Début de la construction de la plus grande batterie au monde, en Australie

projet super batterie australie
Vue indicative de l'installation une fois terminée. | EnergyCo
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Powin LLC, un leader mondial de solutions de stockage d’énergie, livrera un système de stockage par batterie d’une capacité de 1,68 GWh à Akaysha Energy, une société appartenant au géant américain BlackRock. Cette dernière a été désignée par la Corporation de l’énergie de Nouvelle-Galles du Sud (EnergyCo) pour développer la Waratah Super Battery — la batterie la plus puissante au monde, localisée au sud de l’Australie.

Les systèmes de stockage d’énergie par batteries (ou BESS pour Battery Energy Storage System) sont utilisés pour stocker de l’énergie, généralement issue d’une source renouvelable, en vue d’une utilisation ultérieure pendant des périodes critiques. La Waratah Super Battery servira ainsi de réserve au réseau électrique australien en cas de problème. « La Waratah Super Battery sera la plus grande batterie de réseau de l’hémisphère sud, fournissant au moins 700 MW de capacité de réseau de secours », a déclaré Matt Kean, trésorier et ministre australien de l’Énergie.

L’infrastructure, qui vise essentiellement à assurer l’avenir de la Nouvelle-Galles du Sud en matière d’énergie propre, sera construite à 100 kilomètres au nord de Sydney, sur le site de l’ancienne centrale électrique au charbon du lac Munmorah, « La batterie permettra aux consommateurs d’électricité de Sydney, Newcastle et Wollongong d’avoir accès à davantage d’énergie provenant des générateurs existants pendant que de nouvelles connexions de transmission sont développées », précise Kean. La construction devrait commencer dès l’an prochain et s’achever d’ici la mi-2025, soit avant la fermeture programmée de la centrale d’Eraring.

Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

Faciliter l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau

Cette super batterie Waratah fonctionnera dans le cadre d’un projet de protection de l’intégrité du système (SIPS) conçu pour surveiller les lignes de transmission et permettre à la batterie d’agir comme un « amortisseur » en cas de surtensions. Ce projet de grande envergure a été mis en œuvre par le gouvernement de Nouvelle-Galles du sud pour garantir que l’État dispose d’un approvisionnement énergétique fiable après la fermeture prévue de la centrale électrique au charbon d’Eraring — la plus grande centrale électrique d’Australie, d’une capacité de 2880 MW. D’ici 2032, il est prévu que quatre des cinq centrales au charbon restantes de l’État cessent toute activité.

La production d’électricité renouvelable en Australie a plus que doublé au cours de la dernière décennie grâce à la croissance rapide de l’énergie solaire et éolienne. En 2021, la production d’énergie renouvelable a atteint un niveau record de 29%. Mais le réseau de transmission du pays n’a qu’une capacité limitée à absorber les hausses momentanées de production dans une région et à les distribuer à d’autres centres de population. Le projet Waratah contribuera à résoudre ce problème en stockant l’énergie renouvelable et en la déchargeant dès que la demande augmente.

schema protection intégrité réseau SIPS
Illustration du projet de protection de l’intégrité du système (SIPS). © EnergyCo/NSW Governement

Le projet a donc une double fonction : d’une part, il contribuera à l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique australien et d’autre part, il garantira la fiabilité du réseau en prenant le relais en cas d’interruption du flux d’électricité due à des perturbations imprévues, telles que la foudre ou les feux de brousse.

La société Powin se dit honorée d’avoir été sélectionnée par Akaysha Energy pour fournir cette batterie puissante. « C’est un moment charnière pour l’industrie alors que nous commençons à remplacer les centrales électriques émettrices de carbone, par des systèmes de stockage d’énergie plus propres, plus efficaces et à réponse rapide », a déclaré dans un communiqué le PDG de Powin, Geoff Brown.

Des surplus de production qui pourront être échangés sur les marchés

Powin est ainsi chargée de fournir l’équipement capable de produire 850 MW de puissance et 1680 MWh d’énergie, ce qui en fera la batterie « la plus puissante du monde » lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle. Via sa filiale EKS Energy — acquise au mois de septembre — Powin fournira 2592 « Centipede Energy Segments » (le système de pile modulaire mis au point par la société) et 288 systèmes de conversion d’énergie.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« La capacité éprouvée de Powin à déployer des systèmes de stockage d’énergie à grande échelle, associée aux capacités inégalées d’EKS Energy en matière de systèmes de conversion d’énergie, de contrôleurs d’usine et d’ingénierie des systèmes, a facilité la décision de choisir Powin comme partenaire technologique », a déclaré Nick Carter, directeur général d’Akaysha Energy.

localisation super batterie australie
Localisation du projet de super batterie de Waratah. © EnergyCo/NSW Governement

Les performances élevées de la super batterie permettront à Akaysha Energy d’échanger les surplus de production sur le marché de l’électricité pour accéder à des flux de revenus supplémentaires ; dans le même but, une partie de la capacité sera également libérée aux heures creuses de la journée — des mesures qui devraient entraîner une baisse des coûts pour les consommateurs de Nouvelle-Galles du Sud.

Le ministre de l’Énergie a désigné Transgrid comme opérateur de réseau pour ce projet. Son rôle sera de coordonner la livraison des différents composants du projet, y compris la connexion de la super batterie au réseau, ainsi que la conception et l’installation des composants de surveillance et de contrôle du SIPS. Il sera entièrement responsable de l’exploitation du SIPS une fois l’infrastructure opérationnelle.

Source : Powin

Laisser un commentaire