Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [+ supprimez la pub] [-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

La plus grande ferme solaire au monde sera construite en Australie

Elle s'étendra sur 120 kilomètres carrés...

vue artiste ferme solaire sun cable
Vue d'artiste de la ferme solaire Sun Cable, s'étendant sur 120 kilomètres carrés. | Sun Cable

À l’heure où nous avons le plus besoin de l’énergie renouvelable, le plus grand projet de centrale solaire au monde annonce que la construction aura lieu dans le nord de l’Australie. Après avoir révélé son futur emplacement, les responsables du projet ont donné des détails sur la taille de ce qui n’est autre que le plus grand projet d’énergie renouvelable de tous les temps : au total, l’usine solaire photovoltaïque s’étendra sur environ 120 kilomètres carrés. La construction devrait débuter en 2024.

Une installation gigantesque, dont le coût total est estimé à 20 milliards de dollars australiens (12 milliards d’euros). Elle fera partie d’un ambitieux projet de réseau électrique appelé l’Australia-ASEAN Power Link et sera construite dans une grande ferme d’élevage de bétail isolée dans le Territoire du Nord, à peu près à mi-chemin entre Darwin et Alice Springs.

Le réseau de 10 gigawatts, incluant 12’000 hectares de panneaux photovoltaïques, sera donc situé près du cœur de l’outback australien, mais l’énergie récoltée par l’usine sera ensuite transportée très loin des terres australiennes.

Le plus long câble électrique sous-marin au monde

Power Link n’implique pas seulement la construction du plus grand parc solaire au monde, qui d’ailleurs sera facilement visible depuis l’espace. Le projet prévoit également la construction de ce qui sera le plus long câble électrique sous-marin, qui permettra d’exporter de l’électricité de l’arrière-pays australien à Singapour via un réseau de courant continu haute tension (HVDC) de 4500 kilomètres.

À LIRE AUSSI :
Un « anti-laser » permettant de recharger un appareil électronique à distance

Pour que ce système de transmission fonctionne, le PowerLink, développé par la société singapourienne Sun Cable, devra également exploiter la plus grande batterie au monde, qui sera positionnée près de Darwin sur la côte nord de l’Australie. Le but étant que le réseau puisse transporter le courant du réseau de Newcastle Waters à environ 750 kilomètres au nord, où il sera stocké dans la gigantesque batterie.

Une partie du courant entrera dans le réseau local de Darwin, mais la majorité sera exportée à l’international via plus de 3700 kilomètres de câbles sous-marins posés le long du fond de l’océan, d’abord dans les eaux indonésiennes, avant de se rendre finalement à Singapour.

carte liaison centrale sun cable australie singapour
Carte montrant la liaison entre la centrale solaire de Sun Cable et le réseau électrique de Singapour. Crédits : Sun Cable

Subvenir aux besoins des Singapouriens et des Indonésiens

Une fois que l’électricité aura atteint sa destination, elle devrait alimenter les besoins d’un million de Singapouriens — soit environ 20% de la population de l’île. L’entreprise prévoit également, dans un deuxième temps, de subvenir en partie aux besoins énergétiques des Indonésiens.

Une fois toutes les approbations obtenues (y compris les évaluations environnementales pour un projet qui devrait occuper environ 120 kilomètres carrés de terrain), la construction devrait commencer en 2023, la production d’énergie en 2026 et la première exportation d’électricité pourrait être envisagée en 2027.

Si tout se déroule comme prévu, Power Link pourrait être un projet décisif non seulement pour l’énergie solaire, mais pour l’industrie de l’énergie propre dans son ensemble, illustrant comment les énergies renouvelables peuvent être partagées et relayées sur les réseaux internationaux, sur de vastes distances et même à travers les océans.

« C’est une technologie extraordinaire qui va changer le flux d’énergie entre les pays. Elle aura de profondes implications et l’ampleur de ces implications n’a pas été largement identifiée », a déclaré en 2019 David Griffin, PDG de Sun Cable. « Si vous transportez de l’électricité sur de très grandes distances entre les pays, alors le flux d’énergie passe des combustibles liquides – pétrole et GNL – aux électrons. En fin de compte, c’est un moyen beaucoup plus efficace de transporter l’énergie ».

À LIRE AUSSI :
Énergie solaire : l'intelligence artificielle pour prédire les meilleurs matériaux

D’autres questions se posent quant à cet ambitieux projet. Les responsables du projet n’ont par exemple pas donné de détails quant au rendement de l’installation, surtout au niveau du transport. Acheminer de l’électricité sur une telle distance engendre des pertes considérables. Le système de batterie sert probablement en partie à contrer ce problème, mais sera-t-il suffisant à lui seul ? Nous attendons donc d’en savoir plus pour comprendre comment ils ont fait face à ce défi technique.

À savoir également : l’industrie solaire devrait fournir 22 millions d’emplois d’ici 2050, selon l’étude « Job creation during the global energy transition towards 100% renewable power system by 2050 », publiée dans « Technological Forecasting and Solar Change ».

Source : Gienergy

Plus d'articles
reconnaissance soi ondes cérérbrales
Une étude précise à quel point chaque individu reste lui-même tout au long de sa vie
electron particule elementaire L’électron est une particule élémentaire qui, avec les protons et les neutrons, constitue les atomes. C’est donc l’un des composants principaux de la matière baryonique. À ce titre, il revêt... [...]

Lire la suite