Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

Pour la première fois, la source d’un sursaut radio rapide a été identifiée

première fois détection source sursaut radio rapide couv
| McGill University

Depuis la détection du premier sursaut radio rapide (FRB) en 2007, les astrophysiciens traquent attentivement ces phénomènes cosmiques brefs et intenses. Si plusieurs FRB ont été détectés au cours des 13 dernières années, pour aucun d’entre eux la source n’a pu être précisément déterminée. Mais récemment, une équipe de chercheurs a pu localiser clairement la source d’un FRB détecté dans la Voie lactée, apportant une pièce majeure du puzzle à l’énigme cosmique que sont les sursauts radio rapides.

Pour la première fois, des astrophysiciens ont retracé un sursaut radio rapide jusqu’à sa source, résolvant un mystère cosmique majeur. Le sursaut provenait d’un magnétar, qui est une étoile à neutrons avec un champ magnétique puissant. Les sursauts radio rapides, ou FRB, sont des flashs d’ondes radio incroyablement puissants qui proviennent principalement de galaxies lointaines. Depuis la découverte du premier en 2007, de nombreuses explications ont été avancées.

Cependant, comme ils ont tendance à venir de très loin, il n’y a jamais eu suffisamment de preuves pour déterminer ce qui les générait exactement. Certains FRB ont été retracés jusqu’à leurs galaxies hôtes, mais leur source n’a pas été identifiée. En avril, les astronomes ont trouvé pour la première fois un FRB provenant de notre propre galaxie, ce qui leur a permis de regarder de plus près. Plusieurs équipes de chercheurs ont examiné la zone où il s’est produit et ont découvert que le sursaut provenait d’un magnétar appelé SGR 1935+2154.

Les magnétars : des sources importantes de FRB

Alors que les magnétars sont un candidat majeur comme source de FRB depuis de longues années, c’est la première fois que des observations montrent sans ambiguïté qu’ils sont effectivement capable d’en émettre. La rafale en question, connue sous le nom de FRB 200428, a été détectée à environ 30’000 années-lumière de la Terre, alors que les autres que nous avons détectées étaient à des millions, voire des milliards d’années-lumière.

À LIRE AUSSI :
La NASA veut installer des réacteurs nucléaires sur la Lune

« Il comble le fossé entre l’activité dans notre propre galaxie et ces événements étranges situés à des millions d’années-lumière », déclare Brian Metzger de l’Université Columbia. La proximité de ce FRB le faisait paraître extrêmement lumineux. « Il est beaucoup plus lumineux que tout autre objet radio dans l’espace », indique Bing Zhang de l’Université du Nevada.

Le FRB avait une énergie environ trois fois supérieure à celle émise chaque seconde par le Soleil et était beaucoup plus brillant que toutes les ondes radio jamais observées à partir d’un magnétar auparavant, bien qu’elle ne libère pas autant d’énergie que les FRB en dehors de notre galaxie. Cela peut signifier que les autres FRB que nous avons vus sont produits par des magnétars plus actifs qui peuvent émettre des sursauts plus puissants.

« Si tous les FRB sont produits par des magnétars, ils ne peuvent pas tous être de vieux magnétars comme celui-ci. Certains doivent être jeunes, c’est-à-dire âgés de plusieurs décennies ou de plusieurs siècles au lieu de milliers d’années ou de dizaines de milliers », explique Zhang.

D’autres sources potentielles de FRB dans l’Univers

Cependant, il est également possible que tous les FRB ne proviennent pas de magnétars. « Quand nous parlons de FRB, nous le disons comme si c’était un objet, mais ce ne sont pas des objets, ce sont des rafales, et je pense que nous pourrons voir ces rafales à partir d’une foule d’autres types d’objets au-delà du simple magnétar », explique Amanda Weltman de l’Université du Cap en Afrique du Sud.

Ce simple FRB ne nous permettra pas de répondre à la question de savoir s’il existe de nombreux types d’objets qui génèrent des FRB, mais il peut nous aider à comprendre certains détails. « Même si ceux-ci proviennent tous de magnétars, il existe de multiples façons pour un magnétar de produire ce rayonnement et nous espérons que cela nous aidera à commencer à les classer », déclare Metzger. En attendant, les astronomes surveillent les autres magnétars connus de notre galaxie pour capter d’autres FRB.

Sources : Nature

Plus d'articles
asteroid 2020 vt4 etablit record proximite terre couv
Un astéroïde vient de passer très près de la Terre, établissant un record de proximité
definition neutron Le neutron est une particule subatomique de charge électrique nulle qui, avec le proton, constitue les noyaux des atomes, et plus généralement la matière baryonique. De nombreux domaines d'application se... [...]

Lire la suite

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

annee lumiere distance astronomie L'année-lumière est une unité de longueur utilisée pour exprimer des distances astronomiques. Elle est définie par l'Union Astronomique Internationale (UAI) comme la distance parcourue par la lumière dans le vide pendant une année julienne (365.25 jours). Elle vaut environ... [...]

Lire la suite