7.4K Partages

Des objets à la physique de vol “impossible” ont été repérés à plusieurs reprises par des pilotes de l’US Navy en 2004 ainsi qu’entre 2014 et 2015. Lors de missions d’entraînement, les caméras et les radars embarqués sur les aéronefs ont détecté des objets volant à des vitesses hypersoniques, jusqu’à une altitude de 9144 mètres. Le New York Times a réussi à mettre la main sur une vidéo montrant ces intrigants objets non identifiés, qui malgré leur vitesse ne révèlent aucun moyen de propulsion visible.

OVNI est l’acronyme pour “Objet Volant Non Identifié”, et si ce terme a été introduit c’est que dans la plupart des cas, il est très difficile voire impossible d’établir de quoi il s’agit exactement. D’ailleurs, c’est également pour cela qu’un nouveau terme est apparu pour décrire ce genre de phénomènes : PAN, pour “Phénomène Aérospatial Non identifié”. Selon la terminologie du CNES, le PAN est un phénomène atmosphérique (ou extra-atmosphérique) dont la nature reste inexpliquée.

Nous commençons donc par préciser que c’est ce dont il s’agit ici, et que vous n’êtes probablement pas sur le point de vous retrouver dans un environnement angoissant digne d’une série de science-fiction dramatique telle que Colony. Il ne s’agit pas (du moins à notre connaissance) d’une invasion extraterrestre, donc pas d’inquiétude.

D’ailleurs, selon le New York Times, pas un seul des pilotes témoins ne suggère que ces OVNI déroutants représentent une quelconque technologie extraterrestre. Au total, six pilotes stationnés sur le porte-avions U.S.S. Theodore Roosevelt entre 2014 et 2015 ont raconté au journal qu’ils avaient repéré des OVNIS lors de vols le long de la côte sud-est des États-Unis, s’étendant de la Virginie à la Floride.

Les objets n’avaient “pas d’aile distincte, pas de queue distincte, ni de panache d’échappement distinct”, a déclaré le lieutenant Danny Accoin, l’un des pilotes de la marine américaine rapportant des observations d’OVNI débutant en 2014, dans un documentaire paru sur History Channel.

« Wow, c’est quoi ça, mec ?! » s’exclame l’un des pilotes.
« Regarde-le voler ! ».

La vidéo de 2015 :

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

« On aurait dit qu’ils étaient au courant de notre présence, car ils se déplaçaient activement autour de nous », a déclaré le lieutenant Accoin. Selon lui, quand une lecture étrange apparaît sur le radar pour la première fois, il est possible de l’interpréter comme une faux positif, mais quand plusieurs capteurs commencent à détecter exactement la même chose, le doute s’estompe.

Accoin a déclaré au Times qu’il avait rencontré des OVNIS à deux reprises, lors de vols distants de quelques jours. Il a également détaillé que, bien que l’équipement de suivi, les caméras radar et infrarouges de son avion aient détecté les OVNIs les deux fois, il était incapable de les capturer sur son appareil photo disposé sur son casque.

Le lieutenant Ryan Graves, un pilote de F-18, a déclaré dans le documentaire qu’un escadron d’OVNIS avait suivi son groupe de frappe navale le long de la côte est des États-Unis, et ce pendant des mois. Et en mars 2015, après le déploiement du porte-avions USS Theodore Roosevelt dans le golfe Persique, Graves a déclaré que les OVNIS étaient réapparus. « Nous avons commencé à voir ces objets lorsque nous sommes allés au Moyen-Orient », précise-t-il.

Vous allez aussi aimer : La découverte d’une forme de vie extraterrestre semble inévitable, voire même imminente pour certains chercheurs !

Si le lieutenant Graves ainsi que les autres pilotes ne se sont exprimés qu’aujourd’hui, c’est parce que ce qu’ils ont vu a commencé à les inquiéter progressivement, surtout vis à vis de leurs camarades ainsi que pour la sécurité nationale. C’est en tout cas ce que confie Christopher Mellon à History Channel, ancien sous-secrétaire adjoint à la Défense des renseignements.

Les pilotes qui ont repéré les ovnis ont spéculé entre eux que les objets insolites pourraient avoir appartenu à un programme de drones hautement classifié utilisant une technologie inconnue, a rapporté le New York Times.

En 2015, à la suite de cette série d’observations d’OVNI, l’US Navy a publié des directives officielles à l’intention du personnel pour signaler et enquêter sur des objets aériens. Ces protocoles de la marine ont été mis à jour plus tôt cette année. Toutes les données seront cependant classifiées, et ne seront pas mises à la disposition du public.

Source : New York Times

6 Réponses

    • Papounet UT

      À mon avis c’est plutôt un avertissement.
      Ne déclarez pas une nouvelle guerre ici.
      On y veille.

      Répondre
  1. Wacker

    Nous sommes peut-être une réserve naturelle qui a été créé, à l’échelle d’une ou plusieurs bactéries implantées sur cette planette il y a des milliards d’années, et observée depuis.. Ou alors une nation a explosé son budget “recherches et développements”.. Peut-être Elon Musk :-p

    Répondre
  2. jeff

    “digne d’une série de science-fiction dramatique telle que Colony” petit pincement au coeur là ='(

    Répondre
  3. Laurent

    Quelque chose me dit que peut-être on se fichera moins de la tête de Jean-Pierre Petit dans quelques temps …

    Répondre
    • Bernard Poulin

      Les voyages interstellaires sont possibles selon ce brillant chercheur, alors pourquoi donc exclure cette possibilité que certains OVNIS ne puissent être des sondes ou des nefs extraterrestres?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7.4K Partages
7.4K Partages
Partager via
Copier le lien