Des volcans de glace géants actifs sur Pluton suggèrent la possibilité d’une vie

volcans glace decouverts pluton encore en activite
La région volcanique glacée de Pluton est visible sur cette image prise par la sonde New Horizons de la NASA. Les marques bleues montrent comment les processus volcaniques passés ont pu se produire. | NASA/Johns Hopkins Université/Southwest Research Institute/AFP – Isaac Herera, Kelsi Singer
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La mission New Horizons de la NASA continue de révéler les mystères de la planète naine. Des images et des données de composition géologique rapportées par la sonde montrent ainsi des volcans de glace, d’un âge relativement récent. Comme les volcans terrestres, il est possible que ces cryovolcans soient redevenus actifs après un certain temps d’inactivité. La chaleur interne de Pluton pose également la question de la possibilité d’une vie sur cette planète.

Pluton est une planète naine qui abrite des montagnes, des vallées, des glaciers, des plaines et des cratères, et dont la température est extrêmement basse (-229 °C en moyenne). Pour rappel, des scientifiques avaient révélé en 2019 l’existence d’océans liquides sous son épaisse couche de glace. Aujourd’hui, la sonde New Horizons de la NASA fournit des clichés surprenants de Pluton, sur lesquels on aperçoit des volcans de glace.

« L’aspect de ces caractéristiques est très différent de celui de tous les volcans du système solaire, qu’il s’agisse de volcans glacés ou de volcans rocheux », a déclaré à CNN Kelsi Singer, chercheuse principale au Southwest Research Institute de Boulder (Colorado) et co-auteure de la nouvelle étude. « Ils se sont formés comme des montagnes, mais il n’y a pas de caldeira [cratère volcanique géant] au sommet, et ils ont de grandes bosses sur toute leur surface ».

:: LE T-SHIRT QUI SOUTIENT LA SCIENCE ! ::
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

New Horizons est le premier vaisseau spatial à avoir survolé Pluton en juillet 2015, et repéré deux grands cryovolcans dans la plaine glacée Spoutnik : le Mont Wright et le Mont Piccard. La zone observée recouvre un ancien bassin d’impact de 1000 kilomètres de diamètre, et il faut savoir que le volume du Mont Wright Mons est similaire à celui du volcan Mauna Loa à Hawaï, l’un des plus grands volcans rocheux de la planète !

Pluton : une chaleur interne inattendue et des volcans de glace « récents »

Comment de tels volcans ont-ils pu se former ? L’eau liquide sous la surface de Pluton a pu se transformer en glace une fois qu’elle a atteint les températures gelées de sa surface. « Il fait si froid à la surface de Pluton que l’eau liquide ne peut pas y rester longtemps », a ajouté Singer. Au lieu d’une éruption de magma, ce type de volcans projette une « bouillie » de glace et d’eau. Dans certains cas, le flux de matière a d’ailleurs formé les dômes massifs et le terrain « bosselé » que l’on trouve dans cette région.

Par ailleurs, les chercheurs ont noté que « la sonde New Horizons a renvoyé des images et des données de composition montrant que les terrains de Pluton sont d’âges différents, allant de zones relativement anciennes et fortement cratérisées à des surfaces très jeunes avec peu ou pas de cratères d’impact ». C’est le cas des endroits où les volcans de glace ont été aperçus, ce qui suggère qu’ils étaient actifs assez récemment et que la chaleur interne de Pluton doit être plus élevée que prévue pour fournir une telle activité géologique.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

D’après Singer, les cryovolcans ont dû se former en « plusieurs épisodes » et étaient probablement actifs il y a 100 à 200 millions d’années, ce qui est très jeune dans l’histoire géologique (se comptant en milliards d’années). L’existence de ces volcans pourrait aussi appuyer l’hypothèse de la présence d’eau liquide très proche de la surface de la planète naine.

L’équipe de la mission New Horizons n’ayant pu observer la zone que pendant environ une journée, il est possible que les volcans de glace soient encore actifs. « Ils pourraient ressembler aux volcans de la Terre qui restent en sommeil pendant un certain temps, puis redeviennent actifs », a poursuivi Singer.

Du fait de la chaleur interne inattendue de Pluton, la possibilité de la présence d’une vie sur cette planète pose également question. « Il y a encore beaucoup de défis à relever pour les organismes qui essaient de survivre sur cette planète. Ils auraient toujours besoin d’une source de nutriments continus, et si le volcanisme est épisodique et donc la chaleur et la disponibilité de l’eau sont variables, cela est parfois difficile pour les organismes aussi », tempère la chercheuse.

Source : Nature Communications

Laisser un commentaire