Art digital : un NFT d’un seul pixel vendu pour 1.7 million d’euros

nft seul pixel vendu pour plus un million euros
| Getty

Au cours de la dernière année, le marché des NFT (non fungible tokens), ou jetons non fongibles, a connu un essor considérable. Les NFT sont des éléments minés par les artistes du monde de l’art digital, liés à une œuvre et inscrits dans la blockchain d’un réseau. Ils ont l’avantage d’être uniques et impossibles à manipuler, servant ainsi de signature numérique, garantissant la propriété et l’authenticité d’un actif à son possesseur. Récemment, une vente aux enchères d’œuvres d’art basées sur les NFT s’est soldée pour plus de 20 millions d’euros.

Une vente en ligne d’un seul pixel, dans le cadre de jetons non fongibles (NFT) par l’artiste numérique Pak, a atteint 1.76 million d’euros à la maison de vente aux enchères Sotheby’s. Le NFT appelé The Pixel a été remporté par son acheteur après plus de 90 minutes d’enchères. L’artiste est connu uniquement sous le nom de Pak, avec le pseudo Twitter @muratpak. Le pixel faisait partie d’un total de 21.8 millions d’euros d’art numérique.

Les NFT de la collection sont représentés par des images animées conçues par Pak. Ce sont des formes blanches et grises en trois dimensions sur fond noir, à l’exception du pixel, qui n’est qu’un carré gris. La vente de Sotheby’s, appelée The Fungible Collection, avait une structure complexe, y compris une série de cubes numériques que les collectionneurs pouvaient acheter pour 648 à 1943 euros chacun, recevant un certain nombre de NFT en fonction du nombre de cubes qu’ils acquéraient. Dans chaque cas, aucun objet physique n’a changé de mains et les NFT existent exclusivement sous forme numérique, la blockchain agissant comme un registre public pour vérifier leur statut de propriété.

À LIRE AUSSI :
SpaceX prévoit de lancer un satellite financé entièrement en Dogecoin autour de la Lune

Que sont les NFT ?

D’une manière générale, il existe deux catégories d’actifs : fongibles et non fongibles. Fungible (fongible) décrit tout actif qui conserve une valeur extrinsèque égale à un actif de même nature. L’exemple le plus courant d’actif fongible est celui des devises, comme celles que nous utilisons quotidiennement. Si deux personnes détiennent un euro, elles ne se soucient généralement pas d’échanger l’euro entre elles. Aucun euro ne vaut plus que l’autre ; ils peuvent être échangés sans qu’aucune des parties ne sacrifie de valeur.

Un actif non fongible est un actif unique qui ne peut pas être échangé également contre un actif de même nature. Un exemple courant d’actif non fongible est un objet de collection. Une balle de baseball signée par Babe Ruth ne peut pas être également échangée contre une balle de baseball ordinaire, même s’il s’agit d’objets similaires. Un Monet original ne peut pas être également échangé contre une réplique de Monet, même s’ils peuvent sembler identiques.

Les NFT sont un changement de paradigme pour l’art numérique et d’autres formes de médias en ligne. Ils permettent aux actifs en ligne d’avoir une rareté et une propriété vérifiables qui ne peuvent pas être manipulées. Ils apportent les éléments qui confèrent une valeur à l’art physique et aux actifs dans le domaine numérique. Comment les NFT établissent-ils la rareté et la propriété numériques ? La raison pour laquelle nous appelons ces actifs des jetons non fongibles plutôt que des actifs non fongibles (ou même des actifs numériques non fongibles), est qu’ils sont uniquement rendus possibles par la technologie de la blockchain.

infographie utilisation NFT
Infographie détaillant les caractéristiques et usages des NFT. © 101 Blockchain

Les réseaux blockchain comme Ethereum prennent également en charge les actifs non fongibles, qui sont devenus de plus en plus populaires au cours des dernières années, et en particulier au cours de la dernière année. Contrairement à un actif fongible comme l’ETH (cryptomonnaie Ethereum), un jeton non fongible (NFT) est un jeton distinct et indivisible sur un réseau blockchain.

À LIRE AUSSI :
Un bracelet transformant la chaleur corporelle en électricité parvient à alimenter une LED

Une manière efficace d’assurer l’authenticité d’une œuvre

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Le transfert de propriété d’un NFT transfère l’intégralité du jeton d’une adresse (c’est-à-dire d’un utilisateur) sur le réseau à une autre. Les NFT ne peuvent pas être divisés en dénominations plus petites. De manière critique, les NFT sont également uniques de manière vérifiable. Lorsqu’un utilisateur sur un réseau blockchain frappe (crée) un NFT, il frappe un nombre spécifié de jetons.

C’est pourquoi les NFT sont souvent décrits comme « 1×1 » ou « 1×100 », indiquant leur rareté par rapport au nombre de NFT identiques libérés dans cette instance de frappe. Une fois libéré, ce nombre ne peut pas être modifié et cet ensemble d’éléments est immuablement vérifié comme provenant de ce créateur à un moment donné.

Même si l’artiste crée plus de NFT relatifs à la même œuvre à l’avenir, tout le monde pourra vérifier quels NFT faisaient partie de l’ensemble d’origine et lesquels faisaient partie d’ensembles ultérieurs (analogues aux éditions d’une estampe). Lorsque ces NFT sont lancés sur un réseau public comme Ethereum, les informations sont visibles et consultables par tous, ce qui réduit le coût et la complexité de la vérification de l’authenticité, de l’originalité, du caractère unique et de la propriété d’actifs particuliers.

Laisser un commentaire