Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Le Bluetooth et les dispositifs tels que les AirPods sont-ils vraiment cancérigènes ?

airpods bluetooth apple
| Florian Schmucker/Pixabay

Plus de 200 scientifiques avertissent que les écouteurs sans fil tels que les AirPods d’Apple pourraient augmenter le risque de cancer. Mais qu’en est-il vraiment au niveau scientifique ? Est-ce une alerte envoyée par « précaution » ou faut-il sérieusement se méfier plus qu’on ne le pense ?

En effet, 250 scientifiques originaires de 42 pays différents ont envoyé une pétition aux Nations Unies (ONU) ainsi qu’à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Selon eux, certaines ondes seraient très nocives pour la santé et pourraient même provoquer des cancers.

Dans leur appel international, les scientifiques indiquent que « de nombreuses publications scientifiques récentes ont démontré que les champs électromagnétiques non ionisants affectent les organismes vivants à des niveaux bien supérieurs que la plupart des limites établies dans les directives internationales et nationales ». Les médecins rajoutent que « les effets incluent un risque accru de cancer, un stress cellulaire, une augmentation des radicaux libres nocifs, des dommages génétiques, des changements structurels et fonctionnels du système reproducteur, des déficits de l’apprentissage et de la mémoire, des troubles neurologiques et des effets négatifs sur le bien-être général de l’humain ». Tous ces éléments ne sont donc pas très réjouissants…

À savoir que la technologie Bluetooth, utilisée par de nombreux dispositifs sans fil à l’heure actuelle, permet de transférer des données sans fil via l’utilisation des ondes radioélectriques à fréquence électromagnétique (EMF).

Article Premium


L'article complet est uniquement accessible aux abonnés premium (cela est valable pour certains de nos articles uniquement). Mais pas de panique, l'abonnement ne coûte que 0.9 € le premier mois !
À LIRE AUSSI :
Des chercheurs identifient le mécanisme à l’origine du syndrome du côlon irritable

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site et profiter de contenu exclusif tout en continuant de nous soutenir ?

J'EN PROFITE

Code promo : New90cent

Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous pour accéder à l'article :
Souscrire | Mot de passe oublié ?

Laisser un commentaire
Plus d'articles
vitamine D grossesse QI enfant
Le taux de vitamine D pendant la grossesse est associé au QI de l’enfant