Blue Origin : Jeff Bezos s’apprête à décoller en direction de l’espace

jeff bezos pret decoller direction espace
| Blue Origin

Demain, Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon et de Blue Origin, décollera à bord d’un de ses vaisseaux New Shepard, accompagné de trois autres membres d’équipage. L’objectif de cette mission de démonstration est de dépasser les 100 km d’altitude afin d’officiellement évoluer dans l’espace, avant de revenir sur Terre. En plus de rattraper Elon Musk et Richard Branson dans la course à l’espace, cette mission permettra également de démontrer la fiabilité des systèmes de vol de Blue Origin pour le tourisme et l’exploration spatiale. 

La mission intervient quelques jours après que le fondateur de Virgin Galactic, Richard Branson, a réalisé son vol suborbital, battant de peu le magnat d’Amazon en matière de timing.

Les objectifs de Blue Origin sont cependant fixés plus haut : à la fois concernant l’altitude à laquelle son vaisseau réutilisable New Shepard montera par rapport à l’avion spatial de Virgin, mais aussi dans ses ambitions futures. Bezos a fondé Blue Origin en 2000, dans le but de développer un jour des colonies spatiales flottantes dans des vaisseaux à gravité artificielle, où des millions de personnes travailleront et vivront.

Quatre membres d’équipage pour un vol de démonstration attendu

Aujourd’hui, la société développe une fusée orbitale de transport lourd appelée New Glenn et également un atterrisseur lunaire qu’elle espère sous-traiter à la NASA dans le cadre du programme Artemis. New Shepard décollera le 20 juillet à 08h00, heure centrale (15h00, heure française) depuis une installation éloignée dans le désert de l’ouest du Texas appelé Launch Site One, à environ 40 kilomètres au nord de la ville la plus proche, Van Horn.

À LIRE AUSSI :
Une femme a failli être tuée par une météorite qui s'est écrasée sur son lit après avoir traversé le toit

L’aviatrice Wally Funk de 82 ans et l’adolescent néerlandais Oliver Daemen, le premier client payant de l’entreprise, qui deviendra aussi le plus jeune astronaute, rejoindront Bezos sur le vol entièrement autonome. L’équipage de quatre membres est complété par le frère de Jeff Bezos, Mark, un financier qui dirige la Bezos Family Foundation et travaille en tant que pompier volontaire.

À 82 ans, Wally Funk, une aviatrice, est sur le point de devenir la plus vieille astronaute de tous les temps, réalisant un rêve de toute une vie qui a été contrecarré par le sexisme des débuts de l’ère spatiale. Funk, qui a pris sa première leçon de vol à l’âge de neuf ans, a excellé dans le projet Mercury 13 qui visait à former des femmes pour l’espace en utilisant les mêmes normes que les astronautes masculins, mais le programme a finalement été annulé. Elle a néanmoins eu une carrière accomplie dans l’aviation, devenant la première femme enquêteuse sur la sécurité aérienne pour le National Transportation Safety Board et a été pilote en chef dans plusieurs écoles de pilotage.

Objectif de la mission : dépasser la ligne de Karman

Notablement absent est le mystérieux gagnant d’une enchère de 28 millions de dollars pour un siège, qui a eu des conflits d’horaire et participera à un futur vol, et a demandé à rester anonyme. Après le décollage, New Shepard accélérera vers l’espace à des vitesses dépassant Mach 3 en utilisant un moteur à hydrogène liquide/oxygène liquide sans émission de carbone. La capsule se séparera ensuite de son propulseur. L’équipage passera quelques minutes au-delà de la ligne Karman — la frontière internationalement reconnue entre l’atmosphère terrestre et l’espace (à 100 kilomètres).

À LIRE AUSSI :
William Shatner (capitaine Kirk) devient l’homme le plus âgé à s'être rendu dans l’espace ! Il se dit comblé de joie
decollage-vaisseau-new-shepard-blue-origin
Photo d’un décollage réussi du vaisseau New Shepard de Blue Origin. © Blue Origin

Ils pourront admirer la courbure de la planète — et l’obscurité du reste de l’Univers — depuis de grandes fenêtres qui font (au total) un tiers de la surface de la cabine. Le booster reviendra de manière autonome sur une aire d’atterrissage juste au nord de son site de lancement, tandis que la capsule retombera sur Terre après avoir déployé trois parachutes géants, et enfin un propulseur, pour atterrir en douceur dans le désert de l’ouest du Texas.

Supplanter SpaceX dans le domaine de l’exploration spatiale

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Au-delà du premier vol, on sait relativement peu de choses sur les futurs projets touristiques de Blue Origin. L’entreprise a une histoire de secret, son existence n’ayant été connue du public que trois ans après sa création.

Elle a ensuite poursuivi une politique de « silence auto-imposé » jusqu’en 2015. Contrairement à Virgin Galactic, Blue Origin n’a pas officiellement commencé à vendre des billets — Daemen a gagné sa place grâce au processus d’enchères. La compagnie souhaite effectuer deux vols supplémentaires cette année, puis davantage en 2022.

Forczyk, l’analyste, a déclaré que tout dépendrait du niveau de demande généré par ces premiers vols et de la capacité de l’industrie à se remettre des accidents « qui se produiront inévitablement, car les vols spatiaux sont intrinsèquement risqués ». SpaceX d’Elon Musk entrera dans la mêlée en septembre avec une expédition orbitale entièrement civile sur son Crew Dragon, et s’associe à une autre société, Axiom, pour des visites sur la Station spatiale internationale. Au-delà du tourisme, Blue Origin aimerait supplanter SpaceX en tant que principal partenaire du secteur privé de la NASA.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.