692 Partages

Falcon Heavy est un lanceur lourd développé par la société SpaceX, dont le premier vol a été inauguré le 6 février 2018. Dans 3 jours, le lanceur emmènera pour la première fois plusieurs satellites en orbite. Essentiellement composé de trois boosters Falcon 9 attachés ensemble, le géant décollera de l’historique Pad 39A au Centre spatial Kennedy de la NASA lundi (24 juin) et pour la première fois, il le fera de nuit.

Tard dans la nuit du 19 juin, et après plusieurs heures de retard dues aux conditions météorologiques, la gigantesque fusée a repris vie alors que de la fumée s’échappait de ses moteurs lors d’un test de contrôle en amont. Le bref allumage, connu sous le nom d’essai de tir statique, est l’un des derniers jalons importants dans les préparatifs de lancement, garantissant que tous les systèmes fonctionnent correctement et que la fusée est prête à voler.

Un peu avant 13h00 locale (05h00 GMT), SpaceX a tweeté que le test était un succès et que la société visait un lancement lundi soir. La mission à venir, connue sous le nom de STP-2, décollera au cours de la fenêtre de lancement prévue de 4 heures, qui ouvrira à 11h30 (03h30 GMT le 25 juin). Gérés par l’armée de l’air via son programme de tests spatiaux (STP), deux douzaines de satellites se rendront en orbite, embarqués dans le nez du Falcon Heavy.

falcon heavy vol commercial

Falcon Heavy a effectué son premier vol commercial le 11 avril 2019. Crédits : SpaceX

Mission STP-2 : première mise en orbite de plusieurs satellites par Falcon heavy

Ceci marquera le troisième vol pour Falcon Heavy mais le premier à transporter plusieurs satellites. La fusée phare de SpaceX, Falcon 9, a déjà transporté plus de 60 satellites en orbite en un seul lancement. Alors que 24 satellites représentent à peine la plus grande charge utile qu’une fusée de la série Falcon ait mise en orbite, le vol à venir sera difficile en raison de la portée des orbites que les satellites doivent atteindre. « Ce sera notre lancement le plus difficile de tous les temps » a tweeté Elon Musk.

Falcon Heavy se compose de trois boosters de premier étage Falcon 9, attachés ensemble, avec le second étage de la fusée (et les charges utiles) fixés au centre du booster.

Les trois boosters du premier étage sont conçus pour être réutilisables. La mission STP-2 s’appuiera sur des boosters latéraux pré-remplis pour monter en orbite. Les boosters latéraux utilisés avaient déjà volé en avril, lorsque le Falcon Heavy a transporté un satellite de communication gigantesque, baptisé Arabsat-6A.

Falcon Heavy, le partenaire de vol de l’armée américaine

L’armée de l’air américaine a déjà certifié que la Falcon Heavy était capable de piloter des charges utiles de sécurité nationale, SpaceX décrochant sa première mission militaire pour la fusée l’été dernier : un contrat de 130 millions de dollars pour le lancement d’un satellite Air Force Space Command en 2020.

Sur le même sujet : SpaceX place avec succès en orbite ses 60 premiers satellites visant à fournir un accès Internet mondial

Mais il s’agit du premier lancement du véhicule avec une charge utile gouvernementale. L’armée de l’air accorde donc une attention particulière à la performance de la fusée lors du lancement. Le gouvernement aurait demandé qu’un faux cône soit apposé sur la fusée lors des essais préalables au lancement. Selon Spaceflight Now, le carénage est un « composant superficiel » qui a été ajouté pour aider l’armée de l’air à collecter des données acoustiques.

Le cône du nez prêt à voler, complété par une bande de 24 charges utiles, sera fixé à la fusée avant le lancement de lundi. Parmi les passagers, on compte une horloge atomique construite par la NASA, un satellite conçu pour tester un propulseur de satellite plus écologique et un cubesat à voile solaire baptisé LightSail 2, de The Planetary Society.

Cette vidéo présente la mission future STP-2, qui verra la mise en orbite de 23 satellites via le lanceur Falcon Heavy :

Sources : SpaceX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

692 Partages
692 Partages
Partager via