Pompe à chaleur : un bon plan pour son chauffage ?

pompes a chaleur types
À gauche : pompe à chaleur (PAC) air/eau, qui soutire de l'énergie thermique dans l'air ambiant. Au milieu : PAC eau/eau, qui puise l'énergie dans la nappe phréatique. À droite : PAC sol/eau, qui capture la chaleur dans le sous-sol. | Energie-environnement.ch

Comme le tire-bouchon, le porte-manteau ou le tournevis, la pompe à chaleur annonce clairement la couleur. Certes… mais concrètement, qu’est-ce qu’une pompe à chaleur ? À quoi sert-elle, comment fonctionne-t-elle, comment l’installer ? Est-elle écologique ?

Une pompe à chaleur, qu’est-ce que c’est ?

Le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur (PAC), aussi appelée thermopompe, est plutôt simple : prélever de la chaleur de l’extérieur (de l’air ou du sol, selon le type), la rapatrier à l’intérieur, puis la faire monter en température pour chauffer l’air — ou l’eau — d’un logement.

Ce fonctionnement est parfaitement opérationnel lorsqu’il fait froid, jusqu’à -10 °C. En effet, au-dessus de cette limite, l’air prélevé reste plus chaud que le liquide frigorigène qui circule dans la PAC. Au contact de cet air plus chaud, ledit liquide se réchauffe, entre en ébullition et s’évapore. Un compresseur augmente alors la pression de cette vapeur et la fait monter en température, suffisamment pour qu’elle puisse réchauffer l’air ambiant et l’eau sanitaire, selon les modèles de pompes à chaleur.

schema pompe a chaleur
Schéma de principe d’une pompe à chaleur basique. Crédits : Sunenergy-suisse

Pas une, mais des pompes à chaleur

S’il s’agit toujours de « récupérer » de l’énergie thermique (calories) à l’extérieur, elles peuvent être prélevées dans l’air, dans le sol ou dans l’eau. Ensuite, deux variantes sont disponibles, selon que l’on souhaite chauffer l’air ou l’eau.

La première option, baptisée air-air, consiste à « disperser » l’air chauffé par la PAC via des ventilo-convecteurs. La seconde, quant à elle, permet de chauffer l’eau d’un circuit de chauffage. Cela sous-entend, par conséquent, que le logement doit avoir été préalablement équipé d’une installation de chauffage central. Une pompe à chaleur air-eau produit en outre l’eau chaude sanitaire du logement. Bref, plus besoin de chaudière…

À LIRE AUSSI :
Innovation : comme les métaux, les diamants peuvent être de très bons conducteurs électriques
pompes chaleur elements exterieurs
Éléments extérieurs de pompes à chaleur à usage résidentiel. Crédits : Wikipédia

Installation et entretien

Pour installer une PAC dite géothermique, qui récupère de la chaleur dans le sol, il faut déployer un vaste réseau de capteurs, verticaux ou horizontaux. Un jardin est donc indispensable. Les pompes qui extraient l’énergie thermique de l’eau ont quant à elles nécessairement besoin d’une nappe phréatique. Ces deux types de PAC sont par conséquent réservés aux maisons individuelles.

Dans un appartement, on peut en revanche profiter d’un modèle air-air. Il suffit en effet d’installer un module à l’extérieur, sur un balcon par exemple, puis de fixer un module interne sur un mur, à l’intérieur du logement.

L’entretien d’une pompe à chaleur doit être confié à un professionnel. Pour autant, les utilisateurs doivent veiller à son bon fonctionnement, en nettoyant et dépoussiérant régulièrement l’élément intérieur, en enlevant éventuellement les feuilles qui peuvent boucher le module externe d’une PAC air-air. Pour les PAC air-eau, il convient notamment de contrôler de temps à autre la pression du réseau hydraulique.

À lire également : Des chercheurs trouvent le moyen d’exploiter l’nsemble du spectre visible pour la production d’énergie

Économies et respect de l’environnement

Même si elle a besoin d’électricité pour fonctionner, une pompe à chaleur est écologique et favorise l’économie d’énergie. On estime ainsi qu’une PAC produit trois à quatre unités d’énergie pour une seule unité consommée. En outre, le cœur de son fonctionnement est l’utilisation d’une énergie verte, à savoir l’énergie thermique qui existe à l’état naturel dans l’air, la terre ou l’eau.

Durant l’été, une PAC air-air réversible peut capturer la chaleur de l’intérieur pour l’évacuer à l’extérieur. Ce faisant, elle procure de la fraîcheur tout en régulant l’humidité. Elle peut avantageusement remplacer une climatisation classique qui, elle, assèche l’air et consomme énormément d’électricité.

D’autres astuces pour réaliser des économies d’énergie et d’argent sont à découvrir sur le site Electricité Futée.

Plus d'articles
pergelisol epidemies
Changement climatique : il pourrait causer l’émergence de nouvelles épidémies