Les médecins le savent maintenant depuis longtemps : en vieillissant, des carences en vitamines et minéraux s’installent. Certaines de ces substances contribuent au maintien et à l’efficacité du système immunitaire. C’est pourquoi, passé un certain âge, lorsque ces carences sont constatées, des suppléments sont souvent prescrits. Pour vérifier l’impact de ces vitamines et minéraux sur le système immunitaire, des chercheurs américains ont mené une étude sur plus d’une quarantaine de patients et un groupe témoin. Les résultats, qui doivent encore être confortés par d’autres études, ont montré que la supplémentation réduisait en général la durée des pathologies rapportées ainsi que l’ampleur des symptômes associés. 

Les personnes adultes qui ont pris un supplément quotidien de multivitamines et de minéraux avec du zinc et de grandes quantités de vitamine C lors d’une étude de 12 semaines (double aveugle, randomisée) ont été malades pendant des périodes plus courtes et avec des symptômes moins graves que leurs homologues d’un groupe témoin recevant un placebo. Les résultats des chercheurs de l’Oregon State University ont été publiés dans la revue Nutrients.

La recherche menée par des médecins scientifiques de l’Institut Linus Pauling de l’OSU a impliqué 42 personnes en bonne santé âgées de 55 à 75 ans et a été conçue pour mesurer les effets des suppléments sur certains indicateurs du système immunitaire. Elle a également examiné les niveaux sanguins de zinc et de vitamines C et D lors de la prise des suppléments, car ces micronutriments sont importants pour une fonction immunitaire appropriée.

Vitamines et minéraux : ils semblent réduire la durée et l’ampleur de certaines pathologies

Les indicateurs immunitaires, y compris la capacité des globules blancs à tuer les agents pathogènes entrants, n’ont pas été modifiés dans le groupe recevant le supplément. Le groupe des multivitamines a montré une amélioration du statut en vitamine C et en zinc dans le sang. Plus curieusement, les symptômes de maladie rapportés par ce groupe étaient moins graves et ont disparu plus rapidement que ceux expérimentés par le groupe placebo.

Le même pourcentage de participants dans chaque groupe a signalé des symptômes, mais les jours de maladie dans le groupe avec suppléments étaient en moyenne de moins de trois par rapport à plus de six pour le groupe placebo. « Les différences observées entre les maladies étaient frappantes. Bien que l’étude se soit limitée aux données autodéclarées sur les maladies et que nous n’ayons pas conçu l’étude pour répondre à cette question, les différences observées suggèrent que d’autres études plus importantes conçues pour ces résultats sont justifiées et, franchement, en retard », explique Adrian Gombart, professeur de biochimie et de biophysique à l’OSU.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

À mesure que les gens vieillissent, le risque de carences en vitamines et en minéraux qui contribuent aux déficiences du système immunitaire liées à l’âge augmente. Aux États-Unis, au Canada et en Europe, les recherches suggèrent que plus d’un tiers des personnes âgées souffrent d’une carence en au moins un micronutriment, souvent plus d’un.

Sur le même sujet : L’association d’un régime imitant le jeûne avec la vitamine C se montre efficace contre certains cancers résistants

« Cela contribue probablement à un déclin du système immunitaire, le plus souvent caractérisé par une augmentation des niveaux d’inflammation, une fonction immunitaire innée réduite et une fonction réduite des lymphocytes T. Étant donné que plusieurs nutriments soutiennent la fonction immunitaire, les personnes âgées bénéficient souvent de suppléments de multivitamines et de minéraux. Ceux-ci sont facilement disponibles, peu coûteux et généralement considérés comme sûrs », indique Gombart.

Des études supplémentaires nécessaires pour mieux comprendre l’impact des suppléments

Le supplément multivitaminé utilisé dans l’étude était axé sur les vitamines et les minéraux généralement considérés comme favorisant l’immunité. Il contenait 700 microgrammes de vitamine A ; 400 unités internationales de vitamine D ; 45 milligrammes de vitamine E ; 6.6 milligrammes de vitamine B6 ; 400 microgrammes de vitamine B9 ; 9.6 microgrammes de vitamine B12 ; 1000 milligrammes de vitamine C ; 5 milligrammes de fer ; 0.9 milligramme de cuivre ; 10 milligrammes de zinc ; et 110 microgrammes de sélénium.

« La supplémentation était associée à une augmentation significative des niveaux circulants de zinc et de vitamine C, et à des symptômes de maladie moins graves et de plus courte durée. Cela confirme des découvertes qui remontent à des décennies, même à l’époque du travail de Linus Pauling sur la vitamine C. Nos résultats suggèrent que des études plus nombreuses et mieux conçues sont nécessaires pour explorer le rôle positif que la supplémentation en multivitamines et minéraux pourrait jouer dans le renforcement du système immunitaire des personnes adultes », conclut Gombart.

Sources : Nutrients

vitamines mineraux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
Copier le lien