Un projet de « terayacht » à 8 milliards de dollars : la plus grande structure flottante jamais envisagée

projet yacht geant immense tortue
Le coût de construction du yacht géant a été évalué à 8 milliards de dollars. | Pangeosyacht.com
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Cité flottante, « terayacht »… Les superlatifs ne manquent pas pour décrire ce projet de navire géant. La structure, en forme de tortue, a pour ambition d’accueillir 60 000 personnes à son bord…

« L’idée de terayacht a commencé en 2009, lorsque le designer Pierpaolo Lazzarini a conçu une immense structure de yacht capable d’accueillir une ville entière », peut-on lire sur le site internet du projet. Si elle aboutit, Pangeos deviendra peut-être le plus grand navire jamais construit. Il exhiberait en effet des dimensions de 550 mètres de long sur 610 mètres à son point le plus large. Nommé d’après le super continent « Pangée », il coûterait la bagatelle de 8 milliards de dollars.

Cette tortue géante a été pensée comme une « cité flottante itinérante ». Elle comprendrait donc, entre autres, des hôtels, des centres commerciaux, des parcs, des ports qui permettront à des bateaux d’accoster, mais aussi un aéroport ainsi que des résidences, en appartements ou en maisons. Afin de construire ce mastodonte, il faudrait environ 8 ans, estime l’entreprise. Accessoirement, il faudrait également un chantier naval aux dimensions affolantes, qui n’existe encore nulle part à ce jour.

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

Qu’à cela ne tienne : Pangeos envisage déjà de le créer spécialement pour ce navire. « En raison d’une configuration de scénario et d’une logistique devant être parfaites, nous avons imaginé que le chantier naval serait basé en Arabie Saoudite », affirme le site internet, qui espère un lancement de la construction pour 2033. La structure de construction spéciale mesurerait donc, quant à elle, 600 mètres par 650 mètres. L’idée serait pour cela de draguer un kilomètre carré de mer en construisant un barrage circulaire.

Une simulation du projet Pangeos lancée dans le métavers

Côté conception, la coque serait subdivisée en environ 30 000 « cellules ». « Cet espace fournit une solution flottante insubmersible pour le sous-sol », affirment les concepteurs du projet. Le navire est conçu pour être équipé de 9 moteurs HTS. Chaque moteur est entièrement électrique. L’énergie nécessaire à leur alimentation proviendrait « des différentes sources d’énergie embarquées ». La mégastructure pourra alors naviguer à une vitesse de 5 nœuds.

Bien que le projet semble encore à l’état de rêve, le site internet de Pangeos propose déjà à l’achat divers biens, incluant appartements, maisons, ou simples tickets d’embarquement. Pour le moment, il ne s’agit cependant que d’une version virtuelle, que Pangeos compte lancer dans le métavers d’ici une quarantaine de jours : le projet virtuel compte donc 17 « habitants » et 37 « passagers ». L’argent engagé, affirme le site web, servira aussi d’acompte pour un achat réel le jour où le navire sera opérationnel… Si l’idée aboutit un jour, on peut toutefois supposer que le prix d’un appartement à son bord sera bien loin des quelques dizaines de dollars à engager à l’heure actuelle…

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

On remarquera en tout cas que Pangeos n’y va pas de main morte sur la communication, affichant même fièrement des logos d’entreprises aux côtés du projet tout en précisant en petits caractères « qu’aucune des marques présentées n’est encore engagée dans le projet ». Reste donc à trouver la modique somme de 8 milliards de dollars.

Vidéo de présentation de Pangeos : 

Laisser un commentaire
definition metavers univers virtuel internet futur Le terme « métavers » (contraction de méta-univers) a été évoqué pour la première fois par Neal Stephenson, un auteur de science-fiction américain. Dans un roman, il y décrit un univers futuriste apocalyptique auquel les personnages peuvent momentanément échapper en plongeant dans un univers de réalité virtuelle. Ce métavers, c’est [...]

Lire la suite