Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [+ supprimez la pub] [-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Treize cercueils en parfait état découverts en Égypte

découverte cercueils intacts egypte
| Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

Plus d’une dizaine de cercueils en bois, vieux de 2500 ans, ont été découverts dans la nécropole du plateau de Saqqara en Égypte. Des milliers de cercueils sont enterrés sur ce site, mais ceux-ci ont la particularité d’être restés intacts pendant des centaines d’années et demeurent aujourd’hui parfaitement scellés.

Le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités précise que les cercueils ont été retrouvés dans un puits funéraire à 11 mètres de profondeur, empilés les uns sur les autres. Ils sont si bien conservés que même certaines des couleurs peintes sur le bois sculpté sont encore visibles !

Des mines d’informations parfaitement conservées

Une première analyse a révélé que les cercueils sont probablement restés scellés depuis leur enterrement. À l’intérieur du puits funéraire, trois niches scellées ont également été découvertes. Le ministre Khaled El-Enany a déclaré qu’il y avait probablement d’autres cercueils à découvrir.

Khaled El-Enany, Ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, se réjouit de cette fabuleuse découverte, qui réserve sans doute bien d’autres surprises :

Saqqara est situé au sud du Caire, sur la rive ouest du Nil, et couvre une superficie de plus de 6 km de long sur plus de 1,5 km de large. Le site a servi de nécropole à Memphis, qui fut autrefois la capitale de l’Égypte ancienne. Ainsi, pendant 3000 ans, les Égyptiens y ont enterré leurs morts ; par conséquent, le lieu est devenu aujourd’hui un site d’un grand intérêt archéologique. Cette nécropole est particulièrement riche d’informations pour les archéologues du fait qu’elle n’était a priori par réservée exclusivement aux membres de la noblesse égyptienne.

En effet, on y trouve de riches sépultures, ornées de divers objets funéraires, d’un cartouche nommant le défunt, et accompagnées d’animaux momifiés, mais aussi des sépultures plus modestes. Des fouilles récentes ont notamment mis au jour des dizaines de sépultures plus simples, datant de 2000 ans, et qui concernaient vraisemblablement des personnes de la classe moyenne ou ouvrière. Selon l’égyptologue Kamil Kuraszkiewicz, de l’Université de Varsovie, ces corps « n’ont été soumis qu’à des traitements d’embaumement de base, enveloppés dans des bandages et placés directement dans des fosses creusées dans le sable ».

À LIRE AUSSI :
Il y avait pratiquement autant de chasseuses que de chasseurs dans les Amériques durant le pléistocène

Impossible, pour le moment, d’identifier la caste des morts enfermés dans ces cercueils de bois. L’analyse de leur contenu apportera sans doute de nombreux indices à ce sujet. Les cercueils ont été enterrés dans un endroit relativement sec, il y a donc peu de risque d’infiltration de liquide. Les experts se souviennent en effet de l’énorme sarcophage découvert à Alexandrie, ouvert pour la première fois au mois de juillet 2018 : il contenait trois squelettes de soldats, mais aussi un liquide à l’odeur repoussante ; des eaux d’égout s’étaient malheureusement infiltrées dans le sarcophage, souillant et endommageant en partie son contenu.

Un tremplin pour relancer le tourisme

Malheureusement, au cours des millénaires, les sépultures les plus riches du site de Saqqara n’ont pas été épargnées par les pillages. La découverte de cercueils en si bon état est donc rare. Cachés dans ce puits et complètement scellés, il est fort possible qu’ils renferment toujours des objets funéraires intacts, que les archéologues se réjouissent d’examiner.

découverte cercueils saqqara égypte
Le contenu des cercueils apportera de nouveaux éléments concernant les coutumes funéraires égyptiennes. Crédits : Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités

Ces potentiels objets funéraires apporteront probablement des indices sur l’identité des défunts et sur leur statut au sein de la société égyptienne. En outre, la découverte est susceptible d’apporter de nouveaux éléments pour mieux comprendre les anciennes coutumes funéraires du pays. En attendant, les travaux d’excavation se poursuivent et d’autres cercueils enfouis dans le puits devraient bientôt être découverts.

Sur le même sujet : Une série de tombes cachées ont été découvertes en Égypte

Cette annonce va potentiellement permettre de relancer le tourisme en Égypte, un secteur d’activité qui a évidemment été lourdement impacté par la pandémie, comme dans tous les pays du monde. Le Ministère envisage d’ailleurs de publier une série de vidéos promotionnelles sur cette découverte exceptionnelle.

À noter que l’Égypte a rouvert ses musées et ses sites archéologiques le 1er septembre. Nous pouvons donc probablement nous attendre à plus d’annonces dans les jours et les semaines à venir, visant à raviver l’intérêt des touristes envers les antiquités égyptiennes.

Source : Ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités/Facebook

Plus d'articles
niveaux adequats vitamine d reduisent complications deces covid-19
COVID : C’est confirmé, des niveaux adéquats de vitamine D réduisent les complications et les décès