Une sonde de la NASA vient de se réveiller dans le système solaire périphérique, et est prête pour une mission historique

nez horizon sonde vaisseau spatial nasa pluton orbet systeme solaire peripherique
| NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute/Steve Gribben

La sonde New Horizons de la NASA, qui nous a déjà fourni de superbes clichés de Pluton, vient de s’éveiller, à environ 6 milliards de kilomètres de la Terre.

La sonde se déplace actuellement à travers la ceinture de Kuiper et se prépare pour une mission palpitante, prévue pour le Jour de l’an : le tout premier survol de l’objet de la ceinture de Kuiper surnommé Ultima Thule.

Selon l’équipe de New Horizons, l’objet Ultima Thule, officiellement connu sous le nom MU69 2014, « sera le monde le plus primitif jamais observé par des engins spatiaux – dans la plus éloignée des rencontres planétaires de l’histoire ». La sonde spatiale avait déjà effectué un survol mémorable de Pluton en 2015, permettant de dévoiler des données très importantes pour les chercheurs, et de montrer le cœur glacial de la planète.

Mais, depuis le 21 décembre 2017, New Horizons a fait une longue sieste, passant en mode hibernation afin d’économiser des ressources lors de son très long voyage à travers le système solaire périphérique. « Nous sommes une petite équipe, et quand nous mettons le vaisseau spatial en hibernation, il nous demande moins de temps (pour le faire fonctionner) », a déclaré Alice Bowman, responsable des opérations de mission chez New Horizons. « Nous pouvions le consacrer (ce temps) au développement des commandes pour le survol, et c’est ce que nous faisions », a ajouté Bowman.

Mais mardi dernier, des signaux radio confirmant que New Horizons avait exécuté des commandes informatiques embarquées afin de sortir de son hibernation, ont atteint l’équipe du Johns Hopkins Applied Physics Laboratory. « Notre équipe est en pleine planification et effectue des simulations de notre prochain survol d’Ultima Thule, et nous sommes ravis que New Horizons soit de nouveau en état pour se préparer aux opérations de survol qui débuteront fin août », a déclaré le chercheur principal de la mission, Alan Stern, du Southwest Research Institute.

L’équipe est en train de collecter des données de suivi de navigation et d’envoyer des commandes à la sonde via le Deep Space Network, dans le but de débuter les préparatifs pour le survol d’Ultima.

Quant à la sonde, même s’il lui reste encore quelques mois avant d’atteindre l’objet en question, elle n’est en fait plus si loin (d’un point de vue astronomique). En effet, New Horizons se situe actuellement à environ 262 millions de kilomètres d’Ultima (moins de deux fois la distance entre la Terre et le Soleil).

De plus, l’équipe de New Horizons a réalisé un certain nombre de graphiques, disponibles en ligne (ICI), si vous souhaitez vérifier l’emplacement de la sonde par vous-mêmes.

À LIRE AUSSI :
Détection inattendue d'une augmentation de densité dans le milieu interstellaire par les sondes Voyager
Source : New Horizons

Plus d'articles
signature bosons noirs interactions neutrons électrons
Matière noire : les bosons noirs se cachent-ils dans l’interaction entre les neutrons et les électrons ?