Repérer les dangers qui menacent nos chiens pour mieux les protéger

dangers menaces chiens
| Unsplash
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Accidents ménagers, traumatismes, intoxications, piqûres et morsures, voilà tout autant de menaces pour votre compagnon, de surcroît quand il s’agit d’un chiot encore inexpérimenté, prêt à découvrir le monde. Que ce soit en ville, dans la nature ou à domicile, les chiens de tous âges et de toutes races sont entourés de dangers, parfois insoupçonnés.

Une étude publiée en 2019 menée par une équipe de vétérinaires, à partir des données concernant plus de 455 000 chiens, a mis en évidence les trois principaux facteurs pouvant nuire au bien-être de ces animaux : il s’agit des maladies dentaires, de l’arthrose et de l’obésité. La vigilance et le bon sens de leurs maîtres — qui sont censés les alimenter de façon appropriée et s’assurer de leur bonne hygiène corporelle et buccale — suffisent généralement à préserver les chiens de ces différentes pathologies.

Mais dans certains cas, toute l’affection et l’attention des propriétaires de chiens ne font pas le poids face à certaines menaces qui pèsent sur leur animal. Ainsi, les cas d’empoisonnement ne sont pas rares : l’ingestion accidentelle de produits raticides se chiffre à environ 1800 cas par an. Une simple flaque d’eau peut elle aussi être dangereuse : si elle est contaminée par un agent pathogène, votre animal peut être infecté et développer par exemple une leptospirose ou une giardiose. Et dans un autre registre, votre animal peut également être victime d’un empoisonnement intentionnel.

Une vigilance de tous les instants

En effet, certaines personnes malveillantes s’emploient à fabriquer des appâts empoisonnés. Ces derniers prennent généralement la forme de boulettes de viande, renfermant des objets tranchants (lames de rasoir, morceaux de verre, etc.) ou des produits toxiques (mort-aux-rats, produit phytosanitaire ou autre poison). Un individu agissant de la sorte a récemment été à l’origine de plusieurs intoxications de chiens dans les Yvelines : l’empoisonneur avait semé ses appâts dans la nature, le long d’un chemin qu’il savait fréquenté par des chiens.

À LIRE AUSSI :
Indignation et colère après l’euthanasie du morse « Freya », appartenant à une espèce protégée

Pour éviter à votre animal d’être victime de cet acte cruel, soyez toujours vigilant lorsqu’il renifle le sol à la recherche d’une piste intéressante. Tâchez de le garder toujours à l’œil et occupez-le le plus possible (en lui lançant un jouet, une balle, etc.). Et à ce propos, la British Veterinary Association (BVA) rappelle que les bâtons de bois sont à éviter ! En effet, il arrive souvent que les chiens se blessent en saisissant un bâton dans leur gueule ; cela peut aller de la simple éraflure ou coupure dans la bouche à des infections plus graves, causées par une écharde logée plus profondément dans la gorge ou le tube digestif. Mieux vaut opter pour un jouet alternatif, spécialement conçu pour les chiens.

Bien que la saison soit désormais terminée, il est bon de savoir également que les champignons sauvages sont toxiques pour nos animaux domestiques, y compris certaines variétés qui sont pourtant comestibles pour les humains. Ainsi, lors de vos sorties automnales en forêt, restez vigilant ! À la même époque, les marrons peuvent s’avérer tout aussi dangereux : votre animal est susceptible de jouer avec comme si c’était une balle et s’il l’avale, il risque une occlusion intestinale — sans compter que les marrons renferment des substances toxiques.

Des dangers potentiels, même à la maison

La période des fêtes approche, une période à risque pour les animaux de compagnie. Selon la BVA, près de huit vétérinaires sur dix au Royaume-Uni voient au moins un cas d’ingestion toxique pendant les vacances de Noël. Le chocolat, les raisins secs et autres fruits secs, les édulcorants artificiels (tels que le xylitol) ou encore les décorations saisonnières comme le gui et le houx, peuvent être très dangereux pour votre animal.

À LIRE AUSSI :
Indignation et colère après l’euthanasie du morse « Freya », appartenant à une espèce protégée

L’empoisonnement au chocolat reste la cause la plus fréquente d’ingestion toxique à Noël pour les chiens. Le cacao contient principalement de la théobromine ; or, le chien est très sensible aux effets de la théobromine, qui stimule le système nerveux central et le myocarde. Plus le chocolat est noir (donc riche en cacao), plus il est toxique pour le chien. Une centaine de grammes de chocolat noir peut potentiellement tuer un chien de 10 kg !

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

De manière générale, mieux vaut vous abstenir de donner des aliments « de fête » à votre chien, surtout s’il s’agit d’aliments gras ou de friandises. Ceux-ci peuvent provoquer diverses affections, de la gastro-entérite à la pancréatite. En outre, ces aliments peuvent conduire au surpoids de votre animal.

Par ailleurs, une étude récente, publiée dans la revue Frontiers in Veterinary Science, a révélé un autre facteur pouvant nuire au bien-être de votre chien dans son propre foyer. Les chercheurs ont découvert que les bruits domestiques courants (aspirateur, micro-ondes, mixeur, etc.) peuvent rendre les chiens anxieux, un stress que leurs propriétaires tendent malheureusement à sous-estimer. « Nous savons qu’il y a beaucoup de chiens qui sont sensibles au bruit, mais nous sous-estimons leur peur du bruit que nous considérons comme normale, parce que de nombreux propriétaires de chiens ne peuvent pas lire le langage corporel », explique Emma Grigg, auteure principale de l’étude, qui déplore que certaines personnes s’amusent de la réaction de leur animal au lieu de s’en soucier.

À LIRE AUSSI :
Indignation et colère après l’euthanasie du morse « Freya », appartenant à une espèce protégée

Il ressort de cette recherche que les bruits intermittents à haute fréquence, tels que l’avertissement de la batterie d’un détecteur de fumée, sont plus susceptibles de provoquer une anxiété chez le chien que des bruits continus à basse fréquence. Certains bruits, notamment des sons très forts ou à haute fréquence, peuvent également être potentiellement douloureux pour les oreilles d’un chien. Pour le bien-être de votre animal, il faut donc veiller à minimiser l’exposition à ce type de nuisance.

Laisser un commentaire