Comment reconnaître un bon complément alimentaire ?

De nos jours, de très nombreuses marques de compléments alimentaires sont présentes sur le marché, proposant différentes formes, compositions, modes d’action, extraits de plantes et nutriments… Il est donc facile de s’y perdre. Dans cet article, nous mettons en lumière ce que sont les compléments alimentaires et comment reconnaître ce qui fait un bon complément alimentaire.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Dans un premier temps, penchons-nous sur ce qu’est un complément alimentaire. Un complément alimentaire apporte, sous une forme concentrée, des nutriments, tels que des vitamines et sels minéraux, des substances nutritionnelles ou physiologiques, des extraits ou préparations à base de plantes, dont le rôle sera de pallier et/ou de compléter le régime alimentaire d’une personne.

Les compléments alimentaires mis sur le marché sont considérés comme des aliments, à savoir que c’est l’industriel qui est responsable de la conformité des compléments mis sur le marché avec les dispositions réglementaires en vigueur (tant en matière de sécurité que d’information du consommateur).

Les substances utilisées dans les compléments alimentaires peuvent se classer en différentes catégories (qui peuvent se retrouver mélangées, sous forme de complexe) :

  • Les nutriments : vitamines, minéraux, acides aminés, oligo-éléments, acides gras essentiels, …
  • Les produits à base de plantes : tisanes, huiles essentielles, algues, lichens, champignons, …
  • Autres substances à but nutritionnel et/ou physiologique : probiotiques, antioxydants, enzymes, …

Qu’est-ce qui fait un bon complément alimentaire ?

De nos jours, il peut être compliqué de s’y retrouver quand on souhaite se procurer un complément alimentaire. En effet, il en existe une quantité absolument impressionnante sur le marché qui d’ailleurs est en pleine expansion.

À LIRE AUSSI :
40% des espèces végétales mondiales sont menacées d'extinction

Il est toujours utile et important de demander conseil à un professionnel (votre médecin, pharmacien ou autres professionnels en nutrition).

Puis, il est important de savoir lire les étiquettes des produits : une étiquette qui respecte la législation du pays sera toujours riche en informations importantes (concernant notamment la posologie, les précautions d’emploi, la composition, la concentration, la forme galénique (gélules, liquide, etc.), l’origine, la fabrication et autres).

Voici donc plusieurs éléments à prendre en compte lorsque l’on choisit son ou ses complément(s) alimentaire(s).

La quantité et la concentration des principes actifs :

Attention, ce n’est pas parce qu’un produit contient un extrait de plante (par exemple) qu’il va nécessairement produire l’effet escompté promis avec ladite plante. En effet, c’est sa concentration qui le détermine. Par ailleurs, la concentration des extraits varie d’un produit à l’autre. Un bon complément est donc celui qui contient suffisamment de principes actifs afin qu’il produise l’effet désiré (on dit alors de ce dernier qu’il est titré, ou standardisé).

La qualité de ses principes actifs :

Le mode de culture, de fabrication et d’extraction des matières premières sont déterminants dans la qualité du produit fini. À savoir que ces processus varient d’un laboratoire à l’autre, voire d’un produit à l’autre. Un bon complément alimentaire permettra de prouver la qualité de la matière première, offrira une traçabilité et un processus d’extraction exemplaire.

À noter que l’agriculture biologique offre plus de traçabilité et garantit la limitation de produits toxiques (pesticides, solvants…).

Globalement, il sera toujours préférable de privilégier les compléments alimentaires issus de l’agriculture biologique. En effet, 90 à 100% des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique en ce qui concerne les compléments alimentaires certifiés Bio, excluant tout produit chimique de synthèse dans sa fabrication (pesticides, engrais, …), en plus d’être plus respectueux de l’environnement.

À LIRE AUSSI :
40% des espèces végétales mondiales sont menacées d'extinction

Sur le même thème : Les compléments alimentaires dits « naturels » sont-ils sûrs ?

Il est toutefois important de noter que certains compléments alimentaires ne peuvent pas obtenir de certification bio, même s’ils sont sans résidus de pesticides (ou d’autres produits de synthèse). C’est notamment le cas des probiotiques, des eaux de mer (ou autres ressources marines comme les huîtres et les poissons gras : l’huile de foie de morue est un exemple).

La nature et la teneur des excipients :

Les excipients constituent souvent une part importante des compléments : il s’agit des anti-agglomérants, des conservateurs, des agents de texture, des colorants et des arômes. Cependant, il est important de savoir qu’un grand nombre d’entre eux sont potentiellement néfastes pour la santé. Veillez à vérifier que le complément choisi comporte des excipients qui possèdent un label biologique, permettant d’éviter les excipients toxiques.

À LIRE AUSSI :
40% des espèces végétales mondiales sont menacées d'extinction

Pour conclure

Quelques laboratoires proposent des compléments alimentaires sans additifs, c’est le cas par exemple du laboratoire Nutrixeal ou du laboratoire UNAE, qui propose en plus des emballages écologiques.

À présent, vous disposez de quelques informations quant aux éléments à prendre en compte lors du choix de vos compléments alimentaires. Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin, à un pharmacien ou tout autre expert en nutrition pour de plus amples informations.

Plus d'articles
physiciens limite supérieure vitesse son couv
Des physiciens ont déterminé la limite supérieure de la vitesse du son