Un certain type de musique pourrait vous protéger des piqûres de moustiques

moustique piqure repulsif musique dubstep skrillex
| James Gathany/CDC

Une équipe de chercheurs a découvert que les moustiques femelles écoutant du dubstep (plus particulièrement du Skrillex) avaient moins de relations sexuelles et aspiraient moins de sang que les moustiques qui n’ont pas eu à écouter la musique de l’artiste.

Les auteurs de la nouvelle étude souhaitaient tester si de la musique forte pouvait être utilisée pour manipuler le comportement des moustiques, en tant qu’alternative « écologique » aux insecticides. Et comme l’accouplement et la succion du sang sont les principaux moyens par lesquels les moustiques (Aedes aegypt) transmettent des maladies mortelles comme le virus Zika et la dengue, interrompre ces comportements par le biais d’un bruit désagréable « pourrait également atténuer la propagation de la maladie », écrivent les auteurs.

Les chercheurs affirment que le titre de Skrillex « Scary Monsters and Nice Sprites » permet d’obtenir ces résultats : la musique a permis de réduire l’alimentation sanguine et de perturber l’accouplement chez les moustiques Aedes aegypt.

Les scientifiques ont effectué cette découverte en divisant les insectes en deux groupes et en leur faisant écouter la musique électronique. Ils ont constaté que les moustiques adultes qui étaient divertis par la musique recherchaient moins souvent du sang et l’accouplement.

Au cours de leur étude, les chercheurs ont testé leur hypothèse en faisant écouter à des moustiques femelles affamés (qui avaient passé 12 heures sans repas) de la musique électronique par le biais d’un haut-parleur situé près de la cage des moustiques. La cage contenait également un moustique mâle vierge et un hamster (pour le déjeuner/le sang).

À LIRE AUSSI :
Un groupe a fait un concert à l'intérieur de bulles en plastique, tout comme son public

Dans une série d’essais de 10 minutes, des groupes de 10 moustiques femelles ont été continuellement échangés dans la cage pendant que le titre de Skrillex « Scary Monsters and Nice Sprites » jouait en boucle. Les chercheurs ont choisi cette musique car son volume excessif et son intensité en constante augmentation en faisaient un candidat parfait pour perturber les moustiques.

Lorsque l’équipe a comparé les comportements d’accouplement et d’alimentation des moustiques qui ont écouté du Skrillex à ceux d’un groupe témoin qui n’a pas écouté de musique (la cage était silencieuse), ils ont constaté que les insectes ayant dû subir du bruit avaient beaucoup moins de relations sexuelles et aspiraient moins de sang que leurs homologues se trouvant dans un espace bien plus calme.

Vous aimerez également : Ce champignon génétiquement modifié tue rapidement et efficacement les moustiques

Bien que 12 heures se soient écoulées depuis leur dernier repas, les moustiques soumis à la musique ont été tellement distraits par la barrière sonore de Skrillex que la plupart n’ont commencé à chercher de la nourriture qu’après une moyenne de 2 à 3 minutes après que le silence soit revenu.

Quant aux moustiques se trouvant dans le calme et le silence, ces derniers se sont jetés sur le hamster environ 30 secondes après l’avoir détecté. Il est également intéressant de noter que les moustiques qui ont écouté du dubstep ont effectué moins de tentatives pour aspirer le sang de leur proie et ont eu environ 5 fois moins de rapports sexuels que les moustiques du groupe témoin. « Les mâles et les femelles produisent des sons en battant leurs ailes. Pour que l’accouplement réussisse, le mâle doit harmoniser son ton de vol avec celui de son partenaire en utilisant la sensibilité auditive », ont expliqué les chercheurs.

De ce fait, les scientifiques pensent que la musique présentant des vibrations agressives, telles que l’on peut les retrouver dans la musique de Skrillex, pourraient bien avoir fortement perturbé les moustiques qui tentaient de se reproduire et se nourrir.

Ci-dessous, une vidéo de la chaîne « DEUX RENARDS » qui résume très bien l’étude, qu’on vous invite à visionner :

Source : Acta Tropica

Plus d'articles
facebook interdiction négationnisme holocauste
Facebook bannit les contenus négationnistes de son réseau