Un télescope chinois aurait détecté de potentielles technosignatures

telescope chinois sky eye signaux civilisation extraterrestre
| NAO/FAST
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La recherche de civilisations extraterrestres intelligentes (ou SETI) occupe une place importante en astronomie. Selon un communiqué du 14 juin, le radiotélescope chinois « Sky Eye » aurait capté des signaux lointains d’origine inconnue, suggérant de potentielles technosignatures. Cependant, l’annonce (non confirmée par les pairs) a rapidement été supprimée. Les chercheurs prévoient d’effectuer des observations répétées des signaux afin d’exclure toute interférence radio humaine, et de confirmer (ou pas) l’origine extraterrestre des étranges signaux.

D’après un rapport publié le 14 juin dernier dans le Science and Technology Daily — le journal officiel du ministère chinois des Sciences et de la Technologie, des astronomes de l’Université normale de Pékin auraient découvert « plusieurs signaux technologiques et de civilisations extraterrestres potentiels ». Le professeur Zhang Tongjie, qui dirige le Groupe de recherche de civilisations extraterrestres de l’Université, a précisé qu’il s’agissait de plusieurs signaux électromagnétiques à bande étroite différents de ce qui a été détecté jusqu’ici, et que l’équipe réalisait actuellement sur une enquête plus approfondie.

Les signaux ont été captés par le radiotélescope chinois « Sky Eye », connu sous le nom de « télescope sphérique à ouverture de cinq cents mètres » (FAST). Construit dans un bassin naturel dans les montagnes de Guizhou (en Chine), il s’agit du plus grand et du plus sensible télescope au monde. Il reste très attendu dans la recherche de preuves de l’existence d’une civilisation technologique extraterrestre, aussi appelées technosignatures. En effet, il présente trois avantages majeurs par rapport à ses concurrents : une plus grande zone d’observation du ciel, une sensibilité deux fois plus élevée et 19 faisceaux qui reçoivent des signaux de différentes zones du ciel.

À LIRE AUSSI :
Voyager 1 transmet des données incohérentes : l’heure de la retraite a-t-elle sonné ?

Le long processus de la vérification de l’origine des signaux

En 2018, « Sky Eye » a été mis à contribution pour détecter des technosignatures en filtrant les signaux utiles (à bande étroite) parmi les nombreux signaux électromagnétiques disponibles, tandis que les objets célestes et les signaux artificiels ont été exclus. Lors du traitement des données, les chercheurs ont déclaré en 2020 avoir repéré deux signaux radio « suspects » à bande étroite. Cependant, le signal était très probablement produit par un dysfonctionnement du système.

En 2022, une étude ciblée des exoplanètes connues a permis de découvrir un autre signal radio étrange à bande étroite, mais les scientifiques affirment qu’aucune conclusion ne peut être donnée à l’heure actuelle et qu’il est nécessaire d’exclure les interférences radio, car elles perturbent la recherche d’une potentielle vie extraterrestre.

« La possibilité que le signal suspect soit une sorte d’interférence radio est également très élevée, et cela doit soit être confirmé soit et infirmé. Ça peut être un long processus », a déclaré Tongjie. Les recherches de technosignatures existent depuis les années 1960, mais sont devenues plus rigoureuses et sensibles au fil des années. Le télescope FAST peut ainsi capter de très faibles signaux, dont le risque est qu’il s’agisse uniquement d’interférences radio insignifiantes.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

De fait, il existe toujours un décalage entre la découverte des signaux candidats et leur vérification. L’équipe de Tongjie prévoit d’effectuer des observations répétées des signaux mystérieux afin d’exclure toute interférence radio et d’obtenir autant d’informations que possible à leur sujet. Pour l’heure, il n’existe aucune preuve ou indice véritable d’une civilisation extraterrestre intelligente, comme le mentionne le journaliste Andrew Jones, spécialisé dans le suivi du programme spatial chinois :

« Selon certaines informations, le radiotélescope FAST, d’une ouverture de 500 mètres, situé à Guizhou, en Chine, a détecté des candidats aux signaux d’intelligence extraterrestre, dont un signal suspect provenant des données d’observation d’exoplanètes. C’est intéressant, mais ne vous emballez pas trop », écrit-il dans un tweet.

Laisser un commentaire