594 Partages

La réduction des émissions carbone passe aussi par la diminution de la consommation d’énergie nécessaire au refroidissement des habitations, notamment concernant la climatisation. Pour ce faire, des chercheurs ont mis au point un nouveau type de bois capable de renvoyer une grande partie de la chaleur solaire, ainsi que de transmettre la chaleur intérieure vers l’extérieur. Ce matériau, utilisé dans des régions particulièrement chaudes, pourrait considérablement réduire la consommation énergétique des habitants.

Des maisons en bois de haute technologie pourraient aider les populations à rester au frais et également aider à réduire les émissions de carbone en réduisant l’énergie utilisée pour la climatisation. Liangbing Hu, de l’Université du Maryland, et ses collègues ont créé le matériau en question en retirant la lignine — le composant des parois cellulaires des arbres — du bois naturel en utilisant du peroxyde d’hydrogène. L’étude a été publiée dans la revue Science.

Le bois restant est principalement constitué de cellulose, un autre composant de la paroi des cellules végétales. La cellulose réfléchit la lumière visible et n’absorbe que de très faibles niveaux de lumière dans l’infrarouge. Cela signifie que le bois résultant reflète la plupart des composants de la lumière solaire dans l’environnement extérieur. En conséquence, un bâtiment fabriqué à partir de ce matériau ne transmettrait pratiquement pas de chaleur à l’intérieur.

bois refroidissement proprietes

A) Photo d’une planche de bois naturel. B) Photo d’une planche de bois de refroidissement (BdF). C) Image en microscopie électronique à balayage du BdF. D) Alignement partiel des fibres de cellulose observées au MEB. E) Schéma montrant la manière dont le BdF renvoie l’énergie solaire. F) Schéma montrant l’émission infrarouge par vibration moléculaire de la cellulose. G) Expérience permettant de mesurer le refroidissement en temps réel du BdF. Crédits : Tian Li et al. 2019

L’équipe a également constaté que le matériau peut absorber la chaleur produite à l’intérieur, qui est émise sur une plage de longueurs d’ondes différente de celle du Soleil. Pendant les nuits plus fraîches, le bois aide à libérer la chaleur à l’extérieur, ce qui le rend utile jour et nuit. Selon M. Hu, le « bois de refroidissement » est très dense et possède une résistance à la traction d’environ 404 mégapascals, ce qui le rend 8.7 fois plus résistant que le bois naturel et comparable aux matériaux de structure métallique, y compris l’acier.

bois refroidissement toit

A) Utilisé en tant que matériau de construction, le bois de refroidissement démontre une forte réflectivité solaire et une forte émission infrarouge. B) Photo d’un bloc de BdF de 5cm d’épaisseur. Crédits : Tian Li et al. 2019

Sur le même sujet : Cette technologie collecte l’énergie solaire et renvoie l’excèdent de chaleur dans l’espace

Pour étudier la quantité d’énergie que le bois pourrait économiser, l’équipe a simulé le remplacement des murs extérieurs et des toits de certains immeubles d’appartements dans 16 États américains, ce qui correspond à diverses conditions climatiques. Ils ont constaté que le bois pourrait réduire les besoins en énergie de refroidissement de 20 à 35% en moyenne.

Cependant, le bois empêchant la chaleur du Soleil de pénétrer à l’intérieur des habitations, il en résultera des coûts de chauffage supplémentaires en hiver. Par conséquent, Hu explique que le matériau est mieux adapté aux zones chaudes avec des étés longs et des hivers courts, tels que l’Arizona et Hawaï.

Sources : Science

Une réponse

  1. Michel KONIG

    Et pourquoi on ne le mettrait pas en ceinture autour de la terre, sur orbite basse pour diminuer la quantité de lumière solaire reçue par la terre et limiter la hausse des températures ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

594 Partages
594 Partages
Partager via