Le plus grand volcan du monde est entré en éruption, après presque 40 ans de sommeil (+VIDÉO)

eruption du plus grand volcan du monde mauna loa couv
Fontaines de lave le long d'une fissure dans la zone de rift nord-est du Mauna Loa, vers 9h30 HST (20h30 heure française) le 28 novembre 2022. | USGS par K. Lynn.
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Couvrant plus de la moitié de l’île d’Hawaï, le Mauna Loa est parfois qualifié de « géant endormi », car il n’était pas entré en éruption en 38 ans, après avoir été actif environ tous les 7 ans au début du XXe siècle. Mais vers 23h30 (heure d’Hawaï) le 27 novembre (7h30 le 28 novembre en France), une éruption a commencé à Moku’āweoweo, la caldeira sommitale du Mauna Loa, à l’intérieur du parc national des volcans d’Hawaï. Le niveau d’alerte du volcan est passé à son plus haut niveau.

Le Mauna Loa domine l’île d’Hawaï, avec une superficie d’environ 5100 km2 et une zone sous-marine encore plus massive. Les scientifiques estiment que le volume du Mauna Loa est d’au moins 75 000 km3. Les premières coulées de lave du volcan ont éclaté sur le fond marin et les flancs sous-marins des volcans Hualālai ou Mauna Kea adjacents il y a environ 0,6 à 1 million d’années. Il a probablement émergé au-dessus du niveau de la mer il y a environ 300 000 ans, et il s’est rapidement développé depuis lors.

La technologie utilisée pour surveiller les volcans a beaucoup changé depuis 1984, date de la dernière éruption du Mauna Loa. Les sismogrammes papier, les données d’enquête collectées à la main et les observations visuelles ont cédé la place aux données sismiques numériques à large bande, aux mesures GPS continues et à un réseau de webcams pour étudier les éruptions volcaniques. Cela signifie que les scientifiques disposent de beaucoup plus de détails sur la période actuelle d’activité du Mauna Loa que cela n’a jamais été possible auparavant. Néanmoins, la situation change rapidement et il est difficile de prévoir quand cela peut se produire.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Montrez au monde votre passion pour l'espace et que vous soutenez aussi la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est d’ailleurs ce qui est advenu après quelques signes annonciateurs. Le volcan s’est réveillé et a éclaté le dimanche 27 novembre, à 23h30 heure locale. Actuellement, les coulées de lave sont contenues dans la zone du sommet et ne menacent pas les communautés en aval. Les vents transportent des gaz volcaniques et éventuellement des cendres fines et les cheveux de Pelé (il ne s’agit pas des cheveux du célèbre footballeur brésilien, mais de fibres de verre volcanique issues de gouttelettes de lave très fluides) sous le vent. Les panaches sont visibles à plus de 70 kilomètres aux alentours. Les autorités surveillent la zone intensément pour déceler tout changement dans son comportement et prévenir à temps les populations voisines.

panaches fumees mauna loa
Photo aérienne de Mauna Loa, dévoilant les immenses panaches volcaniques, le 28 novembre à 07h15 HST (18h15 heure française). © USG

Des signes précurseurs en août et en septembre

L’épisode actuel de troubles du Mauna Loa a commencé fin 2014 avec une augmentation des taux de déformation du sol et de la sismicité. Ces taux ont diminué en 2017-2018, mais ont recommencé à augmenter en 2019 et sont restés quelque peu stables depuis lors, avec environ 20 tremblements de terre par jour. Un essaim sismique notable (groupe de séismes en surface, dans la même zone et au même moment) s’est produit de fin janvier à mi-avril 2021, et s’est accompagné de changements d’inclinaison de la surface du sol enregistrés par un inclinomètre au sommet. Il s’agissait d’une observation sans précédent qui indiquait que le magma se rapprochait de la surface.

Un autre court événement d’essaim sismique a été observé début août 2022. Le nombre total de tremblements de terre a culminé à plus de 200 par heure, ces derniers se sont produits à environ 3 km sous la surface du sommet du Mauna Loa. De plus, le changement dans l’inclinaison du sol, associé à l’essaim de tremblements de terre, bien que faible et en partie caché par les fluctuations quotidiennes résultant des changements de température, reflétait une infime expansion du Mauna Loa, dont la chambre magmatique poursuivait sa lente recharge.

L’essaim sismique en cours a commencé le 22 septembre 2022 et a marqué le début d’une augmentation persistante du taux de tremblements de terre au sommet du Mauna Loa. Il est passé d’environ 20 par jour à 40-50 par jour, jusqu’à l’éruption le 27 novembre 2022.

VIDÉO : Images thermiques de l’éruption du Mauna Loa le 27 novembre 2022. © USG

L’Observatoire des volcans hawaïens (HVO) de l’USGS a augmenté le niveau d’alerte pour l’activité volcanique sur le Mauna Loa de « conseil » à « avertissement » avec le début de l’éruption. Le volcan présente une activité sismique accrue depuis septembre.

Le HVO a également augmenté le niveau de menace aérienne du « jaune » au « rouge » pour refléter la présence de gaz en suspension dans l’air, de particules de cendres et éventuellement de fibres de verre volcanique (les cheveux de Pelé). Ceux-ci, bien que fragiles et cassants, sont également coupants. Sous forme de minuscules morceaux de verre, ils peuvent se loger dans la peau ou les yeux. La prudence autour des fibres est nécessaire pour éviter les blessures causées par ces éclats.

L’Agence hawaïenne de gestion des urgences (HI-EMA) a activé son centre d’opérations d’urgence pour améliorer la surveillance de l’évolution de la situation et fournir tout le soutien demandé. Pour le moment, aucune évacuation n’a été ordonnée. En dernier lieu, le parc national des volcans d’Hawaï a fermé la zone du sommet du Mauna Loa aux visiteurs, qui pourraient arriver en nombre pour assister à l’évènement, d’autant plus que le volcan Kīlauea, au sud-est, est toujours en éruption depuis le 29 septembre 2021.

Dernière mise à jour avec un déplacement de l’éruption

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

L’éruption du Mauna Loa se poursuit sur la Rift Zone nord-est. Trois fissures ont éclaté et à 13h30 HST (00h30 heure française), seule la plus basse des trois était active. Les estimations des hauteurs des fontaines se situent entre 30 et 60 m, mais la plupart mesurent quelques mètres. Les fissures ont envoyé des coulées de lave vers le nord-est et parallèlement à la zone de faille. Les coulées de lave des deux fissures supérieures se sont déplacées vers le bas, mais se sont arrêtées à environ 18 km de Saddle Road. La fissure 3 alimente actuellement des coulées de lave se déplaçant vers l’est, parallèlement à la zone de rift nord-est, mais restent à plus de 16 km de Saddle Road.

carte eruption mauna loa
Carte du volcan Mauna Loa, avec le front de lave. © USG

Dans leur dernier rapport, l’USG (U.S. Geological Survey) déclare dans un communiqué : « Nous ne nous attendons pas à ce que les fissures supérieures se réactivent. Cependant, des fissures supplémentaires pourraient s’ouvrir le long de la zone de rift nord-est sous l’emplacement actuel, et les coulées de lave peuvent continuer à se déplacer vers le bas ». Néanmoins, aucun bien n’est en danger actuellement.

Laisser un commentaire