Où apparaîtriez-vous si vous creusiez un trou en ligne droite à travers la Terre ? Cette carte interactive permet de le découvrir

carte antipode
Cete carte montre les hémisphères opposés superposés l'un sur l'autre. On constate que la majeure partie des terres émergées ont comme antipode un océan. | Imgur

Ne vous êtes-vous jamais demandés dans quel région du globe vous finiriez si vous creusiez un trou tout droit dans le sol ? Un site web permet de le savoir précisément sans que vous ayez besoin de risquer votre vie en passant par le noyau terrestre.

C’est une scène que l’on a souvent aperçu dans les dessins animés : un personnage creuse un trou et finit (en quelques secondes) de l’autre côté du globe, souvent en Chine. Ceci provient d’une croyance américaine (la plupart de ces dessins animés étant produits aux USA), qui veut que l’Amérique du Nord soit l’antipode du continent asiatique, c’est-à-dire qu’il se situe à leur opposé, tout comme les Britanniques pensent qu’ils s’agit pour eux de l’Australie.

Mais ces deux idées sont fausses, comme le prouve ce site permettant de déterminer l’antipode de chaque zone sur Terre. On découvre que celui des États-Unis n’est autre que… l’océan Indien, tandis que celui du Royaume-Uni se situe au sud de la Nouvelle-Zélande, dans l’océan Pacifique.

new york antipode
Creusez à New York et vous ne finirez pas au beau milieu de la Chine, mais dans l’océan Indien. Crédits : antipodesmap.com
antipode londres
L’antipode de Londres, dans l’océan Pacifique. Crédits : antipodesmap.com

À lire également : Que se passerait-il si l’on essayait d’atteindre le centre de la Terre ?

Ces deux pays sont loin d’être les seuls où leur opposé se trouve dans un océan. On estime que seulement 14% des terres émergées ont un antipode qui l’est également.

montreal antipode
Vous n’échapperez également pas à la noyade si vous creusez depuis Montréal. Crédits : antipodesmap.com

Sur le continent européen, seul le centre de l’Espagne possède un point antipodal qui se situe dans un territoire émergé.

centre espagne antipode
L’antipode des environs du centre de l’Espagne de trouve en Nouvelle-Zélande. Crédits : antipodesmap.com
paris antipode
… Par contre, on finit de nouveau au fond de l’océan depuis Paris. Crédits : antipodesmap.com

L’archipel malais est le plus grand territoire à avoir une terre émergée comme antipode. Ce dernier se situe dans la région de l’Amazonie.

malaisie antipode
Si vous comptez vous évader de la forêt malaisienne en creusant un trou dans la Terre, vous vous retrouverez dans une forêt encore plus sauvage. Crédits : antipodes.com

S’il était réellement possible de creuser entre deux pistes d’atterrissage qui seraient opposées l’une à l’autre pour créer une zone de « vol » (oui, dans le sol) non-stop en avion, il n’y aurait qu’une seule route existante : celle reliant l’aéroport de Tanger-Ibn Battouta au Maroc, à l’aérodrome de Whangarei, en Nouvelle-Zélande.

À LIRE AUSSI :
Où mènent les trous noirs ?
aeroports maroc nouvelle zelande antipode
Localisation des deux aéroports. Crédits :antipodes.com

En 2015, des chercheurs de l’Université McGill à Montréal avaient également calculé le temps nécessaire pour atteindre l’autre bout de la Terre si l’on chutait dans un trou traversant cette dernière, sachant que la distance moyenne entre les différents antipodes est de 20’000 km.

Ils ont pris en compte différents facteurs affectant l’accélération, comme la densité de la Terre, qui est 13 fois plus importante vers le noyau terrestre, et ont conclu, en négligeant les frottements de l’air, que cela prendrait théoriquement en moyenne 38 minutes.

Schéma d’un voyage à travers un trou creusé depuis Londres, en négligeant de nombreux facteurs comme le frottement de l’air. Crédits : Mailonline

Un trajet très rapide, qui rendrait inutile l’usage de moyens de transport comme l’avion. Il est important de préciser qu’ils n’ont pas pris en compte les frottements de l’air, qui auraient pour conséquence un accélération significativement moins importante, avec l’arrêt progressif de la chute une fois atteint le noyau terrestre, où l’on resterait finalement bloqué.

Et cela est sans compter la dangerosité du trajet, avec les irradiations dues aux différents éléments radioactifs, la forte température du noyau, ainsi que la pression importante que l’on peut déjà ressentir à quelques mètres de la surface.

Pour de plus amples informations sur les différentes contraintes à prendre en compte pour la création d’un trou à travers la Terre, lisez cet article.

Source : Forbes

Plus d'articles
prix nobel physique trous noirs
Le prix Nobel de physique 2020 met les trous noirs à l’honneur