Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

Trapèze des Mascareignes : des environnements uniques à découvrir

trapèze des mascareignes îles environnements uniques couv
| ExploGuide

Madagascar, la Réunion, Mayotte, l’île Maurice, les Comores et les Seychelles : quel point commun relie ces six îles ? Elles sont toutes situées à proximité les unes des autres dans l’océan Indien et forment le Trapèze des Mascareignes. Hormis l’intérêt porté à ces îles pour le fort potentiel touristique, elles regorgent également de riches faune et flore dont certaines espèces, endémiques de ces territoires, n’existent à aucun autre endroit sur Terre.

Le Trapèze des Mascareignes désigne un groupe de six îles situées dans l’océan Indien. L’appellation est récente (septembre 2020) et tire son nom des îles Mascareignes, un archipel composé de trois îles comprenant la Réunion, l’île Maurice et Rodrigues. Initialement, les six îles du Trapèze forment le groupe des îles Vanille. Étonnamment, malgré la faible distance qui les sépare, les six îles regroupent cinq pays différents.

Dans le Trapèze des Mascareignes, l’aspect culturel est dominant. Des sports nautiques locaux à la gastronomie en passant par les paysages, le riche passé historique de ces îles offre de nombreux éléments d’intérêt qui correspondent aussi bien aux aventuriers qu’aux explorateurs plus casaniers. La richesse de ces îles se situe notamment dans ses différents biotopes comprenant l’océan, la montagne et la forêt ; chacun avec sa propre faune et flore à découvrir.

Des îles aux origines uniques et aux environnements riches

Le Trapèze des Mascareignes est divisé en quatre ensembles géologiques : les Comores, Madagascar, les Seychelles et l’archipel des Mascareignes. Les Comores sont composées de trois îles (Grande Comore, Mohéli et Anjouan). Culminant 1087 mètres, la Grille — un volcan bouclier — se situe au nord de la Grande Comore ; ses nombreuses éruptions effusives sous forme de coulées de lave liquide ont donné à l’île sa morphologie actuelle. Un autre volcan-bouclier, le Karthala, culmine à 2361 mètres au sud de l’île.

À LIRE AUSSI :
Protéger l'environnement : une nécessité pour sortir de l'ère des pandémies

Il y a 120 millions d’années environ, Madagascar s’est progressivement détachée du continent africain pour devenir une île à part entière. Si au départ la faune et la flore sont africaines, des millions d’années d’évolution les ont transformés pour aboutir à des espèces totalement uniques. Environ 70 mammifères et 80% de la flore sont endémiques, faisant ainsi de Madagascar le dernier refuge de ces espèces. Pour protéger certaines zones des activités humaines (notamment la déforestation des forêts tropicales), l’UNESCO a classé plusieurs sites au patrimoine mondial.

photo île Madagascar faune flore
Comme toutes les îles du Trapèze des Mascareignes, l’île de Madagascar regorge d’environnements abritant une faune et une flore endémiques. Crédits : GeoMag

Les Seychelles sont connues pour le nombre d’îles qu’abrite l’archipel : un total de 115. La combinaison du volcanisme sous-marin et des mouvements tectoniques des plaques granitiques ont façonné ces îles il y a environ 65 millions d’années. Pour protéger sa faune et sa flore maritimes, l’île de Sainte-Anne a créé un parc marin uniquement accessible sous certaines conditions, afin d’assurer la préservation des nombreux écosystèmes qui y évoluent.

À LIRE AUSSI :
Dans cette lancée, le réchauffement climatique libérera des milliards de tonnes de carbone du sol

L’archipel des Mascareignes regroupe trois îles aux dates de naissance bien différentes ; alors que la Réunion fait figure d’enfant avec ses trois millions d’années, Rodrigues a dernièrement soufflé ses 10 millions de bougies. Le point commun qui relie ces îles est leur origine : elles se sont formées à partir du même site volcanique actif (point chaud) dans l’océan. La plupart des volcans d’origines sont aujourd’hui inactifs, hormis pour le Piton de la Fournaise qui est l’un des volcans les plus actifs du monde.

L’environnement de l’archipel des Mascareignes est unique dans le sens où il abrite très peu de mammifères terrestres. Cela s’explique par l’éloignement des trois îles de toute grande terre, ainsi que par les millions d’années d’évolution ayant vraisemblablement favorisé les espèces aquatiques. La barrière de corail que l’on y trouve regroupe plusieurs espèces endémiques, tandis que l’intérieur des îles concentre de nombreuses espèces d’oiseaux protégés.

Plus d'articles
mystere tempetes geometriques persistantes jupiter peut-etre resolu
Le mystère des gigantesques tempêtes géométriques de Jupiter est sur le point d’être résolu