Certains symptômes de COVID-19 s’avèrent atypiques : voici ce que nous savons jusqu’à présent

wuhan chine coronavirus
Une infirmière travaillant dans une salle d'isolement de l'hôpital Jinyintan, dans la province du Hubei, en Chine. | Feature China/Barcroft Medias/Getty Images

Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons sur le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, qui met actuellement en difficulté les systèmes sanitaires les plus solides, partout dans le monde. Cela comprend notamment quels sont les symptômes de la maladie et à quel point ils peuvent être variés.

À l’heure actuelle, les symptômes distinctifs les plus courants de COVID-19 sont une toux sèche, de la fièvre et des difficultés respiratoires. Bien que de nombreuses personnes ne présentent aucun symptôme mais restent très contagieuses, des études suggèrent qu’une proportion importante de malades présentent d’abord d’autres symptômes, tels que la diarrhée ou la perte d’odorat.

Voici donc 10 symptômes atypiques liés au COVID-19.

Problèmes digestifs, diarrhée et nausées

Les problèmes digestifs comme la diarrhée et les nausées peuvent être des symptômes plus courants qu’on ne le pensait auparavant. En effet, les problèmes digestifs sont de plus en plus liés aux infections à coronavirus, mais la recherche est mitigée sur la fréquence de ces symptômes.

Environ un patient sur 10 ayant été infecté par le coronavirus présente au moins un type de symptôme gastro-intestinal, y compris de la diarrhée et des nausées.

Une étude récente a mis en lumière que seulement 3% des patients chinois souffraient de diarrhée. Selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé, environ 5% des personnes infectées par le coronavirus souffrent de nausées.

Cependant, de nouvelles recherches suggèrent que ce nombre peut être bien plus élevé que ce que l’on pensait auparavant, et que jusqu’à la moitié des patients pourraient avoir des problèmes digestifs ainsi que des symptômes respiratoires.

À LIRE AUSSI :
Les mammifères simulent leur futur environnement avant même de naître

En général, ces patients développent également rapidement des symptômes plus courants tels que des difficultés respiratoires, de la fièvre ou de la toux. Selon les chercheurs, seulement 3% des cas étudiés présentaient uniquement des symptômes digestifs.

Malaise et confusion

Le malaise et la confusion sont des symptômes atypiques de COVID-19. Dans un récent rapport de cas sur une maison de retraite de Washington, près d’un tiers des résidents ont été testés positifs pour le coronavirus, mais la moitié ne présentait aucun symptôme. Seuls quelques patients présentaient des symptômes inhabituels comme un malaise, un sentiment général d’inconfort, de la confusion ou encore d’épuisement.

En effet, dans certains cas, COVID-19 peut se présenter sous forme de malaise, de désorientation ou d’épuisement. C’est l’un des symptômes atypiques les plus fréquemment rapportés, souvent aux côtés d’autres signes plus fréquemment signalés comme la toux ou la fièvre. La fatigue, qui accompagne fréquemment d’autres symptômes, est rarement signalée en l’absence de symptômes plus fréquents.

À noter que la pandémie, les quarantaines et l’éloignement social peuvent également provoquer un stress et une anxiété supplémentaires. « Ces facteurs psychologiques et d’autres pourraient entraîner des symptômes similaires », a écrit la psychothérapeute Ilene Cohen.

Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), une confusion grave ou une incapacité à se réveiller ou à être vigilant peuvent être des signes avant-coureurs, et les personnes qui ressentent ces symptômes, en particulier avec d’autres signes critiques comme des lèvres bleuâtres, des difficultés à respirer ou des douleurs thoraciques, devraient demander de l’aide immédiatement.

À LIRE AUSSI :
Les modifications cérébrales provoquées par la COVID auraient un impact sur la conscience et la cognition

Des frissons ou des douleurs musculaires accompagnent occasionnellement le COVID-19

Des courbatures, douleurs musculaires et des frissons peuvent être des symptômes de nombreuses maladies, dont la grippe, mais les patients atteints de coronavirus les ont également signalés. Selon le rapport de l’OMS, la fréquence de ces symptômes n’est pas claire, mais environ 11% des personnes étudiées ont signalé des frissons et 14% d’entre eux, des douleurs musculaires.

Ceux-ci pourraient être des signes précoces de symptômes plus graves, ou la seule indication d’une infection bénigne. Si vous en souffrez, prenez des précautions supplémentaires pour vous isoler des autres, prenez beaucoup de repos et de liquides (buvez 2 à 3 litres d’eau par jour) et contactez un médecin.

Sur le même thème : Coronavirus; il est nécessaire de dépister également les personnes asymptomatiques

Maux de tête et étourdissements

Les maux de tête et les étourdissements peuvent également être des signes d’une infection virale. Selon les chercheurs, environ 8% des patients atteints du COVID-19 ont signalé des maux de tête.

Des étourdissements ont été signalés dans certains cas. À savoir que des étourdissements fréquents ou des épisodes vertigineux très sévères ou brusques pourraient indiquer un risque plus grave pour la santé.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Encore une fois, il existe de nombreuses explications pour de tels symptômes, donc en avoir un ou plusieurs ne signifie pas nécessairement que vous avez été infecté par le nouveau coronavirus.

À LIRE AUSSI :
COVID : une femme de 90 ans décède après avoir été infectée par les variants Alpha et Beta simultanément

Le nez qui coule est rarement un signe d’infection par le coronavirus !

Avoir le nez qui coule est rarement un signe d’infection par le coronavirus SARS-CoV-2 : il s’agit plus d’allergies indicatives, ou d’un rhume. Selon le rapport de l’OMS, une minorité de patients infectés souffrent de congestion ou d’écoulement nasal : moins de 5% des personnes atteintes ressentent ces symptômes.

De plus, les éternuements ne sont pas du tout liés au coronavirus. Si vous avez l’un ou l’autre de ces problèmes, il s’agit probablement d’une autre maladie, comme justement des allergies, ou le rhume dû à un autre virus. Un mal de gorge accompagne parfois une infection à coronavirus, mais encore une fois il s’agit plus souvent d’un signe de grippe.

Sources : The Lancet, OMS, NCBI, Psychology Today, Mayo Clinic, Cleveland Clinic

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.