Trouver rapidement un emploi en Business Intelligence

recrutement business intelligence
| Pixabay
Sponsorisé
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La Business Intelligence (BI), ou « informatique décisionnelle », désigne un ensemble de processus, de technologies et de compétences utilisés pour transmettre des informations pertinentes aux responsables d’entreprise, afin de faciliter leur prise de décision. Concrètement, il s’agit d’analyser d’énormes volumes de données, pour dégager des tendances et faire évoluer l’activité de l’entreprise en conséquence. Alors que les capacités de stockage de données sont toujours plus grandes, les experts en BI sont toujours des talents très recherchés.

À notre époque, utiliser les données de manière stratégique est crucial pour surpasser ses concurrents et augmenter sa rentabilité. Une entreprise qui utilise la Business Intelligence (BI) est cinq fois plus susceptible de prendre des décisions plus rapides et plus éclairées. Par conséquent, le secteur a le vent en poupe, générant toujours plus de revenus d’année en année. Selon une étude du cabinet Zion Market Research, le marché devrait frôler les 43 milliards de dollars d’ici 2028, avec un taux de croissance annuel composé d’environ 8,6%.

Mais malgré la valeur portée par ce métier et la demande croissante de compétences en BI, les talents ne sont pas toujours au rendez-vous. La France fait face à une pénurie d’informaticiens. « Faire parler » les données et y déceler des tendances est une activité qui vous captive ? Dans ce cas, la BI est faite pour vous ! Mais attention, le secteur est très vaste et englobe de nombreux domaines différents sur lesquels se spécialiser. Ainsi, malgré un diplôme fraîchement et brillamment obtenu, il n’est pas toujours facile de trouver l’emploi qui correspond à ses compétences.

À LIRE AUSSI :
Crise énergétique : le groupe Casino s’engage pour réduire sa consommation d’électricité

Une formation qui tient compte des besoins réels

Architecte Big Data, Business Intelligence Manager, Data Analyst, Data Scientist, consultant, etc. Tous ces métiers de la BI ne mobilisent pas les mêmes compétences. Sans compter que les technologies mises en œuvre évoluent constamment. Dans ce contexte, certaines organisations proposent une offre de formation et d’accompagnement permettant de compléter ses compétences et de trouver rapidement un emploi.

C’est par exemple le cas du Village de l’Emploi (VDE), qui se tient depuis plus de vingt ans à Paris, et qui vise à démocratiser l’accès aux métiers de la technologie de l’information (IT), de manière à ce que quiconque puisse se lancer dans le secteur. Le VDE réunit candidats, formateurs et employeurs, afin d’accélérer le cursus professionnel du participant, tout en l’aidant à trouver un emploi. Il bénéficie ainsi d’un accompagnement personnalisé, sur 2 à 9 mois, qui lui garantit d’être embauché s’il suit sérieusement sa formation.

Il est de plus en plus difficile pour les jeunes diplômés d’entrer sur le marché du travail, de surcroît dans le secteur de l’informatique qui englobe de très nombreuses spécificités. L’idée du VDE est en quelque sorte de former des candidats qui répondront très précisément à la demande du marché. « Le Village de l’Emploi est une courroie de transmission pour permettre à ces jeunes de passer de filières qui ne recrutent plus ou de façon insatisfaisante à une filière d’avenir et porteuse de carrière d’envergure : les SI [ndlr : systèmes d’information] », a déclaré au Point Akrour Ahmed, ingénieur en informatique et formateur au VDE.

Ce programme totalement gratuit a déjà permis de créer des milliers d’emplois depuis son existence. Les entreprises partenaires financent la formation et en échange, l’étudiant s’engage à travailler pendant trois ans au sein de l’entreprise à l’issue de sa formation.

À LIRE AUSSI :
Crise énergétique : le groupe Casino s’engage pour réduire sa consommation d’électricité

Un métier aux multiples compétences

La Business Intelligence englobe plusieurs aspects et c’est aussi l’un des atouts de cette branche : être expert dans ce métier nécessite de maîtriser pas mal de compétences, même si l’on est davantage spécialisé dans un domaine plutôt que l’autre. Il est de ce fait plus facile d’évoluer tout au long de sa carrière, y compris au sein d’entreprises de différents secteurs d’activité, par exemple passer de la BI « backend » (création d’outils de visualisation des données) à la BI « frontend » (présentation et communication des données).

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Au cours d’une carrière en BI, on acquiert généralement de solides compétences en communication et en résolution de problèmes, ainsi qu’en gestion d’affaires et analyse de données — des talents qui feront de vous un professionnel complet, capable d’assurer tout type de poste. À savoir par ailleurs que le métier est plutôt bien rémunéré : selon le site DataCareer, en 2018, un analyste en BI débutant pouvait prétendre à près de 50 k€ annuels en France.

Quelles sont les compétences nécessaires pour faire carrière dans la BI ? Pour commencer, le langage SQL est incontournable : c’est LE langage de la BI qui permet de gérer et manipuler les données. Une appétence pour l’analyse de données — y compris les statistiques — et la résolution de problèmes (grâce aux données) est évidemment indispensable. Quelques connaissances de base sur le secteur d’activité visé (santé, automobile, banque, etc.) seront les bienvenues afin d’en comprendre les enjeux (et d’être apte à résoudre les problèmes).

À LIRE AUSSI :
Crise énergétique : le groupe Casino s’engage pour réduire sa consommation d’électricité

Un autre aspect fondamental du métier consiste à transmettre aux décideurs (ou tout autre professionnel concerné) les conclusions tirées de votre analyse. Ceci nécessite des capacités de communication et de vulgarisation. Cette transmission pourra s’appuyer sur des outils de visualisation de données (graphiques, rapports), qu’il faut absolument maîtriser. Enfin, un analyste ou un développeur en BI doit parfois faire preuve de ténacité et de persévérance : même des données en apparence anodine peuvent receler des informations exploitables.

Laisser un commentaire