Au cours de récentes observations à l’aide du radiotélescope australien ASKAP, des astrophysiciens ont observé de curieuses structures radio dans l’espace. En forme de cercle, certaines de ces structures abritent des galaxies et d’autres non. Dans tous les cas, les chercheurs ne connaissent encore ni la nature, ni le processus de formation de ces cercles radio, bien que des hypothèses aient déjà été avancées.

Des cercles mystérieux d’ondes radio trouvés dans l’espace ont laissé les astronomes dubitatifs, sans aucune idée de leur formation, ni même de leur taille ou de leur distance. Ils ne semblent pas correspondre à tout ce qui a été vu dans l’espace auparavant, donc les chercheurs les ont surnommés des Odd Radio Circles (cercles radio étranges), ou ORC.

Ray Norris de la Western Sydney University et ses collègues ont trouvé ces objets inexpliqués à l’aide du télescope australien Square Kilometer Array Pathfinder (ASKAP), mis en service en 2018. La découverte a été faite dans le cadre d’un projet visant à recenser toutes les sources radio dans le ciel.

Des cercles radio à la nature et aux origines inconnues

Les chercheurs ont découvert quatre cercles au total : trois en utilisant ASKAP et un autre lors de la recherche dans les données d’archives d’un autre télescope. L’équipe suggère que les enquêtes précédentes n’avaient pas observé ces cercles car les télescopes n’étaient pas en mesure de détecter de telles ondes radio aussi faibles.

radio orc

Images radio des ORC prises par le radiotélescope ASKAP à 944 MHz (ORC 1 à 3) et 325 MHZ (ORC 4). Crédits : Ray P. Norris et al. 2020

Les astronomes en savent très peu sur les ORC actuellement. Ils sont symétriques et leurs bords sont plus lumineux que leur intérieur. Deux d’entre eux ont une galaxie au milieu, tandis que les deux autres n’en ont pas. Nous ne savons même pas à quel point ils sont grands ou éloignés, car l’équipe n’a pas pu les associer à des objets d’une distance connue. Deux apparaissent rapprochées dans le ciel, mais leur distance physique l’un par rapport à l’autre est inconnue.

Sur le même sujet : Observation d’une source de sursauts radio rapides possédant un cycle d’activité de 157 jours

L’hypothèse peu plausible des rémanents de supernova

Il n’est pas clair si les quatre objets ont une origine similaire, et jusqu’à présent, les chercheurs n’ont aucune explication sur ce qu’ils sont, bien qu’ils aient pu confirmer que les objets ne sont pas seulement des artefacts du télescope ASKAP en les observant à travers d’autres instruments. L’équipe indique que les ORC ressemblent le plus aux rémanents de supernova. Mais Mikako Matsuura de l’Université de Cardiff, au Royaume-Uni, affirme que c’est peu probable.

« Nous savons combien d’étoiles il y a, en raison des observations précédentes, nous savons donc approximativement combien de restes d’explosions d’étoiles devraient également être trouvés ». Les chercheurs notent qu’il n’y a que 350 vestiges de supernova confirmés dans la galaxie et la probabilité d’en trouver trois dans l’enquête ASKAP est de 0.02%.

Une autre explication est qu’il s’agit simplement de galaxies en forme de cercle, appelées galaxies annulaires. De telles galaxies sont généralement faciles à observer avec des télescopes optiques, mais les ORC n’apparaissent qu’en radio. Pour comprendre ce que sont ces objets, nous devons en découvrir davantage, explique Wright. « Si ces résultats sont aussi intéressants qu’ils semblent l’être, alors les gens utiliseront d’autres réseaux de télescopes pour les observer ».

Sources : arXiv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite