Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Des notes inédites d’Isaac Newton révèlent son obsession pour le secret des pyramides égyptiennes

notes manuscrites isaac newton revelent obsession secret pyramides egyptes couv
| Getty

Né en 1643, Isaac Newton est considéré comme l’un des plus grands scientifiques de l’histoire. Des mathématiques à l’astronomie en passant par la physique et même la biologie, Newton a développé des concepts novateurs qui ont révolutionné notre perception de l’Univers. Mais l’auteur de Principia Mathematica possédait également un autre aspect moins connu du grand public et pourtant extrêmement prégnant dans sa vie : il était pratiquement obsédé par les secrets des pyramides égyptiennes, l’alchimie, l’occultisme et la théologie. Et récemment, la société d’enchères britannique Sotheby’s a mis en vente plusieurs notes manuscrites de Newton montrant qu’il tentait de percer les secrets et les arcanes de l’architecture des pyramides.

Il est le mathématicien qui a jeté les bases de la physique classique et formulé les lois du mouvement et de la gravité. Mais les obsessions secrètes d’Isaac Newton pour l’alchimie et les branches obscures de la théologie, qui n’ont été révélées que 200 ans après sa mort, montrent une autre facette de l’homme qui a contribué à façonner le monde moderne.

Des notes inédites montrant les tentatives de Newton de décrypter des codes cachés dans la Bible et déterminer le moment de l’apocalypse sont désormais vendues par la société d’enchères Sotheby’s. Trois pages de notes sur les pyramides égyptiennes, qui, selon Newton, détenaient la clé de secrets profonds, devraient rapporter des centaines de milliers de livres sterling à la clôture des enchères en ligne mardi. Les notes ont été partiellement brûlées par un petit incendie apparemment provoqué par le chien de Newton, Diamond, sautant sur une table et renversant une bougie.

À LIRE AUSSI :
Les défis éthiques posés par le développement des neurotechnologies

« Ce sont des articles vraiment fascinants parce que vous pouvez voir Newton essayer de percer les secrets des pyramides. C’est une merveilleuse confluence entre Newton et ces grands objets de l’antiquité classique qui fascinent les gens depuis des milliers d’années. Les notes vous emmènent remarquablement rapidement au cœur d’un certain nombre des questions les plus profondes que Newton étudiait », explique Gabriel Heaton, spécialiste des manuscrits de Sotheby’s.

Le secret de l’architecture des pyramides et des monuments antiques

Newton a étudié les pyramides dans les années 1680, pendant une période d’exil auto-imposé au Woolsthorpe Manor dans le Lincolnshire, loin de l’Université de Cambridge, à la suite des critiques de son travail par son rival Robert Hooke de la Royal Society. Newton essayait de découvrir l’unité de mesure utilisée par ceux qui construisaient les pyramides. Il pensait qu’il était probable que les anciens Égyptiens aient pu mesurer la Terre et qu’en déterminant la coudée de la Grande Pyramide, lui aussi serait capable de mesurer la circonférence de la Terre.

notes manuscrites Newton architecture pyramides
Ces notes manuscrites brûlées par endroits révèlent l’obsession d’Isaac Netwon pour le secret des pyramides, l’alchimie et l’occultisme. Crédits : Sotheby’s

Il espérait que cela le conduirait à d’autres systèmes de mesure antiques, lui permettant de découvrir l’architecture et les dimensions du temple de Salomon et d’interpréter les significations cachées de la Bible. « Il essayait de trouver des preuves de sa théorie de la gravitation, mais pensait en outre que les anciens Égyptiens détenaient les secrets de l’alchimie qui ont depuis été perdus. Aujourd’hui, ces domaines d’étude semblent peu rigoureux, mais ils ne paraissaient pas ainsi aux yeux de Newton au 17e siècle », indique Heaton.

À LIRE AUSSI :
Un pilote trace une seringue géante dans le ciel pour célébrer l'arrivée du vaccin anti-COVID en Allemagne

Alchimie, théologie et mystères antiques : les domaines d’étude secrets de Newton

Newton a gardé pour lui son obsession pour l’alchimie et ses croyances religieuses hétérodoxes — un rejet de la doctrine de la Trinité. Ce n’était pas parce qu’il craignait que sa foi puisse discréditer son travail scientifique, ou vice versa, mais parce que ses opinions peu orthodoxes lui coûteraient sa carrière.

Bien que sa réputation repose sur ses découvertes mathématiques et scientifiques, pour Newton, celles-ci étaient secondaires à ses « plus grandes » études d’alchimie et de théologie. Une cache de manuscrits sur ces sujets a fait surface chez Sotheby’s en 1936 ; certains d’entre eux ont été achetés par l’économiste et passionné de Newton John Maynard Keynes, qui a décrit son héros comme « le dernier des magiciens ».

« L’idée selon laquelle la science est une alternative à la religion est un ensemble de pensées modernes. Newton n’aurait pas cru que son travail scientifique pouvait saper la croyance religieuse. Il n’essayait pas de réfuter le christianisme — c’est un homme qui a passé beaucoup de temps à essayer d’établir la période probable pour l’apocalypse biblique. C’est pourquoi il était si intéressé par les pyramides », explique Heaton.

Un grand scientifique à la personnalité complexe

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Le Philosophiae Naturalis Principia Mathematica de Newton, publié en 1687, a consolidé son statut de scientifique. Point culminant de décennies de travail et de réflexion, le livre expose ses théories du calcul et de la gravitation et les lois du mouvement, offrant une nouvelle compréhension de l’univers. Quelques années plus tard, Newton a connu une passade difficile, mais s’est rétabli pour être élu député et nommé maître de la Monnaie. Il est également devenu président de la Royal Society. Après sa mort en 1727, il reçut des funérailles d’État et fut enterré avec tous les honneurs à l’abbaye de Westminster.

À LIRE AUSSI :
Un restaurant de Singapour sert de la viande artificielle pour la première fois au monde

C’était un « individu épineux, toujours partant pour une querelle », déclare Heaton. D’autres l’ont décrit comme secret, névrosé, méchant, vindicatif, impitoyable, arrogant, obsessionnel et paranoïaque. « Il aimait se considérer comme le nouveau messie, venu pour sauver le monde », selon le professeur Patricia Fara, historienne des sciences à l’Université de Cambridge. Mais le génie de Newton reste incontesté.

Les notes seront probablement achetées par un collectionneur privé, bien que les bibliothèques institutionnelles puissent également faire des offres. « Les livres et manuscrits scientifiques suscitent énormément d’intérêt — c’est le plus grand domaine de croissance que j’ai vu au cours des 10 ou 15 dernières années. Nous avons des visions complexes et changeantes de nombreux personnages historiques, mais les grands héros de la science resteront toujours aussi grands », conclut Heaton.

Sources : Sotheby’s

Laisser un commentaire
Plus d'articles
nouvelle methode cuisson riz élimine arsenic couv
Une nouvelle méthode de cuisson du riz élimine considérablement l’arsenic et conserve les nutriments