Une startup russe nommée Promobot, fondée en 2015, a récemment mis en vente l’une de ses créations les plus abouties : un robot humanoïde réaliste, dont l’apparence peut être celle de votre choix. Il ne s’agit pas encore tout à fait de l’androïde autonome que vous pourriez imaginer — il ne peut bouger que la tête et le cou et comporte un buste fixe. Mais la société franchit tout de même une étape importante de la robotique grand public avec sa nouvelle conception, Robo-C.

« Tout le monde sera désormais en mesure de commander un robot avec n’importe quelle apparence, pour un usage professionnel ou personnel », a déclaré dans un communiqué de presse Aleksei Iuzhakov, président du conseil d’administration de Promobot, encourageant peu de temps après les gens présents à « imaginer une réplique de Michael Jordan vendant des uniformes de basket-ball, ou William Shakespeare en train de lire ses propres textes dans un musée ».

Robo-C de Promobot n’est pas (encore ?) capable de marcher, mais son cou et son torse disposent chacun de trois degrés de liberté de mouvement, peut-on lire sur le site internet de la startup.

Son visage quant à lui comporte 18 pièces mobiles, qui permettent au robot de produire 600 micro-expressions. Son intelligence artificielle dispose de 100’000 modules de parole. De quoi donner, potentiellement, des expressions réalistes à la création. Cependant, pour le moment et selon ce que nous avons pu voir, il reste du travail à faire au niveau de la cohérence des pièces mobiles avec les différentes parties du visage (cf. vidéo en fin d’article).

Numérisation de la personnalité pour une “immortalité numérique”

« Le moment clé du développement [de Robo-C] est la numérisation de la personnalité et la création d’une apparence individuelle », a déclaré à CNBC le co-fondateur de Promobot, Oleg Kivokurtsev. « En conséquence, il s’agirait d’une sorte d’immortalité numérique, que nous pourrons offrir à nos clients ».

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
promobot robo-c expressions

L’entreprise prévoit également de fabriquer des robots pour un usage personnel, comme compagnon ou assistant personnel. Par exemple, le robot pourrait contrôler des systèmes domotiques intelligents (de la même manière que les assistants vocaux existants). Crédits : Promobot

Sur le même sujet : Un robot policier a totalement ignoré une femme qui tentait d’appeler la (vraie) police

Selon CNBC, Promobot est déjà en train de fabriquer quatre unités de Robo-C pour ses premiers clients.

L’un des robots commandés sera placé dans un centre de services du gouvernement, où il s’acquittera de plusieurs fonctions (notamment de la numérisation de passeports). Un autre sera un clone d’Albert Einstein, pour une exposition sur le thème de la robotique.

Les deux derniers seront des robots clones du père et de la mère d’une famille du Moyen-Orient, qui désire utiliser les androïdes pour “saluer les invités”. Plutôt étrange ce dernier cas d’utilisation… Et vous, qu’en pensez-vous ? Que feriez-vous d’un tel robot ?

Présentation vidéo de l’androïde Robo-C :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.