Starman vient de faire son premier vol rapproché de Mars à bord de sa Tesla Roadster

starman premier vol rapproche mars tesla roadster
Starman, à bord de son véhicule Tesla, peu de temps après la mise en orbite en février 2018. | SpaceX

Starman, ça vous dit quelque chose ? Il s’agit du mannequin vêtu d’une combinaison SpaceX envoyé dans l’espace à bord d’une Tesla Roadster en février 2018. L’événement a eu lieu à l’occasion du vol inaugural de la fusée Falcon Heavy de SpaceX. Les premières images dans l’espace montraient un gros plan de Starman à bord du véhicule, en orbite autour de la Terre. Hier, le duo a franchi une étape importante de son voyage, avec le premier vol rapproché de la planète rouge.

« Starman, vu pour la dernière fois en train de quitter la Terre, a fait son premier passage rapproché autour de Mars aujourd’hui — à moins de 0,05 unité astronomique, soit moins de 8 millions de kilomètres, de la planète rouge », a annoncé SpaceX sur Twitter jeudi (8 octobre). Une unité astronomique est la distance moyenne Terre-Soleil, soit environ 150 millions de kilomètres.

Dans leur voyage cosmique presque perpétuel, Starman et le roadster font le tour du soleil une fois tous les 557 jours terrestres, selon le site de suivi Whereisroadster.com. À ce jour, la voiture et le conducteur ont parcouru près de 2,1 milliards de kilomètres dans l’espace, ce qui équivaut à avoir parcouru toutes les routes de la Terre plus de 57 fois !

Et le duo va probablement accumuler beaucoup plus de kilomètres dans l’espace… Selon une étude de modélisation de l’orbite réalisée en 2018, le roadster finira peut-être par s’écraser sur Vénus ou sur la Terre (sans aucun danger pour nous étant donné la taille de l’objet) dans les prochaines dizaines de millions d’années. Mais les chances d’un impact sur la Terre ou sur Vénus au cours des prochains millions d’années ne seraient que de 6% et de 2,5%, respectivement.

spacex tesla roadster arch
Vue depuis l’habitacle de la Tesla Roadster, peu de temps après la mise en orbite du duo cosmique. Crédits : SpaceX

Un lancement risqué, mais à l’impact marketing puissant

Les premiers lancements de nouvelles fusées sont très risqués, ce qui explique pourquoi SpaceX a décidé de mettre Starman et le roadster à bord du premier décollage de Falcon Heavy comme charge utile factice. Bien entendu, Musk dirigeant également Tesla, l’impact marketing qu’un tel lancement pouvait avoir a probablement été un autre facteur ayant (fortement ?) influencé cette décision.

À LIRE AUSSI :
Détection inattendue d'une augmentation de densité dans le milieu interstellaire par les sondes Voyager

Le Falcon Heavy a depuis lancé deux autres missions, toutes deux étant des vols opérationnels. En avril 2019, la fusée a lancé avec succès le satellite de communication Arabsat-6A et, deux mois plus tard, il a livré deux douzaines de charges utiles en orbite pour divers clients.

Notre récapitulatif du premier lancement, publié sur notre page Facebook le 8 février 2018 :

Plus d'articles
coronavirus survit sur peau cinq fois plus longtemps que grippe
Le coronavirus survit sur la peau cinq fois plus longtemps que celui de la grippe