Australie : des dizaines de personnes arrêtées pour avoir déclenché des feux de brousse intentionnellement

australie feu incendie
Des équipes de pompiers surveillent les incendies dans l'est du Gippsland (Australie), le 2 janvier 2020. | GettyImages/DarrianTraynor

L’Australie brûle de toutes parts : et comme si les feux naturels qui ravagent littéralement l’ensemble du pays ne suffisaient pas, il y a déjà près de 200 individus ayant commis des infractions liées aux feux de brousse.

Ce lundi, les forces de police de la Nouvelle-Galles du Sud ont annoncé avoir inculpé 24 personnes pour avoir délibérément déclenché des feux de brousse dans l’État australien. Les forces de police ont également annoncé avoir intenté une action en justice contre quelque 183 personnes au total, pour 205 infractions liées aux feux de brousse.

Les nouvelles selon lesquelles des incendiaires ont contribué aux incendies meurtriers qui font rage en Australie sont à la fois très inquiétantes et décourageantes. Mais ce qui est peut-être encore plus troublant (voire désespérant), est l’utilisation de ces informations comme « preuve » que le changement climatique n’est pas un facteur majeur du problème, menant à l’urgence d’agir, et ce, globalement.

australie feu brousse
Crédits : IsraelYvenson/Twitter

En effet, Timothy Graham, maître de conférences en analyse des réseaux sociaux à l’Université de technologie du Queensland, a déclaré qu’il pensait que quelqu’un avait mis en place une campagne de désinformation sur les réseaux sociaux dans le but de faire passer le blâme des feux de brousse en Australie aux incendiaires, et non au changement climatique.

« Je ne sais pas si cette désinformation est orchestrée, ni dans quelle mesure elle est coordonnée, mais il semble y avoir un point focal particulier pour diffuser cette désinformation sur les incendies criminels en relation avec les feux de brousse », a-t-il déclaré. Telle était sa conclusion après avoir analysé 1340 tweets contenant le hashtag #arsonemergency, qui ont tous été publiés par un total de 315 comptes entre le 1er et le 6 janvier.

feux espace australie
Les incendies ont pris une telle ampleur qu’ils sont actuellement clairement visibles depuis l’espace par les satellites d’observation terrestre. Crédits : Copernicus EMS; Sentinel 2/ESA

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Les données satellites auraient sous-estimé le réchauffement climatique pendant des années

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Après avoir testé des échantillons de tweets via un outil disponible en ligne qui permet de savoir si un compte Twitter appartient bien à une personne réelle et non à un bot, Graham a constaté que la proportion de bots suspects était beaucoup plus élevée que prévu, le persuadant de l’existence de certains logiciels de campagne de désinformation délibérée.

feux climat asutralie
Amplifiés par la sécheresse et le vent, ces feux ont déjà détruit plusieurs centaines d’écosystèmes et en menacent encore sérieusement de nombreux autres. L’importance des incendies est devenue telle qu’ils sont maintenant à l’origine d’un micro-climat empirant le phénomène actuel. Crédits : The Independent

Sur le même thème : Incendies en Australie : la pollution de l’air à Sydney est 12 fois supérieure au premier seuil de dangerosité pour la santé

« Les théories du complot qui circulent (y compris l’incendie criminel comme principale cause de ces incendies) reflètent une méfiance accrue à l’égard de l’expertise scientifique, le scepticisme des médias et le rejet de l’autorité démocratique libérale », a déclaré Graham.

Sources : The Guardian, ZDNet, NSW Government

Laisser un commentaire