Une oeuvre d’art générée par une IA gagne le premier prix à un concours d’art aux États-Unis

oeuvre d'art ia gagne prix concours art etats unis
Cette image a remporté le premier prix de la catégorie "peinture numérique et retouche photographique" du concours d'art de la Foire d'État du Colorado. | Sincarnate/Discord
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Les intelligences artificielles sont-elles capables de devenir des artistes émérites ? Visiblement, oui, selon la foire annuelle de l’État du Colorado. Celle-ci a récompensé sans le savoir une œuvre produite par Midjourney, une IA spécialisée dans la génération d’images.

Premier prix dans la catégorie « art digital et photos retouchées numériquement » : Allen Jason… Ou devrait-on dire Midjourney ? Le gagnant de cette catégorie du concours d’art 2022 de la Foire de l’État du Colorado, aux États-Unis, est le directeur de la société de jeux Incarnate. Il est bien un humain en chair et en os, mais il a créé sa peinture numérique en utilisant une intelligence artificielle.

Midjourney est en effet un programme spécialisé dans la génération d’images. Il suffit de lui fournir des requêtes écrites pour qu’elle génère un paysage, un portrait, ou quoi que ce soit d’autre, avec plus ou moins de précision. Il utilise pour cela des multitudes d’images intégrées dans sa base de données.

L’œuvre s’intitule « Théâtre d’opéra spatial ». On y distingue plusieurs silhouettes drapées dans des toges, nimbées d’une lumière riche et contrastée. Derrière elles, une immense fenêtre ronde qui pourrait être un hublot. Autour d’elles, un décor à mi-chemin entre l’intérieur d’un vaisseau spatial et un palais richement décoré. Il faut reconnaître que la mystérieuse image ne manque pas d’un certain panache.

Pourtant, pas un seul coup de pinceau numérique n’a été tracé pour la créer. À la place, Allen Jason a donné des instructions à Midjourney sous forme de phrases descriptives. Il a annoncé sa victoire sur un serveur du réseau Discord qui rassemble la communauté des créateurs de Midjourney. « J’ai gagné le premier prix. J’ai décidé de faire une tentative en utilisant Midjourney de manière compétitive et wow ! Je ne pourrais pas être plus excité d’avoir gagné avec ma pièce préférée : ‘Théâtre d’Opéra Spatial’ ».

À LIRE AUSSI :
Des chercheurs affirment que le développement de l'intelligence artificielle mène à une « catastrophe probable » pour l'humanité

Des artistes en colère

Sans surprise, son annonce a suscité la controverse, et les débats sont vifs, notamment sur Twitter et Discord.

« Quelqu’un a participé à un concours d’art avec une œuvre générée par l’IA et a remporté le premier prix. Ouais c’est vachement merdique », a lancé un illustrateur, utilisateur de Twitter, dans un post devenu viral. « Nous assistons à la mort de l’art qui se déroule sous nos yeux », renchérit un autre en commentaire. « Si les emplois créatifs ne sont pas à l’abri des machines, alors même les emplois hautement qualifiés risquent de devenir obsolètes. Que nous restera-t-il alors ? ».

Au-delà de cette crainte du « remplacement », qui se pose régulièrement dans ce genre de circonstance, se dessine une question digne d’un sujet de philosophie du bac : qu’est réellement l’art ? Qu’est-ce qui fait qu’un artiste est un artiste ? Car de nombreux reproches portent en effet sur le manque de technicité de cette façon de faire. « Je savais que ce serait controversé », affirme Allen Jason. « Comme c’est intéressant de voir comment tous ces gens sur Twitter qui sont contre l’art généré par IA sont les premiers à discréditer l’élément humain ! Cela vous semble-t-il hypocrite ? », ironise-t-il. Pour sa défense, il affirme ainsi qu’un processus créatif a bien été présent pour la réalisation de cette image : « J’ai créé des centaines d’images en l’utilisant, et après plusieurs semaines d’affinage des réglages et de sélection, j’ai choisi mon top 3 et les ai fait imprimer sur toile après mise à l’échelle avec Gigapixel A.I », détaille-t-il.

À LIRE AUSSI :
Découverte de surprenants diamants pliés, formés dans une météorite

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Nombreux sont ceux, critiques, qui lui ont demandé de se retirer de la compétition. D’autres, cependant, défendent la création via l’IA. « Si vous en êtes au point de changer un seul mot (…) pour changer un petit détail de l’image, alors vous prenez clairement les décisions créatives, comme si vous essayiez des effets aléatoires dans un programme de retouche d’image pour voir ce qui finit par avoir l’air cool », affirme un utilisateur de Discord.

« Cela fait absolument de vous un artiste », pose un autre. « Pas un peintre, bien sûr. Mais vous avez composé ceci. Vous l’avez créé. Votre imagination. Votre art. Les outils ont changé… et alors ? », ajoute-t-il. En tout cas, la controverse qui est née de cette compétition n’a pas refroidi le créateur : « Je ne m’arrête pas ici », a-t-il déclaré. « Cette victoire n’a fait que me conforter dans ma mission ».

Et cela peut paraître ironique, mais nous avons nous-mêmes créé notre propre collection d’oeuvres d’art numériques générées par IA en utilisant Midjourney (retouchées sur Photoshop). Nous les avons utilisées pour illustrer des articles dans un objectif expérimental. Les images, disponibles ici, sont parfois stupéfiantes et dignes des meilleures artistes (cependant, notez qu’il est bien précisé qu’il s’agit d’oeuvres générées par IA). De quoi faire peur et craindre un avenir sombre et triste pour les arts visuels.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.