Des plongeurs bénévoles finlandais de l’équipe Badewanne, une organisation à but non lucratif, ont fait une incroyable découverte — telle qu’ils la définissent. En explorant les profondeurs de la mer Baltique, ils sont tombés nez à nez avec une épave incroyablement bien préservée datant de près de 400 ans. Les plongeurs déclarent qu’ils tombent plus souvent sur des épaves du XXe siècle, coulées lors des batailles maritimes de la Première et de la Seconde Guerres mondiales. Cette découverte, de ce qui semble être un navire marchand néerlandais du XVIIe siècle, en grande partie intact, a donc été une grande surprise pour toute l’équipe.

Le navire découvert serait une « flûte » (ou fluit) néerlandaise, reposant sur le sol près de l’embouchure du golfe de Finlande, dans les eaux les plus à l’est de la mer Baltique. À une profondeur d’environ 85 mètres, l’équipe de plongée de Badewanne est tombée sur cette structure témoin de l’équipe navale néerlandaise, gisant sur le fond marin, presque entièrement préservée et intacte.

Une conservation optimale grâce aux propriétés de l’eau dans la zone

Ne présentant que des dommages mineurs dus aux chalutages pélagiques ultérieurs avec des filets de pêche, le navire est par ailleurs gelé dans une sorte de stase du XVIIe siècle, explique l’équipe, grâce aux propriétés de l’eau dans cette partie de la mer — où une combinaison de faibles niveaux de salinité, de température et de lumière peut permettre à des épaves de survivre pratiquement inchangées pendant des centaines d’années.

coque babord navire 17e siecle etrangement bien conserve decouvert mer baltique

Vue de la coque bâbord de l’arrière de l’épave. Les trous des fenêtres de la cabine arrière décorées sont visibles. Crédits : Badewanne.fi

Dans les eaux plus chaudes, les organismes xylophages prospèrent et peuvent causer des dommages incalculables à des reliques comme celle-ci, mais ici, la chimie de la mer Baltique, et la nature inconnue du naufrage, ont laissé une relique remarquable pour des recherches plus approfondies.

guindeau ancre avant navire 17e siecle etrangement bien conserve decouvert mer baltique

Guindeau de l’ancre à l’avant, vu de tribord. Crédits : Badewanne.fi

Même les cales du navire sont pleines, annoncent les plongeurs, qui transportent encore un stock de provisions et de marchandises datant de l’époque où les cargos néerlandais dominaient largement le commerce maritime dans cette partie du monde, grâce en partie aux progrès pionniers démontrés par la flûte elle-même.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Ces navires, qui ont vu le jour au XVIe siècle, ont tout sacrifié pour leur importante cargaison. Contrairement aux autres bateaux de l’époque qui étaient conçus pour passer de la fonction de cargo à celle de navire de guerre, la flûte à trois mâts était d’une conception rentable et spacieuse, entièrement destinée à maximiser la capacité de chargement.

Un tel bateau pouvait ainsi transporter jusqu’à deux fois plus de marchandises que les navires concurrents, et des systèmes de gréement avancés permettaient à de petits équipages de contrôler ses capacités de navigation, ce qui en faisait également un navire plus rentable à exploiter.

Sur le même sujet : Des archéologues découvrent un navire viking près d’une ferme norvégienne

Malgré le succès et la popularité de ce modèle entre le XVIe et le XVIIIe siècle, relativement peu de flûtes ont survécu jusqu’à aujourd’hui. Une étude plus approfondie de cette trouvaille particulière pourrait révéler des faits intéressants sur ces trésors historiques.

cabine principale arriere navire 17e siecle etrangement bien conserve mer baltique

Une vue de la cabine principale à l’arrière. Crédits : Badewanne.fi

« L’épave révèle de nombreuses caractéristiques du fluit, mais aussi des particularités uniques, notamment la construction de la poupe », déclare l’archéologue maritime Niklas Eriksson de l’université de Stockholm en Suède, qui travaillera avec les autorités finlandaises et d’autres pour étudier la découverte. « Il se peut que ce soit un exemple précoce de la conception. L’épave offre donc une occasion unique d’étudier le développement d’un type de navire qui a navigué dans le monde entier et est devenu l’outil qui a jeté les bases de la mondialisation moderne précoce ».

Un peu d’histoire

Depuis le Moyen Âge, la mer Baltique est devenue une route commerciale de plus en plus importante, car les marines de Hollande et d’Angleterre avaient besoin d’un approvisionnement illimité en bois, en goudron et en chanvre, tous disponibles autour de la mer Baltique.

À partir du 13e siècle, la ligue hanséatique contrôlait le commerce, mais au cours du 17e siècle, la très efficace marine marchande de la République hollandaise a pris le contrôle de ce commerce. Ce dernier a alors connu un essor considérable en termes d’importance et de rentabilité, après que le tsar Pierre le Grand a fondé sa nouvelle capitale, Saint-Pétersbourg, à l’estuaire de la Neva, dans la partie la plus orientale du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
-30% sur l'abonnement Premium !
OK, SUPPRIMONS LES PUBS !