisation souligne en effet l’arrivée d’une crise sans précédent, reposant sur les conflits actuels, la crise climatique, mais aussi l’augmentation des coûts liés à la lutte contre la famine ainsi que la crise sanitaire liée à la Covid-19. Dans cet appel, même s’il n’est pas explicitement nommé, Elon Musk est au coeur de toutes les attentions.

Tout a commencé par un appel du pied de David Beasley vers les plus riches de cette planète. Plus exactement, le plus riche : Elon Musk, qui est récemment passé première fortune mondiale, avec presque 300 milliards de dollars dans sa musette selon l’Index des milliardaires de Bloomberg.

« Félicitations à Elon Musk pour avoir dépassé Jeff Bezos en tant que personne la plus riche au monde », lance-t-il dans ce tweet du 19 octobre non sans une certaine ironie, avant d’ajouter qu’il lui offre l’opportunité d’une vie : « les aider à sauver 42 millions de personnes de la famine pour seulement 6,6 milliards de dollars ». Et de préciser peu après auprès de CNN Business : « 6 milliards pour aider 42 millions de personnes qui vont littéralement mourir si nous ne parvenons pas à les atteindre. Cela n’est pas compliqué ».

Un défi à 6 milliards de dollars

S’en est ensuivi un titre erroné de la part de CNN, modifié depuis, qui clame alors que « selon l’ONU, 2% de la fortune d’Elon Musk pourrait résoudre la faim dans le monde ». La réaction de la twittosphère, et d’Elon Musk lui-même, ne se fait pas attendre.

En taclant au passage l’ONU sur sa transparence, Elon Musk se targue de répondre à la demande si un plan clair sur l’utilisation de ces fonds lui est proposé. Selon lui, il « vendra des actions de Tesla immédiatement » pour ce faire. Résultat : en novembre, David Beasley a posé sur la table un plan retraçant l’usage qui serait fait des fonds en question. Il a bien évidemment relancé le multimilliardaire sur le sujet du fameux don qu’il avait affirmé être prêt à faire à cette condition.

« Vous avez demandé un plan clair et de la transparence : les voici ! Nous sommes prêts à échanger avec vous, et avec quiconque sera sérieux au sujet de sauver des vies.  La demande porte sur 6,6 milliards de dollars pour éviter une famine en 2022. »

Les Nations Unies « prêtes à échanger » avec Elon Musk

Les coûts sont en effet résumés ainsi : 3,5 milliards pour l’achat de nourriture et sa livraison, 2 milliards d’argent liquide et de tickets d’alimentation, 700 millions pour l’élaboration de structures nationales spécifiques pour mettre en œuvre et gérer le programme, et 400 millions pour la gestion, administration et comptabilité des opérations mondiales et régionales.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Un document complet entre dans des explications et dans le détail des opérations : encore trop peu, pour certains commentateurs, mais certainement suffisamment pour titiller à nouveau Elon Musk sur le sujet. Donnera-t-il suite ? Rien n’est moins sûr, si l’on se base sur ses réactions récentes au sujet des taxations suggérées par les démocrates aux États-Unis.

« Quand ils sont à court de l’argent des autres, ils se tournent vers vous », réagissait-il ainsi sur ce sujet le 26 octobre dernier.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.