La sonde OSIRIS-REx de la NASA quitte la Terre pour se diriger vers l’astéroïde Bennu : tandis qu’elle s’éloigne, elle a pris plusieurs photos de sa planète natale.

Capturé le 2 octobre 2017 et récemment publié par l’Earth Observatory de la NASA, le cliché montre la Terre et la Lune, distantes de 384’400 kilomètres l’une de l’autre et séparées par l’immensité de l’espace.

« Au niveau philosophique le plus élevé, OSIRIS-REx est une mission pour comprendre d’où nous venons, car les astéroïdes environnants sont des restes de la formation de notre système solaire », a déclaré la NASA. « Tandis que la sonde pourrait nous révéler quelques éléments sur notre origine et notre devenir, elle pourrait également nous rappeler où nous sommes en ce moment ».

Ou, comme l’a si bien écrit Carl Sagan à propos de la Terre : « C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Sur ce dernier se trouvent tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les êtres humains qui n’aient jamais vécu (…) ».

terre lune photo sonde nasa osiris rex asteroide

Crédits : NASA/Goddard/University of Arizona

Sur cette photographie, la Lune semble plus proche de la Terre qu’elle ne l’est réellement. En effet, les trois corps (la Terre, la Lune et la sonde) ne forment pas un triangle isocèle. La Lune est plus éloignée, donc la ligne imaginaire entre la Terre et la Lune est biaisée et correspond à la perspective de la sonde OSIRIS-REx.

OSIRIS-REx a pris cette photo avec son instrument MapCam lorsque l’engin se situait à environ 5,12 millions de kilomètres de la Terre et à 5,42 millions de kilomètres de la Lune, permettant aux deux corps planétaires d’être capturés dans le même cadre.

Lune terre nasa sonde osiris rex asteroide bennu

Crédits : NASA/Goddard/University of Arizona

Et pour ceux qui se le demandent, il y a une bonne raison pour laquelle nous ne voyons pas d’étoiles sur l’image : les étoiles luisent trop faiblement, c’est notamment pour cette raison que nous ne pouvons pas les voir durant la journée, et pourquoi nous en voyons moins durant la nuit dans des villes très éclairées (en plus des phénomènes de pollution lumineuse).

Cette photo a été prise du côté « jour » de la Terre, ce qui signifie qu’avec la lumière du Soleil, l’environnement est trop lumineux pour voir les étoiles qui se trouvent derrière, bien plus loin.

Trois photographies ont été utilisées pour créer cette image à partir d’un composite de couleurs, et sur ces images la Terre est si brillante que la lune a dû être éclaircie afin de la rendre plus visible.

Actuellement, la sonde OSIRIS-REx continue sa route vers l’astéroïde Bennu, qu’elle devrait l’atteindre en août 2018. Une fois que la sonde parviendra jusqu’à l’astéroïde riche en carbone, elle pourra entamer sa véritable mission : récolter des données et des échantillons pour les renvoyer sur Terre. Il est prévu que la sonde revienne sur Terre, d’ici 2023.

Sources : Earth Observatory (NASA), OSIRIS-REx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies

La publicité étant notre principale source de revenu (sans elle, nous n'existerions pas), nous utilisons des cookies afin de l'adapter. Ces derniers nous permettent également de faire des analyses statistiques (anonymes) dans le but d'améliorer notre site. Les cookies servent également à conserver vos préférences si vous êtes logués. Ainsi, nous vous garantissons une meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez nos modalités relatives aux cookies.