791 Partages

Sur cette photographie d’un coucher de soleil magnifique et à la fois intriguant, les couleurs spectaculaires ne couvrent que la moitié du ciel… Bien que cela puisse nous sembler étrange, voire carrément impossible, il s’agit en réalité d’un phénomène tout à fait naturel : un gros nuage lointain situé au-delà de l’horizon, ombrage l’autre moitié.

Une récente photographie d’un coucher de soleil particulier a étonné de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Sur cette photographie, un effet optique inhabituel a fait ressembler ce coucher de soleil à une image sur écran divisé montrant un ciel différent de chaque côté. Mais il n’en est rien, il s’agit bel et bien d’une vraie photo et du même ciel.

Sur la droite du cliché, nous voyons un horizon saturé de teintes rouges et jaunes. Mais sur la partie gauche, le ciel est plus sombre et grisâtre.

C’est Uma Gopalakrishnan qui a capturé cette photographie à Charlotte, en Caroline du Nord (États-Unis), le 13 juillet 2019 à 20h55 (heure locale). Puis, cette dernière a partagé son cliché non modifié sur Instagram (ci-dessous) et Twitter, où ses publications ont connu un succès fou et ont laissé perplexes de nombreux internautes.

 

Bien que cela ne semble pas naturel, cette véritable scission dans le ciel n’est pas le fruit de Photoshop ou de filtres photo. En réalité, cet effet a été causé par un nuage lointain (situé au-delà de l’horizon) qui a tout simplement empêché la lumière du soleil de frapper les nuages plus proches des observateurs au sol. « Je n’avais jamais vu quelque chose comme ça avant. Et je ne pouvais pas y croire quand je l’ai vu ce soir-là ! », a affirmé Gopalakrishnan dans un courrier électronique.

Comme l’explique la NOAA (National Oceanographic and Atmospheric Administration), les couchers et levers de soleil produisent des couleurs spectaculaires car, lorsque le soleil est bas sur l’horizon, la lumière doit traverser davantage d’épaisseur d’atmosphère terrestre (par rapport à d’autres moments de la journée). En raison de ce voyage plus long, une plus grande quantité de lumière bleue dans le spectre électromagnétique est dispersée, de sorte que celle qui atteint nos yeux apparaît rougeâtre. Et si la lumière du soleil couchant doit traverser des particules dans l’air, telles que des cendres volcaniques ou de la pollution, la lumière bleue se diffuse encore plus et les teintes rouges deviennent plus vives.

Mais alors, dans ce cas précis, qu’est-ce qui a réellement provoqué cette illusion « d’écran partagé » ? Il s’agit d’un phénomène tout à fait naturel. Selon l’Universities Space Researh Association, lorsqu’un gros nuage se trouve entre le soleil et des nuages ​​plus proches du sol, le gros nuage peut ombrager la scène : cela bloque la lumière directe du soleil et l’empêche de frapper les autres nuages, créant ce qui ressemble à une barrière verticale séparant le ciel.

Lorsque ce coucher de soleil particulier est apparu, Gopalakrishnan était chez elle, en train de parcourir Instagram et regardant des images concernant un autre phénomène cosmique pour le moins impressionnant, le Manhattanhenge : un événement se produisant deux fois par an, durant lequel le soleil couchant s’aligne parfaitement avec les principales urées orientées est-ouest de Manhattan, à New York.

manhattanhenge

Sur cette photo, de nombreuses personnes observent et photographient le coucher de soleil sur la 42e rue, connu sous le nom de Manhattanhenge, le 12 juillet 2016 à New York. Crédits : Volkan Furuncu/Anadolu Agency/Getty

Mais très rapidement, Gopalakrishnan a constaté que le coucher de soleil à l’extérieur était unique et impressionnant, et a donc capturé des images. « Je me suis levée, je suis allée sur mon balcon et j’ai capturé ces photos et ces vidéos. J’étais complètement ébahie », a-t-elle expliqué.

L’écrivain scientifique Joe Hanson a tweeté une explication visuelle du phénomène le 16 juillet dernier, en utilisant des émojis. Son diagramme trace des couches de nuages, montrant comment un gros nuage peut partiellement bloquer le soleil et projeter une ombre sur les nuages plus proches des observateurs.

L’effet de scission est encore plus intense dans la deuxième photographie prise par Gopalakrishnan (seulement quelques minutes plus tard) dans la soirée. Dans cette photo, la moitié gauche du ciel est devenue violette, tandis que de l’autre côté, nous voyons clairement des couleurs éclatantes. Un phénomène fantastique.

Et vous, avez-vous déjà vu un coucher de soleil de ce type de vos propres yeux  ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

791 Partages
791 Partages
Partager via
Copier le lien