Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

La science d’une personnalité curieuse, créative et/ou entreprenante

personnalite curieuse explications dopamine
| Pixabay

Pourquoi certaines personnes se contentent-elles de la routine et de tâches quotidiennes simples alors que d’autres ont constamment besoin d’être stimulées, ou de s’autostimuler ? Que ce soit par de nouvelles activités créatives, des jeux intellectuels ou encore par l’entrepreneuriat. La possibilité d’apprendre quelque chose de nouveau et de complexe vous stimule et vous donne de l’énergie ? Êtes-vous stimulé par de nouvelles idées et des scénarios imaginatifs ? Voici ce qu’il se passe probablement dans votre cerveau.

Au fil de notre évolution, nous avons enregistré un certain nombre de comportements cérébraux, qui sont maintenant innés chez la plupart d’entre nous. Ils incluent notamment la capacité à réguler nos impulsions défensives et offensives, pour le côté plus primitif, et celui de la concentration et de la priorisation des tâches d’un point de vue intellectuel. Parallèlement, nous avons aussi développé la capacité de donner un sens à ce qui nous est inconnu, plus abstrait. S’engager dans l’inconnu nous permet d’intégrer des événements nouveaux ou inattendus aux connaissances et expériences existantes, un processus nécessaire à la croissance cérébrale.

Et la production de dopamine est essentielle pour la croissance… Cependant, un grand nombre de fausses idées sur le rôle de la dopamine dans la cognition et le comportement circulent depuis de nombreuses années. La dopamine est souvent qualifiée de « molécule du bien-être », mais il s’agit là d’une caractérisation grossièrement erronée de ce neurotransmetteur. Comme le fait remarquer le neuroscientifique Colin DeYoung, la dopamine serait en fait le « neuromodulateur de l’exploration ».

À LIRE AUSSI :
Pourquoi les femmes confondent-elles la gauche et la droite davantage que les hommes ?

La dopamine est la clé

Le rôle principal de la dopamine est, en simplifiant, de nous faire ressentit du désir. C’est dans notre cerveau que nous recevons la plus grande quantité de dopamine, et c’est elle qui nous procure le sentiment de récompense. Mais cette quantité de dopamine ne garantit pas que nous apprécierons réellement la chose (informationnelle ou matérielle) une fois qu’elle nous aura été donnée.

La dopamine représente un grand avantage énergétique pour notre cerveau, et donc pour la vie en général. Elle stimule notre motivation à explorer et facilite les processus cognitifs et comportementaux qui nous permettent d’extraire le maximum de satisfaction des activités que nous réalisons, même abstraites.

Si la dopamine n’est pas seulement une question de bien-être, alors pourquoi le mythe du bien-être persiste-t-il dans l’imagination du public ? Scott Barry Kaufman, psychologue humaniste, pense que cela est principalement dû au fait que de nombreuses recherches ont été menées sur la dopamine en ce qui concerne son rôle dans la motivation à explorer nos récompenses plus primaires, comme le chocolat, l’attention sociale, le statut social, les partenaires sexuels, le jeu ou les drogues comme la cocaïne.

La valeur de récompense de l’information

Cependant, ces dernières années, d’autres voies cérébrales de la dopamine ont été proposées, qui sont fortement liées à la « valeur de récompense de l’information ». Les personnes qui obtiennent un score élevé dans le test de tendance générale à l’exploration ne sont pas seulement chimiquement poussées à s’engager dans des formes comportementales d’exploration, mais ont également tendance à se dynamiser grâce à la possibilité de découvrir de nouvelles informations et d’extraire un sens et une croissance mentale de leurs expériences. Ces « besoins cognitifs », comme les appelle le psychologue humaniste Abraham Maslow, sont tout aussi importants que les autres besoins humains plus primitifs pour devenir une personne à part entière.

Quelle est l’activité de votre voie dopaminergique ? Si certaines ou toutes ces affirmations vous décrivent, il se pourrait bien que la dopamine circule plus (ou mieux) dans votre cortex préfrontal :

  • Vous aimez passer du temps à réfléchir.
  • Vous débordez d’idées.
  • Votre imagination est inépuisable.
  • Vous avez un intérêt pour les idées abstraites.
  • Vous êtes curieux de tout et n’importe quoi.

Si votre profil correspond à ce descriptif, alors vous êtes sans doute une personne curieuse, peut-être même créative et qui aime entreprendre. Ce schéma comportemental serait donc lié à la façon dont la dopamine circule dans les différentes zones cérébrales. Chez ce genre de personne, la zone privilégiée pourrait bien être le cortex préfrontal.

À LIRE AUSSI :
Est-il possible d'augmenter son QI ?

Maintenant, si vous êtes concerné, vous aimeriez probablement obtenir au moins une réponse partielle à la question : pourquoi est-ce que je m’intéresse à la science, à la technique et/ou à d’autres sujets intéressants tandis que d’autres ne pensent qu’aux récompenses matérielles, au sexe et à l’argent ? Un début de réponse serait le suivant : vous êtes peut-être très sensible à la valeur de l’information en tant que récompense. Aujourd’hui, étant donné que tout évolue très vite, cela représente probablement un avantage non négligeable pour votre avenir.

Plus d'articles
véritable origine formation or éléments lourds univers étoiles neutrons
La véritable origine de l’or dans l’Univers ne serait finalement pas les collisions d’étoiles à neutrons