Amerrissage réussi pour l’équipage du Crew-1 : une première depuis plus de 50 ans !

retour capsule Crew-1 SpaceX
Les équipes de support travaillant autour du vaisseau Crew Dragon « Resilience » peu de temps après son amerrissage dans le golfe du Mexique, le 2 mai 2021. | Bill Ingalls/NASA

Une capsule Crew Dragon transportant quatre astronautes est revenue sur Terre ce dimanche 2 mai. Elle a fini son voyage dans l’océan, au large des côtes de Floride, où l’attendait un navire de récupération. Ce retour vient ponctuer avec succès la première mission habitée de SpaceX sur la Station spatiale internationale. C’est aussi le premier amerrissage de nuit d’un équipage américain depuis la mission Apollo 8 de la NASA, il y a 53 ans !

Les astronautes de la mission Crew-1 de SpaceX ont ainsi rejoint les flots du golfe du Mexique près de Panama City en toute sécurité, à 2h56 heure de la côte est (6h56 GMT). « Dragon, au nom des équipes de la NASA et de SpaceX, nous vous souhaitons la bienvenue sur la planète Terre […]. Pour ceux d’entre vous inscrits à notre programme de fidélisation, vous avez gagné 68 millions de miles [109 millions de kilomètres] au cours de ce voyage », a déclaré avec humour un ingénieur des opérations aux astronautes de l’équipage.

« C’est bon d’être de retour sur la planète Terre », a répondu l’astronaute de la NASA Mike Hopkins, commandant de la mission Crew-1. À ses côtés, deux collègues de la NASA, Victor Glover et Shannon Walker, ainsi que l’astronaute de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) Soichi Noguchi. Tous les quatre ont donc laissé leur place à Thomas Pesquet et ses coéquipiers, à bord de l’ISS depuis le 24 avril dernier.

Record de plus longue durée pour une mission habitée américaine

La mission Crew-1 avait été lancée le 15 novembre 2020, via une fusée Falcon 9 de SpaceX ; il s’agissait du premier vol opérationnel de SpaceX en partenariat avec la NASA. La première mission habitée effectuée en mai 2020, Demo-2, qui a mené deux astronautes vers l’ISS, était un vol d’essai de deux mois. L’équipage de Crew-1 aura passé près de six mois (167 jours exactement) à bord de l’ISS. Il s’agit du plus long séjour à bord de la station pour une mission lancée depuis les États-Unis.

À LIRE AUSSI :
La NASA a identifié la source du problème concernant le télescope Hubble
retour équipage Crew-1 SpaceX
De gauche à droite : les astronautes de la NASA Shannon Walker, Victor Glover et Mike Hopkins, et l’astronaute de la JAXA, Soichi Noguchi, à l’intérieur du vaisseau spatial SpaceX Crew Dragon Resilience, peu de temps après avoir amerri dans le golfe du Mexique, au large de Panama City, en Floride, le 2 mai 2021. © Bill Ingalls/NASA

La capsule, baptisée Resilience par les astronautes — en l’honneur de leurs familles, collègues et concitoyens et pour démontrer qu’il n’y a pas de limite à ce que les humains peuvent accomplir lorsqu’ils travaillent ensemble — a quitté la station spatiale samedi soir, le 1er mai, après que le mauvais temps sur le site de récupération de la mission, dans le golfe du Mexique, a retardé à deux reprises le retour de l’équipage.

Malgré l’heure très matinale de leur arrivée, les quatre astronautes ont rapidement été extraits de leur capsule, en 30 minutes environ, et sont apparus en grande forme. « Le véhicule est certifié pour atterrir de jour comme de nuit, il n’y a donc pas de problème avec le véhicule lui-même. Et nous nous sommes entraînés avec les équipes de récupération pour intervenir de jour comme de nuit », a commenté Steve Stitch, responsable du programme Commercial Crew de la NASA.

L’opération s’est déroulée plus facilement que la récupération de l’équipage de la mission Demo-2, en août 2020, lorsque les astronautes de la NASA Doug Hurley et Bob Behnken avaient été malencontreusement accueillis par une petite flottille de bateaux privés. Cette fois-ci, SpaceX et la Garde côtière avaient affiné les procédures de sécurité pour s’assurer qu’aucun civil ne s’approche trop près de la capsule, juste au cas où elle perdrait du carburant. « Aujourd’hui, la Garde côtière des États-Unis avait plusieurs actifs sur les lieux et patrouillait dans cette zone. Nous n’avions pas de bateaux de plaisance dans la zone prévue pour l’amerrissage », a déclaré Stitch aux journalistes.

Peu de temps après, l’équipage a embarqué sur des hélicoptères en direction de Houston, domicile du Johnson Space Center de la NASA. « Ce n’est pas très souvent que vous vous réveillez sur la station spatiale et que vous vous endormez à Houston », a souligné Holly Ridings, directrice de vol en chef de la NASA.

À LIRE AUSSI :
L'Univers pourrait avoir la forme d'un « donut »

Retour de Crew-2 prévu pour fin octobre

Cette première mission longue durée de la NASA à bord de l’ISS, en collaboration avec SpaceX, a été particulièrement prolifique : de l’étude du développement des cristaux de protéines, à la démonstration de technologies d’assistance robotique, les travaux de recherche des membres de Crew-1 ont permis de glaner de précieuses données. Ils ont également testé une nouvelle méthode de production de cristaux semi-conducteurs et fourni des centaines d’images de la Terre qui permettront de suivre certains changements environnementaux sur notre planète.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

La troisième mission avec équipage de SpaceX, Crew-2, a été lancée le 23 avril dernier. Les deux missions Crew-1 et Crew-2 auront donc « cohabité » près d’une semaine en orbite à bord de l’ISS. À bord du deuxième véhicule : Thomas Pesquet, Shane Kimbrough, Megan McArthur et Akihiko Hoshide. Le retour de ce quatuor est prévu pour le 31 octobre, à l’issue d’une mission de six mois, et après l’accueil de l’équipage de la mission Crew-3, qui prendra la relève (le lancement de cette dernière est programmé pour le 23 octobre au plus tôt).

Entre-temps, SpaceX lancera également quatre civils dans le cadre d’une mission privée Crew Dragon, baptisée Inspiration4, financée par le milliardaire américain Jared Isaacman. Cette mission devrait être lancée le 15 septembre à bord du vaisseau Resilience — le même que celui utilisé par les astronautes de Crew-1 — mais une visite de la Station spatiale internationale n’est pas prévue au programme.

À LIRE AUSSI :
Blue Origin : Jeff Bezos s'apprête à décoller en direction de l'espace

SpaceX n’est pas la seule société à avoir décroché un contrat avec la NASA pour faire voler ses astronautes dans l’espace. Boeing développe actuellement sa capsule d’équipage CST-100 Starliner, destinée elle aussi à effectuer des relèves d’équipages de l’ISS. Ce véhicule, conçu pour transporter sept astronautes, devrait effectuer un deuxième vol d’essai (sans équipage) plus tard cette année.

Source : NASA

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.