Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

Le changement climatique d’aujourd’hui est pire que tout ce que la Terre a connu au cours des 2000 dernières années

rechauffement changement climatique climat aride
| Peter Parks/AFP

Voici la conclusion de trois documents publiés dans Nature et Nature Geoscience : le climat mondial change plus rapidement qu’il ne l’a jamais fait au cours de ces 2000 dernières années.

Les conclusions de ces recherches ont déterminé qu’aucune des fluctuations passées, à savoir : le Petit Âge glaciaire, l’optimum climatique médiéval (connu également sous le nom de « réchauffement climatique de l’an mil »), et aucune autre fluctuation de ce type, n’ont eu des répercussions aussi importantes que les effets du réchauffement climatique qui est en train de se produire.

À noter également que les fluctuations passées avaient tendance à être locales, n’affectant de ce fait qu’une région du monde à la fois. Cependant, le réchauffement actuel est global, et perturbe donc le monde entier. « Par le passé, les températures n’avaient pas augmenté et baissé partout », expliquent les chercheurs. « Spécifiquement, les premières périodes fraîches ou chaudes qui ont duré des siècles, mais à des moments différents selon les régions », ont-ils ajouté.

Scott St. George, un chercheur en climatologie à l’Université du Minnesota (États-Unis), et qui n’a pas participé à ces études, explique qu’il s’agit d’un changement radical par rapport au dérèglement climatique moderne. « Bien que le Petit Âge glaciaire soit l’époque la plus froide du millénaire passé. Les deux cinquièmes de la planète ont été exposés aux températures les plus froides au milieu du XIXe siècle, mais le froid le plus extrême s’est produit plusieurs siècles auparavant dans d’autres régions. Et même au plus fort de l’optimum climatique médiéval, seulement 40% de la surface de la Terre était touchée en même temps », explique St. George.

À LIRE AUSSI :
Une étude sur le stockage du carbone par les arbres propose une solution simple pour stabiliser le climat

En utilisant les mêmes paramètres, le réchauffement climatique est aujourd’hui absolument sans précédent : 98% de la surface de la planète est touchée et il s’agit de la période la plus chaude de l’ère commune qui s’est produite à la fin du XXe siècle. Cela signifie donc que la quasi-totalité de la planète a connu ses décennies les plus chaudes au cours des 2000 dernières années.

Et le 21ème siècle, qui est en dehors du cadre de cet article, a été encore beaucoup plus chaud que le 20ème siècle, jusqu’à présent… Et cela ne va pas en s’améliorant, vu que les gaz à effet de serre continuent de s’accumuler dans l’atmosphère.

temperature alaska
Par exemple, ici, les températures en fin de journée en Alaska, comparées à la normale (données datant du début du mois de juillet 2019). Crédits : TropicalTidbits.com

Afin de développer une base de données rigoureuse des températures mondiales au cours de ces 2000 dernières années, les chercheurs ont notamment analysé près de 700 dossiers dans un répertoire connu sous le nom de PAGES 2k proxy temperature database.

Vous aimerez également : L’ajout d’un milliard d’hectares de forêts pourrait aider à contrôler le réchauffement climatique

Cette base de données rassemble des preuves provenant de carottes de glace, d’arbres, de coraux et d’autres substances. Les chercheurs utilisent ces données pour dresser une carte détaillée du changement climatique dans le monde entier. Et aucune de ces fluctuations et ses effets ne sont aussi perturbateurs et persistants que les effets du réchauffement climatique actuel.

De plus, il faut également noter que les causes étaient bien différentes. Selon les auteurs des études, il s’agit d’événements volcaniques de courte durée qui ont été les principaux moteurs du changement climatique au cours des 2000 dernières années. Au cours de cette période, les activités humaines ont peut-être été un facteur secondaire.

Mais plus à présent. Aujourd’hui, l’activité de l’Homme est la source évidemment la source principale des changements climatiques à travers le monde.

Sources : Nature, Nature GeoscienceNature Geoscience

Plus d'articles
nouvelle décision Trump sème peur institutions scientifiques couv
Un nouveau décret de Trump sème la peur parmi les institutions scientifiques gouvernementales