196 Partages

Sur Terre, de nombreux animaux sont dotés de dents. Pour certains, elles servent à écraser la nourriture. Pour d’autres, elles font office de rasoirs permettant de déchiqueter les aliments, et pour d’autres encore ces fonctions sont combinées grâce à différents types de dents. Si beaucoup d’animaux ont des dents, tous n’en ont pas le même nombre. Quels sont donc les animaux qui en possèdent le plus ?

Au plus profond des forêts tropicales d’Amérique du Sud, le tatou géant (Priodontes maximus) domine le nombre de dents des mammifères terrestres, avec 74 dents. Ce nombre peut ne pas sembler incroyablement impressionnant, mais il est élevé pour les mammifères, qui sont en réalité les animaux avec le moins de dents sur Terre.

Mammifères : moins de dents pour plus d’efficacité

Les mammifères pondeurs d’œufs comme les ornithorynques n’ont pas de dents, les marsupiaux comme les opossums en ont environ 50, tandis que les humains en ont 32, explique Robert Voss, conservateur au Département de mammalogie de l’American Museum of Natural History de New York. Dans ce contexte, « le tatou géant est définitivement une anomalie ».

Il y a une raison intéressante à cela. La plupart des mammifères sont des « hétérodontes », ce qui signifie que leurs dents ont plus d’une forme et sont complexes, permettant des interactions précises entre la mâchoire supérieure et inférieure. Cela permet aux mammifères de vraiment écraser leur nourriture, ce qui augmente la surface de la nourriture et leur permet d’absorber plus d’énergie et de nutriments. « Moins de dents signifient qu’elles peuvent se concentrer sur des types très précis de contacts et d’interactions entre les dents opposées » et ainsi maximiser la consommation d’énergie, explique Peter Ungar, paléoanthropologue à l’Université d’Arkansas qui étudie l’évolution des dents de mammifères.

Mais contrairement à d’autres mammifères, les tatous géants sont des homodontes, ce qui signifie que leurs dents sont moins complexes. Du point de vue évolutif, avoir des dents plus simples signifie que plus d’entre elles peuvent tenir dans la bouche. Ajoutez à cela la longue mâchoire du tatou géant, et la combinaison explique pourquoi ces mammifères sont capables de contenir plus de dents que la plupart.

La dentition rotative des requins : l’exemple des requins requiem

Les tatous géants, cependant, « ne peuvent rivaliser avec certains poissons qui peuvent avoir des centaines, voire des milliers de dents dans la bouche », indique Ungar. Cela nous amène aux requins requiem, qui sont probablement les vertébrés possédant le plus de dents, selon Gavin Naylor, directeur du Florida Program for Shark Research.

requin dents

Les requins possèdent plusieurs rangées de dents qui se renouvellent au cours de leur vie. Crédits : National Aquarium

Cela a à voir avec leur système de dentition en rotation — une évolution biologique que toutes les espèces de requins ont. Au lieu d’une seule rangée de dents fixées dans la mâchoire, les requins possèdent plusieurs rangées à l’intérieur de leur bouche. Celles-ci sont attachées uniquement à la peau recouvrant la mâchoire, ce qui leur permet d’avancer pour remplacer les dents perdues.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Selon Naylor, ce tapis roulant perpétuel permet aux requins de remplacer les dents qu’ils perdent fréquemment lors de batailles féroces avec leurs proies. « Les dents sont importantes pour l’alimentation, donc les remplacer en permanence pourrait conférer d’énormes avantages ». Les requins requiem ont quelques centaines de dents actives dans la bouche. Mais au cours de leur vie, les estimations suggèrent que certaines espèces de requins requiem peuvent faire pousser et perdre 30’000 dents. C’est trois fois plus que le grand blanc (Carcharodon carcharias), qui en possède environ 10’000 au cours de sa vie.

Sur le même sujet : Comment les animaux marins parviennent-ils à respirer sous l’eau ?

Les limaces de mer en première place du podium

Les grands vainqueurs restent les nudibranches (limaces de mer), avec des centaines de milliers de dents. Les limaces appartiennent à la classe des animaux appelés gastropodes, un groupe qui comprend également des patelles et des escargots. Leurs pointes ne correspondent pas à la définition stricte des « dents » : les pointes traditionnelles comme les nôtres sont fabriquées à partir de phosphate de calcium et se trouvent généralement chez les animaux vertébrés. Les dents de gastéropodes — également connues sous le nom de radula — sont essentiellement des rubans de chitine, le même matériau que les exosquelettes d’insectes.

limace parapluie

Umbraculum umbraculum détient le record du nombre de dents. Crédits : Sébastien Vasquez

Mais, à part les détails techniques, les radulas des gastéropodes ont toujours la même fonction : elles aident les limaces, les escargots et les patelles à manger. « La radula est utilisée par les mollusques carnivores et herbivores pour râper des fragments de nourriture dans leur bouche — d’où le nom latin radula qui signifie petit grattoir », explique Tom White, conservateur principal des invertébrés non-insectes au Musée de Londres.

Au fur et à mesure que les dents s’usent (les créatures comme les limaces de mer passent beaucoup de temps à gratter les rochers pour se nourrir), elles sont remplacées par de nouvelles qui se forment à l’arrière de la radula et qui avancent, comme les rangées de tapis roulants qui ne cessent de croître des dents chez les requins. Quant à l’espèce qui remporte le record du nombre de dents : ce sont les Umbraculum umbraculum, des limaces marines colorées qui possèdent 750’000 de ces dents chitineuses dans une vie.

dents animaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

196 Partages
196 Partages
Partager via
Copier le lien